1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 14:51


Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie des siècles passés 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'éphémère

 

 

 

 

 

 

 

Marceline Desbordes-Valmore  (1786-1859)

 

Poème choisi, transcrit & modernisé légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

© Crédit photo : Portrait de Marceline Desbordes-Valmore jeune, dessin photographié (pour cette revue par DS.) de ses Œuvres poétiques de Marceline Desbordes-Valmore 1819-1833, Idylles, Élégies, Paris, Alphonse Lemerre éditeur, MDCCCLXXXVI) ouvrage poétique tombé dans le domaine public.

 

 

 

L'extrait ci-dessous provient du recueil de poèmes, tombé dans le domaine public, de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Les pleurs, poésies nouvelles, par Madame Desbordes-Valmore, Préface d'Alexandre Dumas, Paris, Librairie de Charpentier, MDCCCXXXIII/1833, volet « Aux petits enfants », pp. 377-381.

 

 

 

Je suis trop délicat, trop faible et trop petit,

Pour porter vos fruits mûrs et porter vos corbeilles,

Dépouiller les tilleuls du trésor des abeilles,

Courber de vos moissons la féconde épaisseur ;

Mais je vous enverrai l'Automne : c'est ma sœur.

M. H. DE LATOUCHE. –

 

LXV

 

 

Frêle création de la fuyante aurore,

Ouvre-toi comme un prisme au soleil qui le dore ;

Va dire ta naissance au liseron d'un jour ;

Va ! tu n'as que le temps de deviner l'amour !


 

Et c'est mieux, c'est mieux que de le trop connaître ;

Mieux de ne pas survivre au jour qui le vit naître.

Happe sa douce amorce, et que ton aile, enfant,

Joue avec ce flambeau ; rien ne te le défend.

 

 

Né dans le feu, ton vol en cercles s'y déploie,

Et sème des anneaux de lumière et de joie.

Le fil de tes hasards est court, mais il est d'or !

Nul regret ne pendra lugubre sur ton sort ;

 

 

Nul adieu ne viendra gémir dans l'harmonie

De ton jour de musique et d'ivresse infinie ;

Ce que tu vas aimer durera tes instants ;

Tu ne verras le deuil ni les rides du temps.

 

 

Les feuillets de ton sort sont des feuilles de rose.

Fiévreuse de soleil et d'encens, quel destin !

Atome délecté dans le miel qui l'arrose,

Sonne ta bienvenue au banquet du matin.


 

 

Je t'envie ! et Dieu t'aime, innocent éphémère ;

Tu nais sans déchirer le beau flanc de ta mère ;

Ce penser triste et doux ne te fait point de pleurs :

Il ne t'impose pas comme un remords de vivre.

 

 

Tu n'as point à traîner ton cœur lourd comme un livre.

Heureux rien ! ta carrière est au bout de ces fleurs.

Bois ta vie à leur âme, et que ta prompte haleine

Goûte à tous les parfums dont s'abreuve la plainte.

 

 

Hâte-toi : si le ciel commence à se couvrir,

Une goutte de pluie inondera tes ailes :

Avant d'avoir vécu, tu ne veux pas mourir,

Toi ! Les fleurs vont au soir : ne tombe qu'après elles :



 

Bonjour ! bonheur ! adieu ! Trois mots pour ton soleil.

Et pour nous, que de nuits jusqu'au dernier sommeil !

Le long vivre n'apprend que des fables railleuses.

Tristement recueillis sous nos ailes frileuses,

 

 

Nous épions l'espoir, qui n'ourdit qu'un regret :

Et l'espoir n'ouvre pas sa belle chrysalide ;

Et c'est un fruit coulé sous son écorce vide ;

Et le vrai, c'est la mort ! – et j'attends son secret.


 

Oh ! ce sera la vie : oh ! ce sera vous-même,

Rêve, à qui ma prière a tant dit : Je vous aime.

Ce sera pleur par pleur, et tourment par tourment,

Des âmes en douleurs le chaste enfantement !

 

 

***


Pour citer ce poème élégiaque

 

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859), « L'éphémère », poème choisi, transcrit & modernisé légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Les pleurs, poésies nouvelles... (1833), Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP, mis en ligne le 1er avril 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/mdv-Lephemere

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
31 mars 2022 4 31 /03 /mars /2022 17:30

​​

Événements poétiques | Stopper la guerre en Ukraine... | Poésie des siècles passés 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grillon &

 

 

 

 La parole d'un soldat

 

 

 

 

 

 

Marceline Desbordes-Valmore  (1786-1859)

 

Poèmes choisis, transcrits & modernisés légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni

 

 

 

 

© Crédit photo : Portrait de Marceline Desbordes-Valmore, dessin photographié (pour cette revue par DS.) d'une anthologie poétique tombée dans le domaine public.

 

 

Les deux extraits présents ci-dessous proviennent du recueil de poèmes, appartenant au domaine public, de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Bouquets et prières par Mme Desbordes-Valmore, Paris, Dumont éditeur, 88 Palais-Royal, au Salon littéraire, 1843, section « Prières », pp. 37-39 pour le premier et pp. 233-234 pour le second.

 

Le grillon

 

 

Triste à ma cellule,

Quand la nuit s'abat,

Je n'ai de pendule

Que mon cœur qui bat :

Si l'ombre changeante

Noircit mon séjour,

Quelque atome chante,

Qui m'apprend le jour.


 

Dans ma cheminée,

Un grillon fervent,

Faisant sa tournée,

Jette un cri vivant :

C'est à moi qu'il livre

Son fin carillon,

Tout charmé de vivre

Et d'être grillon !


 

La bonté du Maître

Se glisse en tout lieu ;

Son plus petit être

Fait songer à Dieu.

Sait-il qu'on l'envie,

Seul et ténébreux :

Il aime la vie ;

Il est bien heureux !


 

La guerre enfiévrée

Passait l'autrefois,

Lionne effarée,

Broyant corps et voix :

Mon voisin l'atome

Fut mon seul gardien,

Joyeux comme un gnôme

À qui tout n'est rien.


 

Dieu nous fit, me semble,

Quelque parité :

Au même âtre ensemble

Nous avons chanté ;

Il me frappe l'heure,

Je chauffe ses jours ;

Mais, femme, je pleure :

Lui, chante toujours.

 

Si jamais la fée

Au soulier d'azur,

D'orage étouffée

Entre dans mon mur ;

Plus humble et moins grande

Que sa Cendrillon,

Oh ! qu'elle me rende

Heureuse, ou grillon !



 

 

 

La parole d'un soldat

 

 

La vieille Rachel, filant à sa porte,

Demande au Seigneur son jeune soleil,

Son dernier enfant que la guerre emporte,

Dont le cri de gloire emplit son sommeil.

Le rêve incessant d'un drapeau qui vole,

Fait casser le lin dans ses doigts tremblants :

« Mon enfant, Seigneur, tient bien sa parole ;

Je sens un laurier sous mes cheveux blancs ! »


 

Paix ! voici l'écho de la grande-armée,

Proclamant le nom d'un soldat vainqueur ;

Et la blonde enfant, du soldat aimée,

Courant vers Rachel en tenant son cœur :

« Écoutez, Rachel, ce grand bruit qui vole ;

Lisez-le avec moi de vos yeux tremblants :

Que votre Gilbert tient bien sa parole ;

Il met un laurier sur vos cheveux blancs ! »


 

Au milieu des cris d'un champ de bataille,

Gilbert, ce jour-là, sauvait son drapeau,

Et vainqueur couché sur un peu de paille,

Disait en mourant : « Que mon sort est beau !

Car mon nom, pareil à l'aigle qui vole,

S'abat glorieux sur deux cœurs tremblants.

Ma mère, aimez-moi, j'ai tenu parole :

J'ai mis un laurier sur vos cheveux blancs ! »

 

 

 

***


Pour citer ces poèmes pour la paix

 

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859), « Le grillon » & « La parole d'un soldat », poèmes choisis, transcrits & modernisés légèrement avec une photographie prise par Dina Sahyouni de DESBORDES-VALMORE, Marceline (1786-1859), Bouquets et prières (1843), Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poépolitique « Stopper la guerre en Ukraine : lettre ouverte des personnes révoltées » & Megalesia 2022, mis en ligne le 31 mars 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ukraine/mdv-grillonetsoldat

 

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour au Sommaire de l'évènement ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Repost0
28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 10:07


Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie contemporaine & Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Florilège

 

 

 

 

 

 

 

 

L'âme de ma mère

 

 

 

 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

Image par le photographe

 

Claude Menninger

 

 

 

 

 

​​​​​​© Crédit photo :  Claude Menninger, titre : "L'âme de ma mère dans la floraison du cognassier du Japon", cet arbuste qui émerveille Françoise Urban-Menninger à chaque nouveau printemps lui a inspiré ce poème en hommage à sa mère, image prise le 27 mars 2022 dans le jardin de la poète. 

 

 

 

 

 

L'âme de ma mère me rappelle-t-elle à son souvenir dans ce sublime cognassier dont les fleurs aux pétales roses ou cramoisis semblent me faire signe ?

 

 

 

 

ma mère l'avait planté

il y a de nombreuses années

et à chaque printemps

l'arbuste refleurit

pour embaumer dans ma poésie

son âme qu'il magnifie

 

 

chaque nouveau printemps

me rappelle ainsi

son sourire rouge carmin

qui vient déposer dans mon jardin

la grâce lumineuse d'un baiser

qui fait danser le ciel dans ma main

 

 

 

 

© F. Urban-Menninger, 27 mars 2022.

 

 

***

 

Pour citer ces poème élégiaque & image inédits  

 

Françoise Urban-Menninger« L'âme de ma mère », illustration par le photographe Claude Menninger, Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP & Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 28 mars 2022. Url  :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/megalesia22/fum-amedemamere

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

​​​​​​​​

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 11:53

Événements poétiques | Recueil numérique du festival « Le Printemps des Poètes » | Poésie contemporaine

 

 

 

 

 

 

 

Effet mère

 

 

 

 

 

 

 

Dina Sahyouni

 

Poéticienne, éditrice, lyreuse

 

& fondatrice de la SIÉFÉGP & de ses périodiques

 

 

Crédit photo :  "Iceland" , image capturée de Wikimedia.

 

 

Le bonheur est éphémère, il s'accroche aux cils des bébés, à leurs bouches tel le lait maternel : ce goût hors du commun d'amour. 

 

Le bonheur est éphémère, il est l'effet mère.. l'effet mer… 

 

Le bonheur est bleu violet.. le blanc est son effet mère.

 

Le bonheur est éphémère, c'est la bonne heure divine.. c'est avoir le bon heur du temps...

 

Le bonheur, tel l'éphémère, est l'immuable ineffable et son indicible rire. *

 

 

* © DS, poème de « Effet mer », 2022.

 

 

***

 

Pour citer ce poème en prose inédit 

 

Dina Sahyouni« Effet mère », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique / Festival Le Printemps des Poètes Mars 2022 | « L'éphémère aux féminin, masculin & autre », Recueil collectif des périodiques féministes de l'association SIÉFÉGP, mis en ligne le 24 mars 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/ephemere/ds-effetmere

 

 

 

Mise en page par David Simon 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Table de Megalesia 2022
    Table de Megalesia 2022 Édition du 1er avril au 15 juin* Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • André Seleanu, "Le Conflit de L’Art Contemporain. Art tactile, art sémiotique", L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques André Seleanu, Le Conflit de L’Art Contemporain Art tactile, art sémiotique, L’Harmattan, 2022, 225 pages, 23€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : Première de couverture...
  • Le chant de mon oud
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie, musique art audiovisuel | Poésie érotique & N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège | Poésie érotique Le chant de mon oud Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit...
  • Pour que cesse !!
    Événements poétiques | Concours Féministes | Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Pour que cesse !! Nouria Diallo-Ouedda Crédit photo : Mimosa rouge de l'été.jpg", image Wikimedia,...
  • Bains de lumière
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Témoignages & articles Bains de lumière Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Edgar Degas, (1834-1917), "Une baigneuse s'épongeant la jambe" (1883). Image libre de droits. Dans...
  • Parfum de couleurs
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Parfum de couleurs Poème & dessin Mokhtar El Amraoui © Crédit photo : Mokhtar El Amraoui, « Parfum de couleurs ». Pourquoi, humain, ne voudrais-tu être Que froide et laide nuit Alors qu’au fond...
  • La fleur et la fée
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux La fleur & la fée Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : Rose sous...
  • Scepticisme
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie des aïeules/ Philosophies & sagesses en poésies Scepticisme Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni Crédit photo : "Terracotta statuette of à draped goddess",...
  • La nature
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Poésie des aïeules/Astres & animaux | Travestissements poétiques La nature Zoé Fleurentin (1815-1863) Poème choisi & transcrit avec un commentaire par...
  • Astarté l’immortelle
    Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège & Recueil de nouvelles de Dicé | Avant première Astarté l’immortelle Mona Azzam Crédit photo : la déesse "Astarté l’immortelle ", Commons,...