20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 14:20

​​

​​REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations poétiques

 

 

 ​​

 

 

 

Israélienne

 

 

 

 

 

 

 

 

Corinne Delarmor

 

 

 

 

 

​​​​​​​​​​​Crédit photo : Magna Lykseth in Judinnan at Kun, domaine public, Wikimedia.

 

 ​​​​

 

Dans le reflet d’or de ton âme,

Le soleil se lève et se pâme,

Ton sourire et ta peau diaphanes,

L’éclat que ta beauté incarne,



 

Souffle du désert, aérienne,

Telle une reine israélienne,

Flambeau de joie et de charme,

Oasis de paix sous les larmes,


 

   

Fleur sauvage au somptueux calice,

L’eau, joyau, miracle et délice,

La vague méditerranéenne

Lave la terre que la guerre gangrène,



 

Du temple de Jérusalem,

À l’étoile de Bethléem,

Dans la ville blanche de Tel-Aviv,

Ashkénaze, séfarade : juive,



 

En corolles de cyclamen,

Tes prières s’élèvent en amen,

Tapissent les murs de lys,

Émerveillent les iris !

 

 

 

 

Pour citer ce poème

 

Corinne Delarmor, « Israélienne », poème inédit, Revue Orientales, « Les figures des orientales en arts et poésie », n°1, mis en ligne le 20 avril 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1/cd-israelienne

 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

Retour au N°1 

 

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Repost0
15 avril 2021 4 15 /04 /avril /2021 18:12

 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques​​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

Les fleurs du printemps

 

 

 

 

 

Poème de

 

Michel Orban

 

Peinture de

Mariem Garali Hadoussa

 

Artiste plasticienne & poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

 

​​​​​​© Crédit photo :  Mariem Garali Hadoussa, titre à venir, tableau.

 

 

 

 

 

Les pulmonaires des montagnes respirent un flux violacé.  L’hiver s’y transfigure, laissant apparaître le visage du printemps.  La terre ressuscite, quittant son tombeau de givre.  Les forsythias, forts de leur réveil, jaunissent de maturité.  Les jonquilles gardent en elles la couleur du soleil.  Les crocus croquent leur unique saison.  Mon regard fleurit dans la lumière de ces rencontres.  Et mon cœur, cette fleur de vie, de s’ouvrir dans le jardin de son intime nature.

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème printanier & coloré

 

 

Michel Orban, « Les fleurs du printemps », poème inédit sur les déesses Flora & Perséphone, illustré par une peinture de Mariem Garali Hadoussa, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques Événement poétique|Megalesia 2021/I « Poésies printanières & colorées », mis en ligne le 15 avril 2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/mo-lesfleursduprintemps

​​​​​

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Muses et féminins en poésie Nature en poésie
30 mars 2021 2 30 /03 /mars /2021 14:33

 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Instant poétique avec

 

 

 

 

 

 

Le cri des banshees

 

&

 

 

Je t'aime

 

 

(mais je ne t'appartiens pas)

 

 

 

 

 

 

Loredana Bottaccini

 

Traductrice, Italie

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Banshee", dessin, domaine public, Commons.

 

 

 

Le cri des banshees

 

 

Tout au long des fleuves et des falaises,

des étangs et des tourbières,

des collines et des bruyères

se répand en sifflant le cri des banhees.

Pareil à l’appel au vol de gaies hirondelles

et au glatir des aigles qui chassent,

il incombe sur les hommes voraces

comme l’aile de corbeau de la nuit meurtrière.

Leur cri est un pleur déchirant

de femmes-femelles-fées,

d’esprits élémentaires, d’âmes courbées

et – ainsi dit-on – sans cœur.

Et pourtant depuis toujours

elles sont blessées, humiliées,

tuées, torturées, accablées de douleur.

 

Qui peut résister,

et survivre, à l’écho des racontés 

de tant de malheur et d’indignité?

Les banshees aux yeux rougis par les pleurs

et aux longs cheveux ébouriffés

sont à la recherche de quelqu’un qui les libère

des toiles fines et étroites d’araignées

qui enveloppent leurs membres emprisonnés.

Le chant ancien qu’elles gardaient dans le cœur

s’est changé en vacarme de fureur.

Vous, les hommes qui haïssez les femmes,

vous devez craindre les banshees !

Mais si vous cherchez à comprendre 

leurs cris et leurs larmes, 

elles iront, peut-être, épargner vos vies.

 

 

 

 

 

 

 

Je t'aime (mais je ne t'appartiens pas)

 

 

 

Je t’aime 

mais je ne t’appartiens pas.

Comme toi, j’appartiens à la terre,

j’appartiens à la vie.

Je t’aime et je partirai avec toi,

mais pas dans ta valise.

Je traîne avec fierté mon bagage

tout comme tu le fais avec le tien.

Nous partagerons pourtant nos moyens,

nos expériences, la subsistance et le lit.

Notre tour sera agréable,

mais pas toujours idyllique :

parfois, il sera pénible,

voire, parfois, impossible…

mais, tu le sais, notre but

est de nous prêter mutuel secours,

une aide paisible pour grandir,

créer, vivre, nous réjouir.

 

Je t’aime

et c’est avec toi que je veux explorer

chaque route et chaque sentier

jusqu’à chaque bifurcation

où nous déciderons

de poursuivre par le même chemin. 

Mais lorsque le voyage se termine

ou la destination, pour les deux,

n’est pas la même,

s’il va falloir qu’on se sépare,

alors nous irons nous embrasser 

en nous souhaitant bon voyage

et bonne continuation.

Sans chagrin ni inimitié,

nous repartirons

et par la fenêtre du train

nous nous saluerons 

d’un doux geste de la main.

 

***

 

 

Pour citer ces poèmes féministes

 

Loredana Bottaccini, « Le cri des banshees » & « Je t'aime (mais je ne t'appartiens pas) », poèmes féministes inédits, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques Événement poétique|Megalesia 2021, mis en ligne le 30 mars 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/lb-banshees

​​​​​

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Repost0
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 13:02

 

Megalesia 2020 | Muses & féminins en poésie | Varia de textes poétiques

 

 

 

 

La terrasse des poètes

 

 

 

 

 

 

Mustapha Saha

Sociologue, poète, artiste peintre

 

 

 

© Crédit photo : "Mustapha Saha au Café de Flore", Paris, photographie, Élisabeth et Mustapha Saha.

 

 

La douce rhapsode fille d’Apollinaire

Blasonne sa romance aux couleurs du Verseau

Le penseur aveugle Socrate débonnaire

Porte sa clairvoyance au bout de son paisseau

 

L’amante en silence couve son partenaire

Lecteur impénitent de Montaigne et Rousseau

Paisible explorateur de tant d’imaginaires

L’art est sa bannière le livre son vaisseau

 

Mais qu’attend l’élégante ourlée de saponaires

L’intelligence aux nues les pieds dans le ruisseau

L’incroyable chef-d’œuvre aux reflets sublunaires

Ou sous plis de son sac l’introuvable trousseau

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​Mustapha Saha, « La terrasse des poètes », texte inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020, mis en ligne le 30 septembre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/ms-terrassedespoetes

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés                                 Retour à la Table de Megalesia

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Muses et féminins en poésie

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules | Handicaps & diversité inclusive La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi Adèle Souchier (1832-19??) Poème...
  • Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue des Métiers du livre | Revue culturelle d'Europe Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024 Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Cette...
  • Muse
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules Muse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : Johann Heinrich Tischbein, "Une Muse", peinture, domaine public, Wikimedia. Le...
  • La chanteuse
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La chanteuse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi, transcrit & annoté par Dina Sahyouni Crédit photo : Pierre-Auguste Renoir, une musicienne (et chanteuse ?) jouant de...
  • Un parfum d'âme et image éphémère
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Un parfum d'âme & image éphémère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Tableau par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, nature morte, peinture. Un...
  • L'amie
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules | Voies-Voix de la sonorité L'amie Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni © Crédit photo : Dessin de Marceline Desbordes-Valmore...
  • En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie, musique & art audiovisuel En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console © Crédit photo : MIKA dessinant un cœur lors d'un de ses concerts, une des imges fournies en 2021 par Catherine Melin, @Vebemika...
  • Les Cèdres
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Florilège de créations Les Cèdres Édouard Gemayel Ou Édouard Gemayel Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : "Cèdre du Liban du...
  • Hélène Martinez-Urban
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques| Revue Matrimoine Hélène Martinez-Urban Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, tableau de nature morte,...