29 juillet 2022 5 29 /07 /juillet /2022 12:49

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Annonces diverses 


 

 

 

 

 

 

Vient de paraître

 

 

 

"Le Chant des Sirènes"

 

 

de Maryse Weisser Macher


 

 

 

 

 

 

© Crédit photo : Couverture illustrée du roman policier "Le Chant des Sirènes" de Maryse Weisser Macher.

 

 

Présentation de la maison d'édition 

 

 

Début de l'été. Mathilde part sur un coup de tête au bord de la Méditerranée, espérant profiter de l'ambiance balnéaire. Au petit matin, elle découvre le corps d'une femme, rejeté par la mer et curieusement équipé d'une queue de sirène.

L'enquête dirigée par l'original lieutenant Maillard va progressivement prendre un sens inattendu. Mathilde et Antoine, son ami d'enfance, sont interpelés dans leurs retranchements où leurs souvenirs se confronteront à la réalité.

La question du genre, un conte revisité en filigrane et des personnages attachants font de ce roman atypique une histoire saisie d'humanité.

 

 

 

© Crédit photo : Portrait de Maryse Weisser Macher portant son œuvre "Le Chant des Sirènes". 

 

 

 

Biographie de la romancière

 

Maryse WEISSER MACHER est infirmière spécialisée en petite enfance, elle vit dans la région toulousaine. L'écriture est une source de plaisirs. Elle écrist principalement des textes courts, poèmes et nouvelles de tous styles.

 

 

Description du roman

​​​​​

Titre : Le Chant des Sirènes

Romancière : Maryse Weisser Macher

Couverture illustrée par : Eva de Kerlan

Éditions : DOLCE GROUP

Langue : français

Collection : Polar

Date de publication : 28 JUIN 2022

Format : Broché

Nombre de pages : 177 p.

Dimensions : 21 x 14,8 x 10,2 cm

EAN13 : 9782957432264

ISBN : 978-2-9574322-6-4

Prix : 16.50 €

 

 

 

Avis des lectrices du roman policier :

 

© Élodie Laurin : « Lire en avant-première un roman c'est un peu semblable à une plongée, un voyage d'exploration avant ceux qui attendent de savoir si l'eau est bonne. Je pourrais développer cette image de suite mais je tiens d'abord à remercier l'auteure Maryse Weisser Macher et sa maison d'édition DOLCE EDITIONS GROUP pour m'avoir embarquée dans ce polar où le suspense nous balade de page en page. Cela aurait pu être une promenade sur la plage comme l'a sûrement souhaité Mathilde, protagoniste du roman « le chant des sirènes ». Mathilde est auteure et se sent freinée dans l'écriture de son polar. Elle se rend à Luz-sur-mer et c'est un tout autre scénario qui se jouera. Une horrible découverte va tout faire basculer et le lecteur va se sentir évoluer au cœur des pages afin de démêler le nœud d'une enquête policière qui donne trop de fil à retordre et remue un peu trop le passé des protagonistes.

Un polar aux allures estivales car je l'ai lu en ressentant tout le champ lexical relatif à la mer et aux vacances. Un polar qui se lit d'une traite tant la plume est fluide et plaisante.

L'auteure nous invite à réfléchir sur notre société actuelle et les questions que chacun peut se poser comme « Personne ne peut empêcher quelqu'un d'être lui-même : un jour ou l'autre, la vraie nature prend le dessus. » , « Pourquoi ne laisse-t-on pas la vraie nature des personnes s'exprimer tranquillement et pourquoi ne leur fout-on pas la paix avec le reste ? » des questions qui me conduisent à penser que l'auteure pourrait bien continuer dans cet élan et proposer d'autres livres qui auraient pour vocation de montrer que la différence n'est nullement une tare mais une manière de se compléter aux autres.

Un très bon moment de lecture où chaque mot à sa place. Un polar sans fioritures. Maryse n'est pas dans le « écrire pour écrire » et c'est aussi ce que j'ai grandement apprécié. »

 

 

© Crédit photo : Première de couverture illustrée du roman policier "Le Chant des Sirènes".

 

 

 

 

© Yael Ohara : « Un thriller noir, tout à fait bouleversant. Nous faisons la connaissance de Mathilde, qui en manque d'inspiration, décide de partir, au bord de la mer méditerranéenne pour se ressourcer.

Une baignade est tout part en vrille, elle découvre le corps d'une femme, dotée d'une queue de sirène. Une enquête originale et mystérieuse, qui va s'avérer difficile à dénouer. La vie de Mathilde bascule, sa relation avec Antoine , son ami d'enfance est remise en question. Quel secret se cache derrière ce meurtre ? Une histoire à multiples rebondissements, un rythme intense, aucun temps mort. L'auteure va à l'essentiel, sans frivolités. L'écriture est fluide, agréable et subtile. La lecture est captivante, bouleversante et totalement addictive.

Une remise en question sur soi-même. Connaissons-nous vraiment les personnes qui nous entourent?

Un livre impossible à lâcher, un suspens haletant. L'auteure tient en haleine ses lecteurs du début jusqu'à la fin, un final digne du roman.

Une belle découverte.

Je vous le recommande vivement. »

 

 

© Crédit photo : Quatrième de Couverture du roman policier "Le Chant des Sirènes" de Maryse Weisser Macher.

 

Réception par des médias :

 

 

Pour commander ce roman policier sur le genre

 

  • dans toutes les librairies en donnant le numéro ISBN : 978-2957432264
  • directement sur Amazon en sélectionnant l'exemplaire vendu et expédié par Dolce : Amazon.fr - Le Chant des Sirènes: Polar - Weisser Macher, Maryse, Group, Dolce - livres ou en version ebook : Le Chant des Sirènes : Polar eBook : Weisser Macher, Maryse: Amazon.fr: Boutique Kindle ou sur le site de la FNAC https://www.fnac.com/ia10090919/Maryse-WEISSER-MACHER
  • Et en utilisant les liens suivants :

 

À lire aussi, de Maryse Weisser Macher, sa fable féministe « Le Nanar et la Rebelle » :

Cette revue publie avec plaisir les chroniques reçues  de la part de l'auteure avec l'autorisation de leurs rédactrices & encourage évidemment la romancière & vous recommande de lire ses œuvres.

 

***

 

 

Pour citer cet avis de parution 
 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES« Vient de paraître "Le Chant des Sirènes" de Maryse Weisser Macher », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 29 juillet 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/mwm-lechantdessirenes

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11

Lien à venir​​

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 11
28 juillet 2022 4 28 /07 /juillet /2022 15:37

 

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège 
 


 

 

 

 

 

 

Des parfums divinement poétiques


 

 

 

 

 

 

Poèmes & peinture de

 

Sarah Mostrel

 

Site : https://sarahmostrel.wordpress.com 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

 

© Crédit photo : Sarah Mostrel, "Divinement poétique", huile sur toile. 

 

 


 

Arbre de vie
de la connaissance du Bien et du mal

Pilier référent autour duquel l’homme penche…

Difficile de se tenir droit 

et pourtant ! 

Les anges te gardent et te guident (si tu voulais bien voir) !

 

 

   

Jardin où coulent 4 Fleuves 

    de lait, de vin, de baume, de miel

Terre aux 4 bras,
    Pishon, Guihon, Tigre, Euphrate 

Où poussent 800 sortes d’arbres 

    Et dont le plus petit est le plus parfumé de la terre !
Gan Eden, tu me fais pleurer de joie !

 

 

 

Va et vagabonde
Au réveil du printemps
À l’amorce de l’hiver
Au signal de l’automne

 


Va et contemple
Admire la renaissance
La brillance de l’été
Viens célébrer l’amour
Humer son parfum
Admirer la myrte et boire le lait de fleur

En souvenir, une fragrance, si odorante
Qu’elle inonde tous les jardins du monde !

 

 

Éden, parée de ses plus beaux atours

Prône nature, vin et amour

Et danse de sa panoplie enchantée

À l’orée des bois et forêts

 

 

 

Parfums en toute saison 

Floraison et passion

Un défilé royal

Tout en fraîcheur, tout en couleurs, tout en fleurs… *

 

 

 

 

* © Sarah Mostrel, extraits de « Célébration » (paru aux éditions Unicité) et reproduits avec l'amiable autorisation de l'auteure et de sa maison d'édition.


 

 

***

 

 

Pour citer ces extraits de poèmes & tableau

 

Sarah Mostrel (poèmes & peinture)« Des parfums divinement poétiques », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 28 juillet 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/sm-parfumsdivinementpoetiques

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11​​

Repost0
21 juillet 2022 4 21 /07 /juillet /2022 15:40

 

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue Matrimoine  / Poésie des aïeules | Revue Poépolitique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​​​Le vote des femmes

 

 

 

 

 

 

 

Marguerite Milon  (1 ???-????)

Poème féministe choisi, transcrit, annoté & commenté brièvement par Dina Sahyouni

 

 

 

 

Crédit photo : Eva Gonzalès, "Woman in White", peinture trouvée sur Commons, domaine public, Wikimedia.

 ​​​​

 

 

Le poème ci-dessous provient de MILON, Marguerite (1???-????), Poèmes : Tome I, Bandeaux et culs-de-lampe de la collection Poésie, Paris, Éditions de « LA CARAVELLE », LE LIVRE ET L'IMAGE, 6 rue Bezout, 1932/[1934], section, « Au fil de l'heure », pp. 34-35.

 

L'Exergue du recueil : "À la mémoire de Paul DOUMER en toute ferveur et respectueusement. M. M."

 

Ce recueil de poèmes appartient au domaine public.

 

Marguerite MILON a aussi laissé au moins les œuvres suivantes :

Par delà les Alpes (récits de voyage), Mercure Universel, Lille.

Poèmes, tome II.

Romans :

O Corse, mes amours !

Le Veuf qui cherche une Femme

Suzanne et le Vieillard.

 

Ce superbe poème, féministe et militant de Marguerite Milon résume en neuf quatrains symboliques les préjugés et la misogynie auxquels les sugragettes ont dû longtemps faire face avant de pouvoir obtenir le droit de vote aux femmes pour être pleinement des citoyennes qui exercernt librement leur droit fondamental de choisir les personnes qui les représentantent en France.

​​​​​​

 

À Monsieur Paul Doumer*,

Président du Sénat,

À nos Sénateurs.

 

 

 

 

Vous ne voulez pas que la femme vote

Et prenne en ses mains le gouvernement,

Pourquoi donc, Messieurs ? La jugez-vous sotte,

Vous qui l'adorez, souvent humblement ?

 


 

Lors, vous la trouvez et fine et subtile,

Lors, vous lui jurez qu'au moindre désir

Vous obéirez... Serment inutile !

Vous lui refusez le très grand plaisir


 

 

D'être votre égale au pays de France,

De voter enfin, comme un Sénateur !

Craindriez-vous donc son intelligence

Et n'en faut-il pas pour être électeur ?

 


 

Les uns vont disant : « La femme est bien folle,

L'hiver, de linon son corps est paré.

Mais l'été, s'il souffle une brise molle,

Elle se promène en manteau fourré. »


 

 

– Permettez, Messieurs, que je vous réplique :

« Justes critiqueurs**, regardez moins loin :

Gilet, paletot et faux-col antique... »

(Sans un commentaire, en est-il besoin ?)

 


 

D'autres nous font tort d'Ève notre mère

Accablant le monde avec son péché.

Adam, plus âgé, fut-il meilleur père ?

Pourtant son péché n'est point reproché !


 

 

Allons, moins d'orgueil. Pour être grand homme,

Cher bon Sénateur, laissez-vous fléchir

Vous serez heureux, car, depuis la pomme***,

Nous avons appris à bien réfléchir.


 

 

Vous verrez comment les femmes, les mères,

Combattront paresse, alcool et taudis,

Celle qui pleura des larmes amères

Aura pour lutter des gestes hardis.

 


 

Qui nous lutterons contre la misère

Qui prend les petits, pauvres innocents,

Seules, nous ferons la guerre à la guerre**** :

« Grand-père, aimez-vous vos petits enfants ? »

 

 

 

 

Annotations ajoutées par la transcriptrice

 

* Paul Doumer (ou Joseph Athanase Doumer) est né le 22 mars 1857 à Aurillac dans le Cantal et a été assassiné le 6 mai 1932 à Paris (il est décédé le 7 mai 1932). Il fut Sénateur, Président du Sénat puis Président de la République Française du 13 juin 1931 au 7 mai 1932.

**Il s'agit d'allusion au mythe du fruit défendu et du péché originel déjà cité dans le quatrain précédent et dans celui-ci.

*** On souligne cet usage peu usuel du terme "critiqueurs" à la place de "critiques" précédé par l'attribut "justes", cet oyxmore témoigne de la nécessité de ridiculiser les hommes qui n'acceptent pas d'accorder le vote aux femmes et qui ne sont pas dignes d'être appelés "critiques" puisqu'ils n'usent pas de leur esprit critique ou parce qu'ils ne sont pas rationnels concernant les femmes et leurs rôles dans la société même dans la première moitié du XXème siècle (dans les années 30).

 

**** Ce vers met en évidence le rôle fondamental, politique, humaniste et universel des femmes dans la pacification des pays et dans le rétablissement et le maintien de la paix entre les peuples.

 

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème féministe, engagé & militant

 

Marguerite Milon« Le vote des femmes », extrait de MILON, Marguerite (1???-????), Poèmes : Tome I, (1932), a été choisi, transcrit, annoté & commenté brièvement par Dina Sahyouni pour Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 21 juillet 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/mm-levotedesfemmes

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11​​

Repost0
19 juillet 2022 2 19 /07 /juillet /2022 17:55

 

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Poésie visuelle & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Dossier | Chroniques poétiques & artistiques [Nouvelle rubrique]

 


 

 

 

​​​​​

 

 

 

La nouvelle collection printemps-été 2022 de

 

la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai ;

 

Femme-Fleur : des poèmes visuels et olfactifs

 

 

 

 

 

​​

 

Poèmes de

 

Hanen Marouani

 

Photographies par

 

Majdi Agrebi

 

 

 

DESCRIPTION 

 

Styliste : Sarah Manai

Poésie : Hanen Marouani

Photographie : Majdi Agrebi

Mannequin : Ichrak Cofflard

Lieu : Paris, Juin 2022.

 

 

 

© Crédit photo n°1 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022. 

 


PARFUM PARISIEN

 

 

© Crédit photo n°2 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022. 

 

 

Ô bougainvillier de Paris…

Reviens me dire la vérité

Reviens caresser mes idées

Tu es mon rêve aveuglé

Tu es ma terre natale et mon ciel parfumé

Et entre tes bras et les pétales de tes fleurs

Je me suis armée de tes lumières

Je me suis accrochée à tes pierres

En savourant les amours rares,

La lune de miel et ses tiroirs

Tu as chanté,

Et j’ai dansé, j’ai couru dans tes rues

À la rencontre de ta fraîcheur

À la croisée de tes fragrances et poussières

Sous le satin nocturne de ta peau colorée ;

Un soleil excité, une alliance serrée

Une caresse imprévue, des regards mouillés

Des couleurs vives et intimidées

 

 

 

© Crédit photo n°3 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022. 

 

 

Et te voilà comme la muse fièrement debout

Au sein d’un musée à ciel ouvert

Chaque rue,

Chaque perspective de vie,

Murmure le réveil tôt de ton dos nu

Dont les colliers sont nos souffles inédits

On vient découvrir la lueur d’été devant tes murs

Le tout au frais pour chanter la jeune dame et sa beauté

Le sens du détail rompt avec l’absence  

Sentir tes cheveux et la sueur de tes lèvres,

Au printemps de mon cœur

Apaise le mal de l’abondance

 La vie est un sort…

Prenez donc votre part

Des instants, des couleurs, des senteurs

De chaque histoire

 

H. Marouani, 15.07. 2022

 

 

 

 

SENTEURS, BONHEURS ET COULEURS

 

© Crédit photo n°4 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022.


 


 

 

Dès que tu sentiras les ombrelles de ses agapanthes,

Tu lèveras ta tête vers les nuages de Magellan

Tu mèneras le chemin de la créativité lactée

 

C’est parti pour un voyage olfactif…

Fermez les yeux et écoutez !

Les narines remplies de tes senteurs violettes

Tu penses à ce bateau sans voile dans la nuée d’étoiles

Qui traverse la voie et qui sert de point d’ancrage

 

 

C’est parti pour un voyage sage…

 

 

Les colombes hurlent devant la porte des nuits insolites

Les chansons de tes chaussures cultivent l’arrivée des anges

Et tes passiflores mélancoliques garnissent tes bras spiralés

 

 

Venue de loin pour montrer comment elle a appris à se tenir debout

Tout à nouveau…

 

C’est parti pour un voyage hasardeux…

 

Difficile d’oublier le ciel de Paris : ses bleus et ses gris

Les brumes, les brouillards, les retards et les coins verts

Difficile d’oublier les murmures des gouttelettes d’eau

Qui se produisent spontanément sur ta peau

 

C’est parti pour un voyage sans mots…

 

Sur les pétales d’une fleur rose à la lumière du soleil heureux

Auprès d’un mur erré, devant le pont doré,

 Se reflètent des écumes sur les fronts plongés

 

Et moi, je te cherche dans les photos,

 puis dans les récits de mes routes barrées

Le matin, tu n’acceptes pas de quitter ma tête ni ma vie

 

Tu as longtemps résisté

Tu as longtemps insisté

Tu es toujours dans ce fond déstructuré

 

Et depuis, …

Le sourire,

Le souvenir,

L’avenir,

T’es toujours accrochée à ces moments frais et vrais

 

Un régal, un plaisir de pouvoir un jour te rattraper

Les odeurs qui serrent les fleurs

Le miracle du bonheur dans la douleur

L’aventure qui renaît en regardant la mer

 

 

J’ai hâte de te voir revenir

et de sentir tes pas qui ont tant de choses à me dire

 

 

© Crédit photo n°5 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022. 

 

 

Et tu danses, tu danses dans mes rêves

Et tu réveilles mes chances d’exister

Ta longue jupe nuitée fonce et avance

Je t’ai fait une image comblée de beauté…

Tu as gardé toujours l’amour de la porter ?

Tu n’as pas pris assez de temps pour décider ?

Et le long châle rose et bien brodé ?

Il te serre comme des ailes

ou c’est seulement un cerf-volant en dentelles colorées?

 

 

De partout, les monuments t’entourent et dessinent ton corps et ton dos

Depuis,

Tu es devenue mon ange,

Tu as habité mes songes,

Tu es la muse de ma page blanche

 

Depuis,

Ton sourire,

Ton souvenir,

Ton avenir,

Et tous les moments partagés

Sont de plus en plus gais

Un régal, un plaisir

Quand l’audace dépasse la peur

La femme est la muse-fleur

L’envie infinie de célébrer la vie et les couleurs

 

H. MAROUANI, 07.07.2022

 

 

 

 

 

COMMENT FAIRE DE TOI UN SOUVENIR ÉTERNEL ?

 

 

 

© Crédit photo n°6 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022

 

 

 

Là où la magie se produit,

Là où c’est impossible qu’on t’oublie,

J’étais confuse et tu étais mon parfum et ma muse

Comment faire de ton état d’esprit une vraie vie ?

 Comment faire de tes nuances des couleurs d’été ou d’abri ?

Tout semble en extase ou en mal bavard ?

Tu m’écris une lettre douée mise au fond de ce boulevard

Comme les quais d’une garde en dehors de mes souvenirs

 

 

Un chuchotement rejoint vite ton odeur pour m’accompagner

Le vent et la marée de tes différentes teintes luttent pour exister

 Un départ dans un train est un dopant pour l’âme

Tu tires de tous les côtés sans avoir quelque chose à montrer

Sans avoir l’envie de retourner

Sans avoir l’envie de me le rappeler

Le miroir glisse ses reflets dans une petite valise noire

 

 

Te refuser n’était pas mon plan B

Ni mon intention majeure de te revoir ou de te quitter

 

 

© Crédit photo n°7 : La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste tuniso-canadienne Sarah Manai. Image par le photographe Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin), Paris, Juin 2022

 

 

Il était un de mes centres d’intérêt

Il était un de mes traits d’identité

Une idée qui m’habite sans arrêt

Une bonne odeur qui donne vie à ma tête figée,

À mon visage, à mes vernissages oubliés

Suivre tes petits pas est le moment de se faire plaisir

Sous les bras de ton violoncelle de jeunesse

Où les toits sont les chansons éternelles à serrer  

Où les propos non-dits sont les signes amoureux les plus vrais

Les voyages destinés des mots croisés et bousculés

L’unité des contraires me fait penser toujours aux lumières

T’es le tatouage qui a arrêté de blesser mes artères et ma peau

 

 

Comme c’est beau de faire de toi un souvenir éternel au sein des maux !

Il y a des rencontres qui changent les chemins et les habits

Il y a des rencontres qui changent les vies et les envies

 

© Hanen Marouani, 17.07.2022

 

_______

 

 

 

Pour citer ces photographies & poèmes inédits

 

Hanen Marouani, « La nouvelle collection printemps-été 2022 de la styliste Tuniso-canadienne Sarah Manai ; Femme-Fleur : des poèmes visuels et olfactifs », photographies de Majdi Agrebi de Ichrak Cofflard (Mannequin)Revue Orientales, « Les voyageuses & leurs voyages réels & fictifs », n°2 & Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre »mis en ligne le 19 juillet 2022. URL :

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no2/no11/hm-femmefleur


 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

Retour au N°2

 

Retour au sommaire du N°11

Lien à venir​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Calendrier du matrimoine poétique 2022
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 Calendrier du matrimoine poétique 2022 Crédit photo : Klimt, Poésie. Présentation LE PAN POÉTIQUE DES MUSES remercie sa fondatrice d'avoir initié le projet du calendrier féministe du matrimoine...
  • Elisabeth Fréring présente ses « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe Elisabeth Fréring présente ses « Contes d'automne » à la galerie Bertrand Gillig à Strasbourg Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo...
  • Il a fallu gérer la peur avec « Andrà tutto bene… » de Hanen Marouani
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 & N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Articles & témoignages Il a fallu gérer la peur avec « Andrà tutto bene… » de Hanen Témoignage & photographies de Arwa Ben Dhia © Crédit...
  • Claude Luezior, Sur les franges de l’essentiel suivi de Écritures, éditions Traversées, Belgique, 128 p., 2022, ISBN : 9782931077047
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & Réception | Dossier mineur | Articles & témoignages / Muses au masculin Claude Luezior, Sur les franges de l’essentiel suivi de Écritures, éditions Traversées, Belgique, 128 p., 2022, ISBN : 9782931077047...
  • Juliette Jouannais, sculptrice de la couleur
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe Juliette Jouannais, sculptrice de la couleur Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Juliette Jouannais, peintures de son exposition...
  • No 12 | AUTOMNE-HIVER 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE -HIVER 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • La poésie, l’arme des féministes russes !
    Événements poétiques | Calendrier du matrimoine poétique 2022 & N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Articles & témoignages | Revue matrimoine La poésie, l’arme des féministes russes ! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure...
  • Frida Kahlo au-delà des apparences. Exposition au Palais Galliera à Paris
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Revue culturelle des Amériques Frida Kahlo au-delà des apparences Exposition au Palais Galliera à Paris Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographies par Claude Menninger...
  • Rencontre avec Arnaud Martin : peintre, dessinateur et poète
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Entretiens poétiques, artistiques & féministes | Muses au masculin Rencontre avec Arnaud Martin : peintre, dessinateur & poète Propos recueillis en novembre 2022 par Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes...
  • Biographie de Arnaud MARTIN
    Biographie & publication disponibles numériquement Arnaud MARTIN Poète, artiste peintre & dessinateur © Crédit photo : L'artiste peintre "Arnaud Martin dans son atelier". Est peintre, dessinateur et poète, il nous parle à cœur ouvert de son itinéraire,...