15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 15:28

 

N°8 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages, etc. 

 

 

 

 

In memoriam.

 

Hommage au photographe

 

Bruno Barbey 

 

 

 

 

 

 

Mustapha Saha

Sociologue, poète, artiste peintre

 

 

© Crédit photo : "Portrait de Bruno Barbey" © Photographie, Élisabeth et Mustapha Saha.

​​​​​​​

 

Le photographe Bruno Barbey est, né le 13 février 1941 à Berrechid (Maroc), mort le 9 novembre 2020 à Orbais-l'Abbaye dans la Marne (France).

 

Bruno Barbey avait réalisé la célèbre photographie de Mustapha Saha sur la dernière barricade en Mai 68.

 

 

© Crédits photos : Mustapha Saha en Mai 68, photographies de Bruno Barbey. © Photographies, Élisabeth et Mustapha Saha.

 

"Mustapha Saha, sociologue, poète, artiste peintre, cofondateur du Mouvement du 22 Mars à la Faculté de Nanterre, 6 juin 68, sur la dernière barricade, rue des Saints-Pères, Saint-Germain-des-Prés, Paris. Photographie de Bruno Barbey (Magnum)."

 

***

 

Pour citer ce témoignage 

 

​Mustapha Saha (propos & photographies), « In memoriam. Hommage au photographe Bruno Barbey », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°8 | Penser les maladies & la vieillesse en Poésie sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 15 novembre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/no8/ms-hommage-brunobarbey

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés                                 Retour au Sommaire

 

 

Lien à venir 

 

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 09:00

 

N°8 | Encart des langues étrangères | Événements poétiques | ReConfinement| Rêveries fleuries | Jour 13

 

 

 

 

 

مواطن ٌ بدرجة ِ لاجئ

 

/

 

L'exilé

 


 

 

Poème inédit écrit en français et traduit en arabe par

Mona Gamal El Dine/

 د. منى جمال الدّين

 

 

شعر : د. منى جمال الدّين 

مراجعة النـّص : سالبي بغده صاريان 


 

Poème écrit en français et traduit en arabe par

 

 

 

هل لدي َّ أن أبوح َ لكم بسرّي ؟

أنا أعيش ُ على رِتـْم دقـّات قلبي

و أهمس ُ بمئات التـّخيّلات لروحي

و أودُّ أن ْ أ ُردِّد َ بأنـّني من يشيد ُ البنيان 

و أتمنـّى أن أرفع َ مشروعا ً عاليا ً بالعمران 

مع أنـّني لا أحوز ُ بحُبّكم بكل ِّ تقدير

و بدون ِ مواطن ٍ دون مواطنة 

و قد ْ تجدوني في زحام ِ الأنقاض ِ المـُندَثرة 

جسدي كالمومياء 

و تشيّدون َ تمثالا ً للشيطان ِ ليكون َ هويّتي 

أنـّني أبحث ُ عن الحكمة ِ على باب ِ مملكة ِ الأموات 

لكنـّني أبحث ُ عن مصيري

ها أنذا المظلوم ُ بدربي

تجربة ٌ قاسية ٌ على بدني

و سوف َ أفرح ُ في يوم ٍ تـُقلـِّدوني ملك َ المعمار 

حتى بقايا الزلزال ِ لها جمالها 

حرفتي أن أ ُجـَمِّل َ الحجر َ حتـّى يشق َّمنه ُ النور 

غدا ً التـّاريخ ُ سوف َ يـَذْكـُرُني بحروف ٍ من نور 

 

 


 

ليس َ لي اختيار ٌ فأنا في ذِمّة ِ النـّسيان

أرجوكم تذكـّروا عُمّال البناء 

الذين هـُم ْ عباقرة ُ تشييد ِ صرح ِ الكنائس

لكنـّهم مُسْتـَضـْعَفين مثلي 

أنا اللاجئ بدرجة ِ مواطن 

ماذا أفعل ُ كي أستحق ًّ محبـّتكم !؟

سأ ُدَوِّن ُ على صفحاتي مُذكـّرات لاجئ

ساكتب ُ حكايتي مع الآخرين 

حتـّى الماضي يُسجـّل ُ مصيري على أجنحة ِ الذ ّكريات 

حكايتي مجدولة ٌ بكلمات ٍ من ذهب 

لكنـّني لا أعرف ُ الطريق َ إليكم 

بل إنني لا أعرف ُ أسراركم 

سأظل ُّ كما حالي أنا عامل ُ البناء ِو أنتم مهندسو المعمار

 

 

L’exilé

 

Je dois vous faire une belle confidence

Je vis aux battements du cœur

Je possède des milliers de dessins de l’âme

Je murmurais, je suis le bâtisseur de la terre

Je suis enthousiaste de grand chantier

Je suis l’histoire mal aimée

J’arrive en dernier citoyen

Dans la jungle des vestiges, vous trouverez ma momie

Un démon triste sera mon symbole

Je suis en quête de sagesse aux portes des royaumes des morts

Je n’ai pas ma place …

C’est moi l’homme opprimé

C’est une épreuve douloureuse

Un jour, je serai le roi des bâtisseurs, les ruines ont leur beauté

Ciseler les pierres, laisser passer la lumière

Le bâtisseur de demain témoigne de mon incroyable histoire

Je n’ai pas le choix, je suis la girouette de l’histoire

Souvenez-vous des bâtisseurs ?

1/2

 

Génie de construire les chapelles

Barbare comme moi l’exilé

Que faire pour aimer l’autre ?

Sur les pages de l’exil, j’écrirai le mode d’emploi

Le passé glisse sur les ailes de la mémoire

La parole est d’or

Je ne connais pas vos thèmes

Je n’ai pas vos codes

Vous êtes l’architecte et moi le bâtisseur

 

MGED, juin 2020.

 

Les recueils qui ont paru dernièrement de l'auteure/autrice :

 

© Crédits photos : Couvertures de 2 recueils parus de la poète, images fournies par Mona Gamal El Dine. 

 

 

***

 

Pour citer ce poème bilingue 

 

منى جمال الدّين ​​​​​/Mona Gamal El Dine, « مواطن ٌ بدرجة ِ لاجئ / L'exilé », poème inédit Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries » & N°8 Penser les maladies & la vieillesse, 2ème volet sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 11 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/mged-exile

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement Numéro 8
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 10:56

 

N°8 | Réflexions féministes  sur l'actualité

 

 

 

 

 

Où sont les hommes ? 

 

 

 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

 

Crédit photo : "Apollon du Belvédère", image de Commons, domaine public.

 

Depuis toujours je suis étonnée que la pilule pour homme, pourtant prometteuse, ait eu si peu de succès ! Avec le vote de l'Assemblée Nationale pour allonger la durée légale de l'avortement, cette question s'est à nouveau imposée à moi ! Pourquoi aborde-t-on si peu le sujet de la contraception masculine en France ? Voilà, j'ouvre le débat !

 


 

Où sont les hommes ?

 

 

 

Une fois de plus la question est d'importance ! L'Assemblée Nationale vient de voter l'allongement du délai légal de l'avortement qui passe de 12 à 14 semaines. Mais voilà que des voix indignées s'élèvent de toutes parts pour stigmatiser les femmes en les renvoyant à la contraception, les désignant comme les seules responsables de leur grossesse non désirée !

Tout repose donc encore aujourd'hui sur les femmes ?

 

Mais alors qu'en est-il de la contraception masculine en France ? L'on pense d'emblée aux méthodes dites traditionnelles telles le retrait ou le préservatif qui existent depuis fort longtemps. Or depuis les années 2000, la vasectomie est devenue monnaie courante dans les pays anglo-saxons et devrait par conséquent avoir de beaux jours devant elle dans notre pays, les hommes rechignant à avaler la pilule spécialement conçue pour eux.

 

En effet les contraceptifs hormonaux ou thermiques existent également mais sont prescrits seulement par deux ou trois médecins hospitaliers en France ! C'est dire le peu d'intérêt que ces messieurs manifestent pour la contraception qui leur est spécifique…

 

Or si l'on veut parler d'égalité entre les sexes, il serait de bon augure pour un couple de pratiquer en alternance la contraception masculine et féminine. Cela permettrait  le partage réel de la responsabilité des risques plutôt que de faire reposer sur les seules femmes cette problématique.

 

Voilà un sujet que l'Assemblée Nationale aurait pu ou dû aborder plutôt que de fustiger une fois de plus les femmes ! Mais sans doute cette question aurait-elle été une pilule trop difficile à faire passer puis à avaler ?

 

***

 

Pour citer ce texte féministe

 

​​​​Françoise Urban-Menninger« Où sont les hommes ? », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°8 | Été 2021 « Penser la maladie & la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menningermis en ligne le 12 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/no8/fum-ousontleshommes

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire du n°8 

​​​​

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 18:17

 

N°8 | Critique & réception 

 

 

 

 

Franck Delbarre

 

 

Je t’emmène voir les coquelicots

 

 

poèmes entremêlés d’histoires,

 

Éditions Sajat, 2020, 12€

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

​​​​​​​© ​​​​​​​​​​Crédit photo : "Première de couverture illustrée du recueil aux Éditions Sajat".

 

 

 

Un texte liminaire du recueil questionne sur le sens des mots, un vrai badinage, comme le poète sait bien le faire, avec les mots et expressions, ce qui prouve bien qu’il n’est jamais à court de mots. Il écrit par à-coups au gré de son inspiration, aussi compile-t-il poèmes néo-classiques, poèmes en prose et histoires. 

Un texte poétique fait rappel au titre du recueil « Je t’emmène voir les coquelicots » où il fait l’éloge de la beauté naturelle de la femme : 

 

« Que fais-tu ?   Ne te maquille pas !

Car j’aurai l’impression que tu pourrais être une autre »

 

Pour lui le bonheur ne se trouve que dans les choses simples :

 

«  Il fait beau dehors. L’air a le parfum des jours heureux »

 

Son amour des mots est manifeste dans tout le recueil : 

 

« Sur la ville endormie une lune perplexe

Cherche des mots d’amour qu’un vent a dispersés »

 

Plus loin il s’accorde une licence grammaticale, un vrai défi pour les puristes :

 

« La femme que j’aimera

Elle sera  un peu folle

Très loin du protocole !

La femme que j’aimera »

 

Il joue sur les sonorités et également avec la polysémie des mots comme par exemple dans un texte en prose intitulé « Le monde est petit »,   on peut  lire : « mon petit doigt me dit que vous voulez un petit café » ou encore : « ma femme m’a mijoté un petit plat...  ». 

Dans un autre texte en prose intitulé « La théorie de l’escalier » on relate des  pléonasmes bien calculés par le poète, un brin dérangeant et provocateur : 

 

« […] il montait en haut alors que je descendais en bas

Il faut que je vous dise que j’ai même vu des gens monter en bas 

Et d’autres, descendre en haut, en réalité tous préoccupés par la chute en escalade !

 Car qu’il s’agisse de monter ou de descendre nous sommes tous motivés par une seule chose : C’est l’envie d’avancer ! »

 

C’est à raison qu’il nous fait remarquer l’absurdité ou l’incomplétude de certaines expressions de la langue française :

 

« Il y a des expressions peu expressives

Des expressions sans début ni fin

Qui nous laissent  sur la faim

Sans queue ni tête, à mi-chemin »

 

La dérision, l’humour décalé, des sous-entendus, des double sens, un cocktail détonnant servi dans la bonne humeur, tels sont les marqueurs de ce recueil de poèmes.

 

***

 

Pour citer ce texte 

 

Maggy de Coster, « Franck Delbarre, Je t’emmène voir les coquelicots, poèmes entremêlés d’histoires, Éditions Sajat, 2020, 12€ », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°8 | « Penser la maladie & la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menningermis en ligne le 11 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/no8/franckdelbarre-voirlescoquelicots

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire du n°8 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Ce premier numéro sera entièrement mis en ligne le 30 septembre...
  • La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Entretien artistique & Féministe | Réflexions féministes sur l'actualité | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience...
  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • À Béatrice Bonhomme
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège À Béatrice Bonhomme Michel Orban Ta poésie est souffle d’oiseau, Parole du regard, silence de la lumière. Elle métamorphose l’anonymat du désert En lieu-dit du bout du monde. Elle déshabille la pierre,...
  • La formation universitaire AGDA de l'Université Bourgogne Franche-Comté
    N° 10 | Célébrations | Propositions & Demandes de formation & d'emploi (parution uniquement numérique) La formation universitaire AGDA* de l'Université Bourgogne Franche-Comté Source de l'information : Responsable pédagogique du AGDA Nous vous informons...
  • L'art est une fête de Barbara Polla, illustré par Julien Serve, livre paru aux éditions Slatkine
    N° 10 | Célébrations | Critique & Réception | Dossier majeur | Articles & Témoignages L'art est une fête de Barbara Polla, illustré par Julien Serve, livre paru aux éditions Slatkine © Crédit photo : Couverture illustrée par Julien Serve, livre paru aux...
  • Orientales
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations / Invitées & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Orientales [Invitée] Poème & dessin Catherine Gil Alcala Dramaturge, poète & Artiste Site officiel : www.lamaisonbrulee.fr/ © Crédit photo...
  • Avis de parution de « Vi♀lence(s) »​​​​
    N°10 | Célébrations | Annonces diverses Avis de parution de Vi♀lence(s) © Crédits photos : Première de couverture du livre & Paule Andrau, images fournies par les éditions Maurice Nadeau. Mon roman, Vi♀lence(s), n’est ni une « autofiction » parmi d’autres,...
  • Portrait et entretien de Myriam Soufy : Belle et Re...Belle
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Articles & Témoignages Portrait & entretien de Myriam Soufy : Belle et Re...Belle Propos recueillis par Hanen Marouani Entrevue avec Myriam Soufy Portrait de Myriam SOUFY :...
  • Discussion avec Imèn Moussa
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Articles & Témoignages Discussion avec Imèn Moussa Propos recueillis le 8 juin 2021 par Hanen Marouani Entrevue avec Imèn Moussa © Crédit photo : Portrait de la poétesse Imèn...