18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 12:21

N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfum de couleurs 

 

 

 

 

 

 

 

Poème & dessin

 

Mokhtar El Amraoui

 

 

 

 

 

© Crédit photo :  Mokhtar El Amraoui, « Parfum de couleurs ».

​​​​

 

 

 

Pourquoi, humain, ne voudrais-tu être 

Que froide et laide nuit

Alors qu’au fond de toi 

Le plus beau des printemps gît ?

Laisse-le te chanter tes plus belles couleurs

Et parfumer de tes mains 

Le merveilleux cours de tes heures !

Offre-toi donc tes plus beaux jardins

Que tu étouffes de tes propres mains

Qui ne savent plus, assassin,

Que tuer tous les matins, 

Tout arbre, toute fleur, sur ton chemin!

Serais-tu donc né, humain,

Pour vivre dans la laideur, dans la puanteur ?

Serait-ce là, inhumain, ton destin ?

 

 

© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

 

 

***

 

Pour citer ces dessin & poème philanthropique  inédits

 

 

​Mokhtar El Amraoui (poème & dessin), « Parfum de couleurs », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°11 | ÉTÉ 2022 « Parfums, Poésie & Genre », mis en ligne le 18 juin 2022, Url :

http://www.pandesmuses.fr/no11/mea-parfumdecouleurs

 

 

 

Mise en page par David

 

© Tous droits réservés

 

Retour au sommaire du N°11

Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 15:44

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux

 


 

 

​​​​​

 

 

 

La fleur & la fée

 

​​

 

 

 

 

 

Zoé Fleurentin (1815-1863)

Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

​​​​​Crédit photo :  Rose sous la pluie en Iran, domaine public, Wikimedia.

 ​​​​

 

 

Une fleur languissait au milieu d'un parterre,

Une fleur qui voulait grandir,

Mais elle était, hélas ! timide et solitaire,

Et ses jeunes boutons, voilés avec mystère,

Commençaient à peine à verdir.

Il lui fallait et soleil et rosée,

Et le ciel était pluvieux.

Alors vint une fée

Qui sur elle arrêta les yeux :

« Tu souffres, pauvre fleur mourante :

J'aurai pitié de ta douleur,

Relève-toi, ma baguette est puissante,

Elle te rend la vie et la chaleur. »

La fleur aussitôt se relève

Sous un contact mystérieux ;

Son tourment s'enfuit comme un rêve,

Et, pour avoir souffert, elle n'en croit que mieux ;

Elle était naguère étouffée

Sous le voile d'un ciel obscur,

Mais, grâce au bon cœur de la fée,

Son calice fleurit sous un beau ciel d'azur.

Ainsi, par vous, chère marraine,

J'ai reçu, trésor précieux,

Cette marque souveraine

Qui nous ouvre les cieux,

Sans vous, je n'étais rien qu'une plante inutile,

Destinée à bientôt périr ;

Mais vous m'avez semée en un terrain fertile,

Et mon cœur vous chérit, et mon cœur va fleurir.

 

 

 

Le poème ci-dessus provient de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques (Ancienne élève de la Maison impériale de Saint-Denis), Paris, au bureau de la revue de la Province, C. VANIER, Libraire-Éditeur, 25 rue de Buffault, 1861, pp. 63-64. Ce recueil de poèmes appartient au domaine public.

​​​​​​

 

***

 

Pour citer ce poème féerique de l'aïeule

 

 

Zoé Fleurentin« La fleur et la fée », extrait de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques, (1861), a  été choisi & transcrit par Dina Sahyouni pour Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 16 juin 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/zf-lafleuretlafee

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 14:41

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie des aïeules/ Philosophies & sagesses en poésies

 


 

 

 

​​​​​

 

 

Scepticisme

 

​​

 

 

 

 

 

Zoé Fleurentin (1815-1863)

Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni

 

 

 

 

​​​​​Crédit photo :  "Terracotta statuette of à draped goddess", domaine public, Wikimedia.

 ​​​​

 

 

Chacun lit à son tour dans l'histoire du monde,

Celui-là, l'espérance et celui-ci la mort,

L'un dans l'humanité voit un bétail immonde,

L'autre un fier bâtiment qui vogue vers le port.

 

 


 

Le Destin dit à l'un ; « Héros, saisis le glaive,

Combats avec vigueur pour tout le genre humain ! »

Mais il crie au second : « La vertu n'est qu'un rêve,

Et le héros d'hier sera martyr demain.


 

 

 

« Laisse donc l'univers s'agiter dans sa fange,

À quoi bon épuiser ton cœur découragé ;

Car de mal et de bien, le monde est un mélange

Qui ne changera point, comme il n'a pas changé. »

 

 

Le poème philosophique ci-dessus provient de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques (Ancienne élève de la Maison impériale de Saint-Denis), Paris, au bureau de la revue de la Province, C. VANIER, Libraire-Éditeur, 25 rue de Buffault, 1861, p. 56. Ce recueil de poèmes appartient au domaine public.

 

 

***

 

Pour citer ce poème philosophique de l'aïeule

 

 

Zoé Fleurentin« Scepticisme », extrait de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques, (1861), a  été choisi & transcrit par Dina Sahyouni pour Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 16 juin 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/zf-scepticisme

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Amour en poésie Muses et féminins en poésie
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 17:12

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux | Travestissements poétiques

 


 

 

​​​​​

 

 

La nature

 

​​

 

 

 

 

 

Zoé Fleurentin (1815-1863)

Poème choisi & transcrit avec un commentaire par Dina Sahyouni

 

 

 

 

​​​​​Crédit photo :  Fleurs, Feuillages sous la pluie, Rain drop n° 5, domaine public, Wikimedia.

 ​​​​

 

 

Je suis la splendide nature,

J'ai les grands fleuves pour colliers,

Et de mes palais de verdure

Les chênes verts sont les piliers.


 

 

Le feu rouge de ma narine

Bout dans les cratères béants,

Et les flots noirs des océans

Dorment bercés sur ma poitrine.

 


 

Je donne l'être à toutes choses

Avec un funèbre soupir ;

C'est moi qui fais germer les roses

Et c'est moi qui les fais mourir.


 

 

Mais si je cache dans les tombes

Fleur sans arôme et corps glacés,

Au printemps, sur les trépassés,

Je fais murmurer les colombes !


 

 

Au loin, dans les espaces mornes,

Aussi loin que va le ciel bleu,

J'étends ma puissance sans bornes

Qui se dresse en face de Dieu !


 

 

Quand il menace d'une entrave

Mon front caché dans les cieux clairs,

Pour répondre à ses blancs éclairs

Mes volcans font fumer la lave !


 

 

De l'infini perçant les voiles,

J'allume d'un souffle vainqueur

Les feux scintillants des étoiles,

Astres d'or qui tournent en chœur.


 

 

Ô cieux, à la fauve ceinture !

Contemplez mes fils infinis

Dont la voix, en hymne bénis,

Chante l'éternelle nature.

 

 

 

Le poème ci-dessus provient de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques (Ancienne élève de la Maison impériale de Saint-Denis), Paris, au bureau de la revue de la Province, C. VANIER, Libraire-Éditeur, 25 rue de Buffault, 1861, pp. 15-16. Ce recueil de poèmes appartient au domaine public.

 

Cette poète lyrique ou lyreuse* se glisse dans la peau de la mère nature dans toute sa puissance et sa splendeur pour en faire l'éloge et pour dévoiler certaines de ses féeries. Ce poème élogieux mérite notre attention puisqu'il met en lumière l'importance de la nature dans la psychologie humaine et dans le processus de la création poétique.

 

 

***

 

Pour citer ce poème élogieux de l'aïeule 

 

Zoé Fleurentin« La nature », extrait de FLEURENTIN, Zoé (1815-1863), Poésies élégiaques, (1861), a  été choisi & transcrit avec un commentaire par Dina Sahyouni pour Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 15 juin 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/zf-lanature

 

 

 

Mise en page par David

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • 2022 | Un Bouquet Poétique pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN BOUQUET POÉTIQUE POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2022 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2022 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • Lea Nagy, Le chaos en spectacle, préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar, Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception Lea Nagy, Le chaos en spectacle préface de Patrice Kanozsai, traduction du hongrois par Yann Caspar Éditions du Cygne, 2022, format A5, 67 pages, 10€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • J'ai vu la larme
    N°12 | Une Poémusique des Femmes & Genre | Astres & Nature J'ai vu la larme Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « J'ai vu la larme », dessin. J’ai vu la larme sur l’eau Se poser tel un pigeon Attendu en regards et semences...
  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • N°11 | ÉTÉ 2022 | SOMMAIRE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE N°11 | SOMMAIRE EN COURS D'ÉDITION... © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Titre...
  • Biographie de Charlène LYONNET
    Biographie & publications disponibles numériquement Charlène LYONNET Chasseuse d'élans poétiques Discrète, vagabonde. chasseuse d'élans poétiques et de rebondissements, mélangeuse d'encritures. Publications : Puissance Dix le Mag, n°4 été 2020, parution...
  • Le corbeau amoureux
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur| Florilège | Astres & animaux Le corbeau amoureux Charlène Lyonnet © Crédit photo : Bouquet de fleurs, image prise par DS. Ombre en peine apprivoise, timide, les mots doux à la lueur des fragrances du crépuscule....
  • William Klein, l’ami américain
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue culturelle des Amériques | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages William Klein, l’ami américain Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste © Crédit photo : William Kein & Mustapha Saha. Paris, 14 septembre...
  • Le cri des femmes du monde
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur| Florilège | Réflexions féministes sur l'actualité Le cri des femmes du monde Lydia Kowicz Loriot © Crédit photo : Schutterstock, Natalypaint, image fournie par l'autrice. Parce qu’il faut qu’un poète crie...