12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 08:58

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 14 

 

 

 

 

 

Brûlée vive​​​​​​

 

 

 

 

Lionel Marçal

​​​​​​

 

 

 

Tu réclames sans cesse, réclames que ça s'arrête, qu'au débotté les ombres crient ton nom, crient ton nom, même sombre, même sans beauté, tu veux que Dieu épelle ton aube, qu'il épelle ta mémoire, ton décor
Tu veux que la nature entière s'interrompe dans son être pour entorser son règlement et t'offrir un bic indolore et des idées sans accalmie
Tu veux des prêtres d'horizon pour consoler tes soirs de brumes et l'écume de tristes pensions à dire quand ton cœur se consume
Tu chantes que tu voudrais Le voir et Le sentir mais ne consens pas à la foi, tu vois son trône figurer sur le vitrail de ton mépris
Tu sens son souffle en rêve et voudrait l'équation du ciel, des étoiles de rumeur pour tapisser tes intérieurs
En guerre, tu te déguises en flammes seules, tu satines tes boucliers et aiguises tes solitudes
En guerre, tu soignes le calme de tes lèvres et panses tes plaies métisses dont tu crèves
Tu es une mer et ta musique repeuple la grève
Toi : lumière fidèle parmi tous les amas de chaire fidèle
À la pluie, à ta forge
À tes blés, à tes orges
Fidèle à ton point de mire, à ton rêve-étalon, aux symphonies que tu suintes, aux parfums de tes craintes
Tu es un après-midi de sieste après l'amour
Tu es une bibliothèque de paradis de secours
Tu es un rire
Tu es une marge, un interstice
Une blessure faite à la lumière

Mais pourquoi étouffes-tu les colombes dans les nids cachés de ton cœur de gamine ?
Où vas-tu quand tu sombres dans la cendre d'un franc matin ?
Comment annules-tu les milliards que tu héberges à la semaine ?
Que deviennent les couleurs et les rêves que tu promènes ?


Ton ventre te pilote et tes pensées que disent-elles ?
Et tes églises polyglottes et tes armées bleues pastel ?
Et ton tambour de folie ?
Et ton recueil de douilles ?
Et ta réserve de scolie ?
Et tes projets de fouilles ?

Intraitable femme-tempête 

Ardente dans tes gestes et ta voix
Fervente dans ta force et ta foi
L'autre, pas celles des minots

Pas celle des clercs faux 

Pas celle des ânes des mondes clos
Car la tienne brûle et domine par son feu

Née brûlée vive d'une fureur de la terre
Tu hybrides tes amours au regard de ton zèle
Explose de tes choix en hors-sol essentiels
Explore ta citadelle comme on explore des joies saines
Et contrebande ses éboulis la tête haute comme un reine

Ce toi d'octobre je l'ai connu
Il m'a séduit comme une paresse, tes silences m'ont déçu, ils ont des mélodies d'ogresse
Tu goûtais tant la vie et parfumais tes habitudes
Maquillais ta raison en doute et tes doutes en grammes de quiétudes

Il est grand temps de leur rentrer dedans, de leur creuser des cryptes saines, d'affiner leur panique en bateau de papier, de reconstruire la ville avec le béton des tendresses
Fais leur un univers en boutique, à emporter, que chez eux

Tous ces chiens anémiques acceptent le siècle injurieux

 

©LM

 

 

Professeur des écoles. À 35 ans, LionelMarçal, dit Lionel Soulchildren, n'est pas un professeur des écoles comme les autres.  L'argenteuillais discret, ancien membre du duo de compositeurs hip-hop The Soulchildren, a en effet composé pour quelques-uns des artistes les plus emblématiques du rap français. Sexion d'Assaut, Oxmo Puccino et Lucio Bukowski aussi bien que Soprano, Akhenaton ou Keny Arkana.  Internal Explosive et Le Disque de Sable, ses projets en solo, constituent un hommage à la littérature, car il a souvent puisé son inspiration du côté d'auteurs tels que Depestre, Ferré, Char ou Neruda. Depuis 2019, on retrouve certains de ses poèmes dans les revues littéraires L'Hermine et la Plume, Schnaps, Nègre Blanc, Éditions du Placard, Trilobite, Le Coquelicot, les Cahiers de Poésie,  la Revue des Archers et le Cafard Hérétique

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Lionel Marçal, « Brûlée vive », poème inédit Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 12 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/lm-bruleevive

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Ce premier numéro sera entièrement mis en ligne le 30 septembre...
  • Vision d’Iran / Visión de Irán
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Vision d’Iran / Visión de Irán* Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes Crédit photo : photographie d'une villageoise du désert iranien,...
  • À une Soudanaise et La mort d'une joyeuse
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations , Événements poétiques | Justice pour elles ! | Poésies féministes & N° 10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège À une Soudanaise & La mort d'une joyeuse* Imèn Moussa Poétesse, Docteure en Littératures...
  • Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni
    N° 10 | Célébrations | Actions en faveur des femmes & LGBT+ [parution numérique uniquement] Le Prix Littéraire de Dina Sahyouni SIÉFÉGP Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie. Crédit photo : Image d'une auteure "Ana de...
  • No 8 | ÉTÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 8 | ÉTÉ 2021 PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Françoise URBAN-MENNINGER © Crédit photo :...
  • No 8 | Sommaire
    N° 8| SOMMAIRE PENSER LA MALADIE & LA VIEILLESSE EN POÉSIE 2ÈME VOLET Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en fin septembre...
  • Éditorial
    N°8 | Penser la maladie & la vieillesse en poésie | Édito Éditorial Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème La vieillesse en poésie existe-t-elle réellement ? On peut en douter quand on découvre le magnifique livre de Léo Henry qui...
  • La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Dossier & N° 10 | Célébrations | Entretien artistique & Féministe | Réflexions féministes sur l'actualité | Revue culturelle d'Afrique & d'Orient La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience...
  • À Béatrice Bonhomme
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège À Béatrice Bonhomme Michel Orban Ta poésie est souffle d’oiseau, Parole du regard, silence de la lumière. Elle métamorphose l’anonymat du désert En lieu-dit du bout du monde. Elle déshabille la pierre,...