12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 08:58

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 14 

 

 

 

 

 

Brûlée vive​​​​​​

 

 

 

 

Lionel Marçal

​​​​​​

 

 

 

Tu réclames sans cesse, réclames que ça s'arrête, qu'au débotté les ombres crient ton nom, crient ton nom, même sombre, même sans beauté, tu veux que Dieu épelle ton aube, qu'il épelle ta mémoire, ton décor
Tu veux que la nature entière s'interrompe dans son être pour entorser son règlement et t'offrir un bic indolore et des idées sans accalmie
Tu veux des prêtres d'horizon pour consoler tes soirs de brumes et l'écume de tristes pensions à dire quand ton cœur se consume
Tu chantes que tu voudrais Le voir et Le sentir mais ne consens pas à la foi, tu vois son trône figurer sur le vitrail de ton mépris
Tu sens son souffle en rêve et voudrait l'équation du ciel, des étoiles de rumeur pour tapisser tes intérieurs
En guerre, tu te déguises en flammes seules, tu satines tes boucliers et aiguises tes solitudes
En guerre, tu soignes le calme de tes lèvres et panses tes plaies métisses dont tu crèves
Tu es une mer et ta musique repeuple la grève
Toi : lumière fidèle parmi tous les amas de chaire fidèle
À la pluie, à ta forge
À tes blés, à tes orges
Fidèle à ton point de mire, à ton rêve-étalon, aux symphonies que tu suintes, aux parfums de tes craintes
Tu es un après-midi de sieste après l'amour
Tu es une bibliothèque de paradis de secours
Tu es un rire
Tu es une marge, un interstice
Une blessure faite à la lumière

Mais pourquoi étouffes-tu les colombes dans les nids cachés de ton cœur de gamine ?
Où vas-tu quand tu sombres dans la cendre d'un franc matin ?
Comment annules-tu les milliards que tu héberges à la semaine ?
Que deviennent les couleurs et les rêves que tu promènes ?


Ton ventre te pilote et tes pensées que disent-elles ?
Et tes églises polyglottes et tes armées bleues pastel ?
Et ton tambour de folie ?
Et ton recueil de douilles ?
Et ta réserve de scolie ?
Et tes projets de fouilles ?

Intraitable femme-tempête 

Ardente dans tes gestes et ta voix
Fervente dans ta force et ta foi
L'autre, pas celles des minots

Pas celle des clercs faux 

Pas celle des ânes des mondes clos
Car la tienne brûle et domine par son feu

Née brûlée vive d'une fureur de la terre
Tu hybrides tes amours au regard de ton zèle
Explose de tes choix en hors-sol essentiels
Explore ta citadelle comme on explore des joies saines
Et contrebande ses éboulis la tête haute comme un reine

Ce toi d'octobre je l'ai connu
Il m'a séduit comme une paresse, tes silences m'ont déçu, ils ont des mélodies d'ogresse
Tu goûtais tant la vie et parfumais tes habitudes
Maquillais ta raison en doute et tes doutes en grammes de quiétudes

Il est grand temps de leur rentrer dedans, de leur creuser des cryptes saines, d'affiner leur panique en bateau de papier, de reconstruire la ville avec le béton des tendresses
Fais leur un univers en boutique, à emporter, que chez eux

Tous ces chiens anémiques acceptent le siècle injurieux

 

©LM

 

 

Professeur des écoles. À 35 ans, LionelMarçal, dit Lionel Soulchildren, n'est pas un professeur des écoles comme les autres.  L'argenteuillais discret, ancien membre du duo de compositeurs hip-hop The Soulchildren, a en effet composé pour quelques-uns des artistes les plus emblématiques du rap français. Sexion d'Assaut, Oxmo Puccino et Lucio Bukowski aussi bien que Soprano, Akhenaton ou Keny Arkana.  Internal Explosive et Le Disque de Sable, ses projets en solo, constituent un hommage à la littérature, car il a souvent puisé son inspiration du côté d'auteurs tels que Depestre, Ferré, Char ou Neruda. Depuis 2019, on retrouve certains de ses poèmes dans les revues littéraires L'Hermine et la Plume, Schnaps, Nègre Blanc, Éditions du Placard, Trilobite, Le Coquelicot, les Cahiers de Poésie,  la Revue des Archers et le Cafard Hérétique

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Lionel Marçal, « Brûlée vive », poème inédit Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 12 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/lm-bruleevive

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 09:00

 

N°8 | Encart des langues étrangères | Événements poétiques | ReConfinement| Rêveries fleuries | Jour 13

 

 

 

 

 

مواطن ٌ بدرجة ِ لاجئ

 

/

 

L'exilé

 


 

 

Poème inédit écrit en français et traduit en arabe par

Mona Gamal El Dine/

 د. منى جمال الدّين

 

 

شعر : د. منى جمال الدّين 

مراجعة النـّص : سالبي بغده صاريان 


 

Poème écrit en français et traduit en arabe par

 

 

 

هل لدي َّ أن أبوح َ لكم بسرّي ؟

أنا أعيش ُ على رِتـْم دقـّات قلبي

و أهمس ُ بمئات التـّخيّلات لروحي

و أودُّ أن ْ أ ُردِّد َ بأنـّني من يشيد ُ البنيان 

و أتمنـّى أن أرفع َ مشروعا ً عاليا ً بالعمران 

مع أنـّني لا أحوز ُ بحُبّكم بكل ِّ تقدير

و بدون ِ مواطن ٍ دون مواطنة 

و قد ْ تجدوني في زحام ِ الأنقاض ِ المـُندَثرة 

جسدي كالمومياء 

و تشيّدون َ تمثالا ً للشيطان ِ ليكون َ هويّتي 

أنـّني أبحث ُ عن الحكمة ِ على باب ِ مملكة ِ الأموات 

لكنـّني أبحث ُ عن مصيري

ها أنذا المظلوم ُ بدربي

تجربة ٌ قاسية ٌ على بدني

و سوف َ أفرح ُ في يوم ٍ تـُقلـِّدوني ملك َ المعمار 

حتى بقايا الزلزال ِ لها جمالها 

حرفتي أن أ ُجـَمِّل َ الحجر َ حتـّى يشق َّمنه ُ النور 

غدا ً التـّاريخ ُ سوف َ يـَذْكـُرُني بحروف ٍ من نور 

 

 


 

ليس َ لي اختيار ٌ فأنا في ذِمّة ِ النـّسيان

أرجوكم تذكـّروا عُمّال البناء 

الذين هـُم ْ عباقرة ُ تشييد ِ صرح ِ الكنائس

لكنـّهم مُسْتـَضـْعَفين مثلي 

أنا اللاجئ بدرجة ِ مواطن 

ماذا أفعل ُ كي أستحق ًّ محبـّتكم !؟

سأ ُدَوِّن ُ على صفحاتي مُذكـّرات لاجئ

ساكتب ُ حكايتي مع الآخرين 

حتـّى الماضي يُسجـّل ُ مصيري على أجنحة ِ الذ ّكريات 

حكايتي مجدولة ٌ بكلمات ٍ من ذهب 

لكنـّني لا أعرف ُ الطريق َ إليكم 

بل إنني لا أعرف ُ أسراركم 

سأظل ُّ كما حالي أنا عامل ُ البناء ِو أنتم مهندسو المعمار

 

 

L’exilé

 

Je dois vous faire une belle confidence

Je vis aux battements du cœur

Je possède des milliers de dessins de l’âme

Je murmurais, je suis le bâtisseur de la terre

Je suis enthousiaste de grand chantier

Je suis l’histoire mal aimée

J’arrive en dernier citoyen

Dans la jungle des vestiges, vous trouverez ma momie

Un démon triste sera mon symbole

Je suis en quête de sagesse aux portes des royaumes des morts

Je n’ai pas ma place …

C’est moi l’homme opprimé

C’est une épreuve douloureuse

Un jour, je serai le roi des bâtisseurs, les ruines ont leur beauté

Ciseler les pierres, laisser passer la lumière

Le bâtisseur de demain témoigne de mon incroyable histoire

Je n’ai pas le choix, je suis la girouette de l’histoire

Souvenez-vous des bâtisseurs ?

1/2

 

Génie de construire les chapelles

Barbare comme moi l’exilé

Que faire pour aimer l’autre ?

Sur les pages de l’exil, j’écrirai le mode d’emploi

Le passé glisse sur les ailes de la mémoire

La parole est d’or

Je ne connais pas vos thèmes

Je n’ai pas vos codes

Vous êtes l’architecte et moi le bâtisseur

 

MGED, juin 2020.

 

Paru dernièrement de l'auteure/autrice :

 

© Crédits photos : Couvertures de 2 recueils parus de la poète, images fournies par Mona Gamal El Dine. 

 

 

***

 

Pour citer ce poème bilingue 

 

منى جمال الدّين ​​​​​/Mona Gamal El Dine, « مواطن ٌ بدرجة ِ لاجئ / L'exilé », poème inédit Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries » & N°8 Penser les maladies & la vieillesse, 2ème volet sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 11 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/mged-exile

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement Numéro 8
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 09:00

 

Événements poétiques | ReConfinement| Rêveries fleuries | Jour 12

 

 

 

 

 

Jeux d’âme

 

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

 

Artiste peintre & poète

Présidente de lassociation "Voix de femme nabeul"

 

 

 

© Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "un fond de tableau en acrylique", octobre 2020. 

 

 

 

 

À travers les fenêtres

S'infiltre l'âme

Brille la lumière

 

*

 

Opalescence trouble

Jeux d'âme

En reflets de lune

 

*

 

Camisole

s'envolent

les paroles

En lettres éthérées

Voyagent

puis se déposent

sur les toits du monde

En draps flottants

Rattrapant  les esprits

 

©MGH, 9/9/20

 

 

***

 

Pour citer ces poèmes & tableau

 

Mariem Garali Hadoussa (textes & toile), « Jeux d’âme », poèmes et illustration inédits Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 10 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/mgh-jeuxdame

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUES DES MUSES - dans Reconfinement
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 09:00

 

 

Événements poétiques | ReConfinement Rêveries fleuries | Jour 11

 

 

 

 

 

 

 

Le bonheur est un rêve

 

 

 

 

 

 

 

Jan Stanislaw Iliński

 

Poème choisi, transcrit, remanié, annoté & commenté brièvement pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

Crédit photo : Edma Trimolet (peinture de), domaine public, Commons.

 

 

Commentaire bref :

 

Le poète peint avec une modernité déconcertante dans cette élégie le tableau d'un ménage hétérosexuel heureux séparé par la guerre et qui ne le sera guère car la bien-aimée n'est plus.

 

Le texte reproduit ci-dessous provient de Jan Stanislaw Iliński (1795-1860, comte), Rêves de l'âme, poésies fugitives [sous-titre Rêves de l'âme. Poésies fugitives.], par lke Cte Janus S. Ilinski, par le Comte Janus S. Jan Iliński, Chambellan de S. M. l'Empereur de toutes les Russies, Membre honoraire de l'université de Saint-Vladimir, et de plusieurs Sociétés savantes, littéraires, philharmoniques, etc. Paris et Saint-Pétersbourg, imprimerie de E. Duverger, rue de Verneuil, N°4, 1840, 1ère partie, p. 105-106. Ce recueil appartient au domaine public.

 

 

 

« Quand le printemps, ranimant la nature,

Apparaîtra, le front orné de fleurs,

Que ce vallon1, dépouillé de verdure,

Recouvrera ses brillantes couleurs,

 

Reviens... reviens, des amants le modèle,

Reviens, Lara, victorieux, constant,

Toujours aimé, toujours aimant.

Tu me retrouveras, Lara tendre et fidèle :

Non, ta Lyda ne peut changer ;

Tu reviendras, vainqueur de l'étranger,

Déposer sur l'autel ton invincible glaive.

De notre hymen2 alors on fera les apprêts ;

Tous nos soucis, ainsi qu'un rêve,

S'évanouiront à jamais. »

 

Le doux printemps, ranimant la nature,

A reparu, le front orné de fleurs ;

Le vallon, dépouillé de sa fraîche parure,

Brillait des plus vives couleurs.

Lara revient, des amants le modèle,

Lara revient, victorieux, fidèle...

Mais de l'hymen le doux flambeau

Ne doit plus remplacer son invincible épée !...

Il revient seul... et, la tête inclinée,

La déposer sur un tombeau.

 

 

Notes

 

1. Il s'agit d'une vallée étroite.

2. Le terme hymen est ici synonyme du mariage ou d'une union. Il provient du dieu Hymen celui qui préside aux noces et au mariage dans la mythologie greco-latine. Voir par exemple "Hymen « dieu du Mariage » (chez Ronsard, "Premières poésies" dans "Œuvres", éd. P. Laumonier, t. 1, p. 10, 10) ou Hymenée « dieu du Mariage » (Ronsard, loc. cit.) ; 1580. L'hymenée est aussi un chant des noces...
 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Jan Stanislaw Iliński, « Le bonheur est un rêve », poème extrait de ILINSKI, Jan Stanislaw, Rêves de l'âme, poésies fugitives, 1840, choisi, transcrit, annoté et commenté brièvement par Dina Sahyouni Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 9 novembre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/ji-lebonheurestunreve

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Reconfinement | Rêveries fleuries
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DE RECONFINEMENT EN FRANCE Rêveries fleuries Crédit photo : Jane Atché (1872–1937), "Rêverie", Peinture sur porcelaine, dessin de J. Atché, peinture de Evalina Guenthoer, domaine public,...
  • Calendrier poéféministe 2021 portant sur le féminicide
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe 2021 contre le féminicide Calendrier poéféministe 2021 pour lutter contre les violences faites aux femmes et particulièrement le féminicide © Crédit photo : Sarah Mostrel, Stop . 2020. En cours d'édition.......
  • Je les hais
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | Avril 2021 Je les hais Djurdja Raskovic Site officiel : djurask.wordpress.com © Crédit photo : Sarah Mostrel, Elle ne sait plus. AVRIL 2021 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI...
  • Doux rêve ne durant que quelques instants
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 26 Doux rêve ne durant que quelques instants Rana Alam Doux rêve ne durant que quelques instants Je ne fais que rêver D’être à tes côtés mon chéri adoré Sous un ciel azuré Couvrant une plage...
  • Éden
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 26 Éden Camille Villette Crédit photo : "Glimpse of Paradise", domaine public, Commons. J’ai rêvé que j’étais sauvage encore J’ai rêvé de l’eau pure qui miroitait sans cesse entre mes sabots...
  • Le papillon qui rêve encore
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 25 Le papillon qui rêve encore Nadine Adra Poème reproduit des « Planches » de Dr. Nadine ADRA avec son aimable autorisation Crédit photo : Papillon bleu, domaine public, Commons. Ni parfaits...
  • Rêverie
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 25 Rêverie Poème de Véro Ferré Dessin par Masami Hayasaki © Crédit photo : Dessin par Masami Hayasaki. Quand la vie m’ébrèche au plus nu, De l’âpreté du monde je prends vacances. L’asile...
  • Mon rêve rit d'une rêverie
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 24 Mon rêve rit d'une rêverie Claire Mélanie Popineau Site officiel : www.l espacelune.com Mon rêve rit d'une rêverie étrange et silencieuse un train au loin me fait signe et me sourit tandis...
  • Rêverie devant le feu
    Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 24 Rêverie devant le feu Nathalie Villalba © Crédit photo : Sarah Mostrel, "La comédienne" (pastel sec). Une main sur la tempe, La nostalgie épousant les flammes, Mon regard plongé dans l’étincelle...
  • Féminicide
    Événements poétiques | Calendrier poéféministe contre le féminicide | Mars 2021 Féminicide Gabriella Baroni © Crédit photo : Sarah Mostrel, Elle pleure. MARS 2021 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI DIMANCHE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15...