19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 09:43

 

Megalesia 2020 | Équinoxe | Poèmes, textes & chansons

 

 

 

Notes éparses sur ma mystique

 

 

 

Véronique Caye

 

 

© Horizon par Véronique Caye

 

 

Pour Barbara

 

 

 

L’odeur de l’herbe coupée

Le soleil à l’horizon

L’infini du paysage

Le lieu unique

La discrétion

La contemplation

 

Puis l’errance

Les territoires inconnus

Paris – ma ville – mon amour

Et Tokyo, Yokohama, Le Caire, Casablanca, Vittoriosa, Rome, Alger, Melbourne …

 

J’ai vu les héritages

Les passions fulgurantes 

Les rires étouffés

Les ruines

Les illusions

Les dogmes

Les frontières

L’effroi

La joie

 

Et partout, dans ces géographies habitées

Le désir

 

Souffle de l’humanité

Matière insaisissable

Intersection de l’homme et de la femme

Telle l’anguille qui se faufile

Le désir est mystère

 

Quel est ton secret, désir ? 

Quelle est ta mystique

 

J’enquête

Je lis les poétesses 

Et les poètes

Adonis

Ibn Arabi

Thérèse d’Avila

Georges Bataille

Paul Claudel

Dante

Lal Ded

Jean de la croix

Emily Dickinson

Marguerite Duras

Gérard de Nerval

Paul Eluard

André Gide

Hallâj

Friedrich Hölderlin

Pétrarque

William Shakespeare

Sei Shonagon

Spinoza

Lao Tseu

Hildegarde von Bingen

Salomon

Virginia Woolf

Simone Weil

Aby Warburg

Marguerite Yourcenar …

 

Je cherche la clé 

Je trébuche

Je m’épuise

Je recommence

J’oublie

Les normes

Les politiques

Les certitudes

Les conventions

Je m’évade de moi-même

Je m’affranchis

Je regarde

Je contemple

Je découvre

Et je comprends :

 

Le mystère est son proche chemin

Son unique but

 

Il est horizon des horizons

Il invente

Il métamorphose

Il accueille

Il rend intense le moindre instant

Il établit sa règle

Il est souffle

Mouvement

Mystique

Amour

Joie

Désir

 

Il est poesia

 

 

***

 

Pour citer ce poème

Véronique Caye, « Notes éparses sur ma mystique », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020|IV-ÉQUINOXE sous la direction de Barbara Polla, mis en ligne le 19 août 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/equinoxe/veroniquecaye-mystique

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés                                 Retour au volume Équinoxe

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Équinoxe Megalesia
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 14:20

 

Megalesia 2020 | Équinoxe | Poèmes, textes & chansons

 

 

 

MA QUARANTAINE  La quarantaine, ma quarantaine.  Pause. Listen. Play.

 

 

 

Cyrille Zoé Polla

 

 

La quarantaine, je la savais proche

Un paysage intérieur, un appel sans reproches

Un littoral, un printemps qui lévite

Une renaissance sans point de fuite

 

 

La petite refuse de grandir. Elle se réfugie dans les bras du passé, sur le radeau rapiécé, dans sa valise volante, sa maison ambulante. Elle se murmure en boucle un dialogue innocent et retarde l’heure du coucher.

 

 

La quarantaine avec sa longue trêve

Avance sur l’empreinte de mes rêves

Une lune croissante au relief familier

Éclaire l’isolement qui m’était annoncé

 

 

On vient me chercher, on veut me prendre, pour effacer ma mémoire et me reprogrammer. Je ne veux entrer ni dans les rangs ni dans les ordres. Un champ de bataille. Je retiens ma respiration pour rester encore sous l’écho de l’eau.

 

 

La quarantaine, mon acolyte

Sème les divisions, les paires et les suites

Nous dansons découvertes face au miroir

Il nous reste encore les fonds de tiroirs

 

 

Je me cache dans l’armoire, ensevelie sous les tissus de mon enfance. Ici, personne ne me trouvera. Pas même le magicien, l’homme en noir, le chien. 

 

 

La quarantaine pour déconstruire

Voir autrement, ne pas s’enfuir

La quarantaine, rite de passage

Un nouveau rythme, un nouvel âge

 

 

Je m’orne de chrysanthèmes, je trompe la mort par mise en scène, je m’élance puis je me freine, j’égraine le pain comme un chapelet entre mes mains.

 

 

La quarantaine me rallume

Je prends mon souffle, mon ère, ma plume

Je prends le temps de tresser les lierres

Qui s’allongent et s’entortillent comme ma crinière

 

Accorde moi cette dernière danse, avant de t’en aller. Un pas de deux, un adieu, je sortirai vainqueur.

 

 

La plaine au large de la quarantaine

Je suis sereine, je suis sirène

Capitaine de mon épique navire

À la conquête de mon avenir

 

Souris, souris sors de ton nid, enjambe la mer, traverse les frontières, ne garde sur toi que le cœur en émoi. Pour l’avant, pour l’après, pour celles que tu es. Tu ne te perdras point dans les dédales de ton esprit.

 

***

 

Pour citer ce poème

Cyrille Zoé Polla, « MA QUARANTAINE. La quarantaine, ma quarantaine. Pause. Listen. Play. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020|IV-ÉQUINOXE sous la direction de Barbara Polla, mis en ligne le 7 Juin 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/equinoxe/quarantaine-cyrillepolla

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés                                 Retour au volume Équinoxe

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Équinoxe Megalesia
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 15:17

 

Megalesia 2020 | Équinoxe | Poèmes, textes & chansons

 

 

 

Cmt empêcher les étoiles de mourir

 

 

 

Chloé Arrouy

2020, Bruxelles

Cmt peut on empêcher les étoiles de mourir  

 

CHAPITRE 1  : Auto-destruction 

 

AUTO-DESTRUCTION 

PATRIMOINE 

URBICIDE 

 

« meurtre rituel des villes » 

autodafé 

 

https://www.youtube.com/watch?v=TYr-Uj4HqDs

https://www.youtube.com/watch?v=kmDYUrVHPWc

https://www.youtube.com/watch?v=zf4JrsqlIkU https://www.youtube.com/watch?v=ePDrEalYY2c  https://www.youtube.com/watch?v=2eKplVhd22w  https://www.youtube.com/watch?v=FdR6WXggiKQ  https://www.youtube.com/watch?v=2t1JVJYrgY4  https://www.youtube.com/watch?v=jdgWXqDqlng  

http://montifourapain.canalblog.com/archives/2009/10/18/17650206.html

  

les révolutionnaires doivent s’emparer de tous les ferments incendiaires de quelques œuvres 

fragments de reconstruction  

 

EST-CE QU’ON DÉTRUIT 

EST-CE QU’ON CONTINUE 

 

i’ve been probably thrown in the trash or in the toilet even, who knows(?) so if you ever nd me in a dumpster somewhere or i don’t know just please take me back home  

 

insolation : rayonnement, question de profondeur, supercialité —>  quelle légitimité j’ai de peindre? 

résiduel : quelle temporalité dans ma peinture : étape, prendre du temps a faire 1 truc pour profiter du processus  

 

 

CHAPITRE 2  : The cultists said  

 

Les tapis aux fenêtres  

Les tag sur les pubs 

Les salons de bronzage  

 

qui d’entre nous n’a jamais cru en rien 

 

ASPECTS GÉOMÉTRIQUES ET SONORES DE L’UNIVERS

http://www.spirit-science.fr/doc_structure/codes_geome triques.html

Loin d'être dues au hasard, les formes de l'univers sont sous-tendues par des trames géométriques.  

 

Aby Warburg le rituel du serpent 

Araignée 

Ad Reinhardt  

 

y a mille ans quand on était malade ou qu’il pleuvait on allait voir le prêtre  

aujourd’hui on s’adresse aux hommes de sciences  

 

LE SIGNE 

 

Un signe est une marque, naturelle ou conventionnelle, dé- signant pour quelqu’un un objet ou un concept, et destinée à être interprétée par un tiers. 

Dans le domaine de l’écriture, un signe est un élément de base permettant la composition d’un texte. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Signe#Nom_commun  

 

Pour ce qui est de la divination, un signe est un présage, qu’il soit bon ou mauvais.  

 

ying et yang https://www.youtube.com/watch?v=j99wVVu6B78 couronne torsadée https://www.youtube.com/watch?v=F0HJi2rZJtU cercle et losange https://www.youtube.com/watch?v=mX_ACjNh9Zc pavage https://www.youtube.com/watch?v=o3QtIQQcmmo noeud celtique https://www.youtube.com/watch?v=rNoN6mcaD68 triskel rosace https://www.youtube.com/watch?v=9BTgNIjYYbU cercles entrelacés https://www.youtube.com/watch?v=7Oh-hs_gpwE

 

Roswell  

X files  

Univers parallèle  

J’AIMERAIS COMMUNIQUER AVEC  

Portail intergalactique condamné  

Mythologie / légende  

Conspirationnisme ovnis  

 

PEINTURE ORNEMENTALE  noeud gordien art runique chapiteaux romans  

peinture orientale  

 

Superstition 

Quels sont les territoires des croyances ? 

 

symbole ==> culture 

 

j’aimerais créer ma propre secte  

 

Archéologique  

Astrologie  

Transhumanisme  

Temps  

Flux  

Apocalypse  

Survivalisme  

 

i have sleeping problems. but last night  i thought about 

the garden and the backyard down below,  

behind the pines where the lights are dancing.  i did nightmares all night religion minoenne Labrys Minoen  

lieu de culte : grottes et cavernes, sommet de la montage, sanctuaires domestiques 

survivance du culte  

 

The cultists said that every thousand and fifty years Lagadh entered a huge cave, si that all the suns disappeared, and there came total darkness all over the world! And then, they say, things called Stars appeared, which robbed men of their souls and left them unreasoning brutes, so that they destroyed the civilization they themselves had built up. Of course they mix all this up with religio-mystic notions, but that’s the central idea. 

Nightfall, I. Asimov  

 

mettre en rapport le ciel et LA terre  

 

Faire des peintures qu’on peut inonder  

Le regarder comme on regarderait un reflet  

 

Marre asséchée  

 

Mauvaises herbes  

 

Du lait qui coule dans  le caniveau  

 

milk owing in gutters and curtains  moving with the wind behind the  

window from where a rug hangs softly  

 

est ce que la disparition de la beauté  la disparition du sacré permet encore la peinture ?  

 

CHAPITRE 3 : passages secrets 

 

L’individu ne cesse de passer d’un milieu clos à un autre, chacun ayant ses lois  

 

81 large 

121,5 hauteur 

5 cm épaisseur  

 

CLAUSTROPHOBIE  

 

Surveiller 

le ciel et LA terre 

 

cmt peut-on faire exploser les cadres ?  

 

CONTEXTES 

 

Quand tu t’intéresses aux portes et aux portails 

c comme vivre dans un musée géant 

a ciel ouvert  

 

INITIATION 

 

s’inviter soi même 

 

inviter quelqu’un d’absent 

 

 

j’aurais toujours voulu que quelqu’un me dise comment empêcher les étoiles de mourir j’attends toujours ce jour j’espère qu’il viendra bientôt  

mais alors pour l’instant il va faire noir et je pense pas que quiconque ait trouvé ma réponse 

si jamais, j’attendrai la bas dessous 

mais venez pas me chercher svp faites moi juste un signe quand ce sera ok  

 

 

et en attendant j’ai écrit quelques idées la dedans 

 

***

 

Pour citer ce texte

Chloé Arrouy, « Cmt empêcher les étoiles de mourir », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020|IV-ÉQUINOXE sous la direction de Barbara Polla, mis en ligne le 30 avril 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/equinoxe/arrouy

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés                                 Retour au volume Équinoxe

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Équinoxe Megalesia
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 11:50

 

Megalesia 2020 | Équinoxe | Poèmes, textes & chansons

 

 

 

S’ABSTRAIRE Les ennemis du signe

 

 

Orianne Castel

 

 

C’est une toile à taille humaine disposée à l’horizontale. Elle pourrait tout aussi bien être accrochée dans l’autre sens mais elle est trop grande.  

 

Si elle peut être orientée différemment c’est parce que sa surface est en tout point semblable. Les éléments qui la composent sont répartis uniformément.  

 

Ce sont des superpositions de projections d’un même spectre de couleurs, des éclaboussures d’un bleu acier, des coulures métalliques qui couvrent la toile bord à bord.  

 

C’est un flux de marques spontanées, de traces instinctives, d’empreintes pulsionnelles car derrière chaque trait, derrière chaque tache, il y a un geste, un corps en mouvement.  

 

C’est l’exaltation de l’action elle-même, la transcription de sa rapidité, la traduction de sa force et parce que dans ce tableau ces modalités sont des valeurs, l’expression de sa nécessité. 

 

Le jet de couleur saisit l’intensité de l’élan, il célèbre le faire car le faire est la norme.  

 

Et parce que la norme est une fixation, l’énergie d’un instant se transforme en éternel.  C’est l’image de l’évènement permanent, de l’avènement immuable que fige la matière, épaisse et compacte. 

 

Mais, parce que les traits s’accumulent sur les taches, parce que les giclures s’amoncellent sous les coulures, la toile est opaque.  

 

La peinture en abondance recouvre l’ensemble du tableau, il n’y a pas le moindre espace pour échapper à ce bouillonnement de couleur. Le dynamisme se confond avec l’occupation de la surface, l’ensemble est confus.  

 

Enseveli sous cette composition chaotique le tableau décide de ralentir le rythme. 

  

Il commence par effacer les éclaboussures qui se trouvent à sa surface, les premiers signes de l’agitation s’estompent. 

 

Mais chaque trait qui s’éclipse laisse apparaître celui qu’il recouvrait. Chaque tache qui disparaît en découvre une autre.  

 

Au fur et à mesure que le tableau supprime de la matière des marques de moins en moins incohérentes, des tracés de plus en plus consistants se révèlent.   

 

Finalement, après plusieurs épaisseurs enlevées émerge la substance de la toile ; la peinture à cet endroit n’a pas eu le temps de sécher, protégée qu’elle était par les nombreuses couches qui la masquaient.  

 

Ici, loin de la frénésie extérieure, les pigments adhèrent à la toile. Ils n’ont pas pris de forme, ne se sont dispersés dans aucune expression.  

 

Les teintes sont mélangées. Elles forment un aplat bleu presque noir et, à force de pellicules enlevées, la toile surgit enfin derrière elles. Claire, irradiante, c’est l’appel de l’inertie. 

 

Apaisé par la blancheur du support, le champ coloré se laisse aller à la langueur. Il se repose, s’absorbe dans la contemplation de sa propre texture.  

 

C’est un plan indolent, une fine couche paresseuse qui se laisse traverser par la lumière derrière elle.  

 

Engourdi par cette atmosphère opalescente, le plan coloré s’atténue encore. Diaphane, il sombre dans le vide, s’abîme dans l’image  vaporeuse. 

 

Sa texture translucide varie au gré des percées du halo lumineux. Ce sont des éclaircies fugitives et le champ de couleurs s’abandonne à ces intuitions éphémères. Il n’y a ni trait ni forme, aucun élément palpable sur lequel fixer son attention.  

 

Pourtant, l’espace semble plus fluide qu’auparavant. Détachée du geste, la couleur se renouvelle. Elle n’est plus l’expression d’un présent tumultueux mais l’émanation d’une pensée sereine. Au sein de ce brouillard, les choses se précisent, l’avenir apparaît plus distinctement. 

 

C’est un plan ininterrompu de bleu outremer et le tableau comprend son orientation en paysage : le flou de l’inaction est une méditation. 

 

***

 

Pour citer ce poème

Orianne Castel, « S’ABSTRAIRE Les ennemis du signe », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020|IV-ÉQUINOXE sous la direction de Barbara Polla, mis en ligne le 30 avril 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/equinoxe/castel

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés                                 Retour au volume Équinoxe

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Équinoxe Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "La Tendresse", no 1, Collection "dame nature", acrylique, peinture. Festival numérique, international...
  • Table de Megalesia 2021
    Table de Megalesia 2021 Édition 2021 du 8 mars au 31 mai Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel et I have a dream
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie audiovisuelle À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel & I have a dream Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel À mesure que...
  • Adieu Philippine (film de 1962)
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Chroniques de Camillæ | Revue culturelle d'Europe Adieu Philippine (film de 1962) Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/ https://camilleaubaude.wordpress.com/ C’est magique de voir enfin...
  • Frivole et Le jardin douceur
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie érotique Frivole & Le jardin douceur Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fête", peinture. Frivole...
  • Le désir...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques sur Le Printemps des Poètes 2021 Le désir... Anick Roschi Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne,...
  • Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité et...
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Carte blanche à une artiste | Poésie audiovisuelle Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité & Savoir espérer dans la foi Nicole Coppey Site officiel : http://www.nicolecoppey.com/ Chaîne officielle...
  • Les amants et Le baiser
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques Les amants & Le baiser Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo : Mariem...
  • Je vous aime
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques Je vous aime Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme...