13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 15:19

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes & hommages

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tambours de la guerre

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Zehnacker

 

Poète, nouvelliste & artiste peintre

 

 

 

 

 

Crédit photo : Fairy in Irisés, peinture, image Commons. 

 

 

​​​​​​ Et l'or de la rivière s'est confondu avec la chevelure de cette jeune fille, comme pour saluer la naissance de l'aube aux confins de la douleur... Nous avons une langue pour dire le cauchemar de la guerre, et céder la place à l'apothéose de la mort... Et retourner, tels des oiseaux de retour en exil, dans une incantation ouverte à toutes les ténèbres... Ternissement des feuilles mortes et mélopée des portes abîmées, notre lassitude n'est qu'une expression de l'ennui qui se nourrit des coïncidences du hasard et de la destinée.

 

​​​​​​ Le doute rafraîchit la pensée, lui donne la coloration d'une espérance qui joue avec le pressentiment de l'infini, le désert endormi des veuves, l'ensorcellement d'une étoile innommée, prise au piège de la rhétorique. « On sent bien que notre siècle rivalise avec la folie des époques les plus sombres », me glisse la jeune fille que le maître de cérémonie avait placée près de moi (un grand jeune homme brun et barbu aux manières de pope défroqué). Certains de nos convives faisaient songer à des fauves échappés d'un enclos. Paroles fortes, sourires carnassiers.

 

​​​​​​ Il nous dit : « Derrière cette porte, quelle souffrance nous attend ?... » Pense-t-il, comme nous, que la vie insatiable finit immanquablement par détruire ses enfants les plus beaux, les jeunes filles les plus délicieuses, l'amour le plus désintéressé et le plus pur ?... Le nombre des morts n'a-t-il pas brusquement augmenté ?... Les destructions sont colossales, les malheurs sont innombrables. Et les tambours de la guerre rouleront encore.

 

 

© Pierre Zehnacker

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème féministe en prose & inédit

 

Pierre Zehnacker, « Les tambours de la guerre », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 13 mai 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/pz-lestamboursdelaguerre

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
13 mai 2022 5 13 /05 /mai /2022 13:29

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | I. Le merveilleux féerique au féminin | Florilège

 

 

 

 

 

 

 

 

La femme

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Zehnacker

 

Poète, nouvelliste & artiste peintre

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Portrait d'une jeune bacchante, peinture, image libre de droits. 

 

 

 

​​​​​​ Et ce visage de femme n'était déjà plus qu'un rêve dans un horizon de collines, sous un ciel de nuages sombres, et très loin d'elle, comme un chant dans l'ombre, lui répondait ta tristesse.

​​​​​​

Il nous dit : J'aimerais vous dire un sentiment vrai, vous confier le secret qui s'est imprimé dans mon âme. Que les ombres de mon rêve soient plus légères que la nuit, que nos pas se perdent à nouveau dans le dédale de cette plainte obscure !... 

 

​​​​​​ Avec la mort de l'amour, nous avons vu naître le papillon de la folie, nuée sombre pour l'apparition des sauterelles, et pour ne plus l'aimer, tu t'es promis de guérir... Je serai de nouveau l'ombre sur ton front et le cheval qui tombe de la falaise... De connivence avec les ténèbres, nous boirons le vin du remords, le cidre de l'amertume, le lait du regret et de la cécité.

 

​​​​​​ Nous irons d'abord vers la rivière, comme nous aimerons cette apparence de sainteté qu'ils détestent... Et il faudra beaucoup de patience à la fille qui naîtra de nos songes... À cause de l'effroi et de la nuit, nous partirons, parce que l'amour est l'écho d'une longue guerre sans fin ni commencement, L'amour n'a jamais été l'amour, et nous libérerons les abeilles de nos tourments.

 

​​​​​​ Et c'est dans le retour d'anciens visages, que nous reconnaîtrons les prémices de notre exil, car nous habiterons des questions sans réponse.  Et la femme revêtue de la défroque du vent occupera à elle seule trois ou quatre pages enlevées au grand livre des dieux. Nous montons, et nous voyons la femme.

 

 

© Pierre Zehnacker


 

 

 

***

 

Pour citer ce poème d'amour en prose & inédit

 

Pierre Zehnacker, « La femme », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 13 mai 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/pz-lafemme

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Amour en poésie Muses et féminins en poésie
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 14:39

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | II. Le merveilleux féerique féministe | Florilège

 

 

 

 

 

 

 

Émigrée, Femme,

 

 

Vieille Poète &Yggdrasil

 

 

​​​​

 

 

​​​​

Cléo A. Wiertz

Poète & plasticienne

 

Site officiel : www.cleo-wiertz-textures.com

 

 

 

 

© ​​​​Crédit photo : Cléo A. Wiertz, œuvre artistique no 1, "Freude", 2001", photographie prise par l'artiste. 

 

 

 

Émigrée  

 


 

Depuis 

toujours ce rêve  

de deux maisons,

de deux vies

ou plus...

 

 

Peu importe où je suis,

entourée d’étrangers,

mise en question,

me mettant en question.

 

 

Dans quelle langue

m’ancrer ?

 

 

 


 

© ​​​​Crédit photo : Cléo A. Wiertz, œuvre artistique no 2, "Petit jouant de la flûte", 2014, photographie prise par l'artiste. 

 

 

 

Femme 


 

 

J’ai envoyé mon chat roux vers toi,

pour te ramener –

tu n’es pas venu.

 

Puis j’ai envoyé le grand bouc noir,

pour qu’tu montes sur son dos et qu’tu viennes –

 

tu l’accueillis avec des pierres.

 

 

Maintenant ils vont me brûler,

et toi, tu prendras mes habits,

 

 

parce qu' ils sont dûs au bourreau !

 

 

 

 

 

Vieille Poète 

 

 

Amie faucheuse, tope-là !

Je ne vais pas, venue la dernière heure,

te demander que je ne meure.

Je t'accompagne, on s'en va.

 

 

Avec tout ce qu'on m'a donné,

mes heures étaient si pleines

que je n'ai pas de peine

à m'en aller. J'ai tellement profité !

 

 

Je ne regrette rien. 

Cette vie pour moi se terminera

sereine. On conviendra :

Mourir, oui, il le faut bien.

 

 

 

La peur est un supplice, pas la mort.

J'ai pu apprendre toute ma vie,

et boire à mon envie

sans faire, j'espère, trop du tort.

 

 

Toute la beauté que j'ai pu voir ! 

et tout l'amour donné, reçu

en abondance, j'en suis émue.

Je garde mes souvenirs, le reste est dérisoire.

 

 

Non, de la vie, je n'en suis pas lassée.

Combien me reste-t-il de temps ?

Qu'importe. J'écris tous ces moments,

c'est mon idée d'éternité...

 

 

 

Yggdrasil  

 

 

 

Tu es sorti de mon corps,

d’abord une courte pousse,

trois feuilles tendres,

pas plus qu’une brindille.

 

 

 

Contre Nidhögr je te défendrai, 

l’écureuil je chasserai.

 

 

Je te donne de l’eau,

moi, 

hier, aujourd'hui, demain...

 

 

© Cléo A. Wiertz

 

 

Informations biographiques : 

 

 

Cléo A. WIERTZ, psychologue, poète et plasticienne. Née en 1954 en Allemagne, elle vit depuis de longues années en France (Alsace et Hérault). Ancrée dans les paysages, les mots, et les êtres chers.

 

De nombreuses publications (poèmes et prose). Expositions de photographies et d'œuvres d'art plastique en Allemagne et en France : 

Speyer 1986, Karlsruhe 1987, Kirchzarten 1993, Johanngeorgenstadt 1994, Aue 1995, 1997, Chemnitz 1995, Solingen 2004, Erfurt 2006, Klingenthal 2014 und 2016, Clermont l’Hérault 2014, Erstein 2014 und 2017, Mourèze 2015.

 

Site officiel : www.cleo-wiertz-textures.com



 

Actualité :  

 

  • à partir du 15 mai, exposition d'un "Sentier poétique éphémère" au Jardin d'Apollonia, 23 rue Boecklin, 67000 Strasbourg.

 

  • du 9 au 31 juillet, exposition de photographies abstraites à la Taberna Libraria, Mannheimer Strasse 80, 55545 Bad Kreuznach (Allemagne). Vernissage le 9 juillet à 16h.





Voir aussi :

 

 

***

 

Pour citer ces œuvres artistiques & poèmes féministes inédits

 

 

Cléo A. Wiertz (poèmes & œuvres artistiques), « Émigrée », « Femme », « Vieille Poète » &« Yggdrasil », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 7 mai 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/c-aw-yggdrasil

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0
5 mai 2022 4 05 /05 /mai /2022 11:00

Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 | Poésie érotique 

 

 

 

 

 

 

 

Feux de courbes

 

 

 

 

 

 

 

Poème & peinture

 

Mokhtar El Amraoui

 

 

 

 

​​​​​© Crédit photo :  Mokhtar El Amraoui, "eux de courbes​​​​", peinture.

 

 

 

 

Personne ne sait

comment elle joue

sur les feuilles des arbres

cette musique

qui fait frissonner

terres mers et cieux

 

 

 

Personne ne sait

comment elle se fait arbre

pour dormir

dans le rêve des étoiles

et le rire de la lune

 

 

 

Personne ne sait

Comment elle chante

aux fleurs fatiguées

tous leurs matins de fruits

pour consoler leurs larmes

et essuyer leurs soucis

 

 

 

Personne ne sait

Comment elle offre 

tous ses feux de courbes

pour éteindre la tristesse

dans mon cœur

en l’étreignant 

des caresses de ses doigts

me faisant retrouver

les branches de ma voix



 

© Mokhtar El Amraoui dans « Dans le tumulte du labyrinthe »

 

 

***

 

Pour citer ces poème & dessin inédits

 

 

​Mokhtar El Amraoui (poème & dessin), « Feux de courbes », Le Pan Poétique des Muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques | Festival International Megalesia 2022 « Les merveilleux féeriques féministe & au féminin », mis en ligne le 5 mai 2022. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia22/mea-feuxdecourbes

 

 

 

Mise en page par Aude

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la table de Megalesia 2022​​

Repost0

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules | Handicaps & diversité inclusive La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi Adèle Souchier (1832-19??) Poème...
  • Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue des Métiers du livre | Revue culturelle d'Europe Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024 Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Cette...
  • Muse
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules Muse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : Johann Heinrich Tischbein, "Une Muse", peinture, domaine public, Wikimedia. Le...
  • La chanteuse
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La chanteuse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi, transcrit & annoté par Dina Sahyouni Crédit photo : Pierre-Auguste Renoir, une musicienne (et chanteuse ?) jouant de...
  • Un parfum d'âme et image éphémère
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Un parfum d'âme & image éphémère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Tableau par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, nature morte, peinture. Un...
  • L'amie
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules | Voies-Voix de la sonorité L'amie Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni © Crédit photo : Dessin de Marceline Desbordes-Valmore...
  • En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie, musique & art audiovisuel En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console © Crédit photo : MIKA dessinant un cœur lors d'un de ses concerts, une des imges fournies en 2021 par Catherine Melin, @Vebemika...
  • Les Cèdres
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Florilège de créations Les Cèdres Édouard Gemayel Ou Édouard Gemayel Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : "Cèdre du Liban du...
  • Hélène Martinez-Urban
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques| Revue Matrimoine Hélène Martinez-Urban Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, tableau de nature morte,...