31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 19:34

 

Hommage poéféministe  | Textes poétiques 

 

 

 

 

 

Un tombeau

 

​​​​​

 

​​

 

Hélène Swarth

 

Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

 

 

Sur un tombeau chéri mon regret vient s'assoir.

Mon cœur ne change point ; il demeure aussi tendre

Qu'au temps où je pouvais et le voir et l'entendre

Et, lui tenant la main, lui parler bas le soir.

 

 

Abîme ou mon esprit ose à peine descendre !

Ô dernière limite opposée à l'espoir !

Tu donnes le vertige, ô tombe ! gouffre noir,

Qui prends nos bien-aimés pour ne jamais les rendre !

 

 

Je veux m'agenouiller en ce lugubre lieu.

S'il existe, c'est là que se doit trouver Dieu.

La prière peut-être a de mystiques charmes.

 

 

Mais il faut être seul pour verser certains pleurs.

Rien n'est aussi sacré que les grandes douleurs

Et nous devons garder la pudeur de nos larmes !*

 

 

* Ce texte est un extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth, dite Hélène, Fleurs du Rêve : poésies, Paris, Auguste Ghio, éditeur, Palais-Royal, 1, 3, 5, 7 Galerie d'Orléans, 1879, pp. 42-42. Le recueil appartient au domaine public.

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Hélène Swarth, « Un tombeau », poème extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth (dite Hélène), Fleurs du rêve : poésies, (1879), choisi et transcrit par Dina SahyouniLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesHommage poéféministe au professeur Samuel Paty, mis en ligne le 31 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/hs-un-tombeau

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 19:15

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 2 

 

 

 

 

 

Le pays du rêve​​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

 

Hélène Swarth

 

Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

Crédit photo : Grandville (de), "La reine des fleurs, fleurs animées", domaine public, image Commons.

 

 

 

 

 

Dans la ville, en hiver, lorsque gémit la bise,

Quand la rue est boueuse et le ciel terne et bas,

Que nul rayon ne lui dans l'immensité grise

Et qu'un frisson vous prend et ne vous quitte pas ;

 

 

 

Mon âme alors s'en va, comme les hirondelles,

Au pays du soleil, de l'azur et des fleurs.

Mon rêve impatient a des battements d'ailes

Et ma bouche sourit, si mes yeux sont en pleurs.

 

 

 

Comme un essaim d'oiseaux enivrés de lumière,

Mes songes fendent l'air et planent dans le bleu,

En respirant partout une odeur printanière,

Parfums de lys de neige et de roses de feu.

 

 

Des chants mélodieux me tiennent en extase.

Un séraphin rêveur me parle doucement ;

Et je verse en son cœur, comme un trop plein du vase,

Le mystère qui fait ma joie et mon tourment.

 

 

Dans ses yeux bleus et purs je lis des choses saintes.

Il dit tout bas des mots qu'on disait en Éden...

Et je tressaille encor sous ses chastes étreintes,

Quand la réalité me réveille soudain !*

 

* Ce texte est un extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth, dite Hélène, Fleurs du Rêve : poésies, Paris, Auguste Ghio, éditeur, Palais-Royal, 1, 3, 5, 7 Galerie d'Orléans, 1879, pp. 55-56. Le recueil appartient au domaine public.

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Hélène Swarth, « Le pays du rêve », poème extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth (dite Hélène), Fleurs du rêve : poésies, (1879), choisi et transcrit par Dina SahyouniLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 31 octobre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/helene-paysdureve

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés

Retour à la Table du Recueil

Repost0
- dans Reconfinement
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 18:07

 

Événements poétiques | ReConfinement | Rêveries fleuries | Jour 1 

 

 

 

 

 

Au lecteur 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hélène Swarth

 

Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

Crédit photo : Grandville (de), "La reine des fleurs, fleurs animées", domaine public, image Commons.

 

 

 

 

Toi qui, d'un air distrait, fumant tes cigarettes,

Feuilletteras ces vers, échos des chants du cœur,

Couché dans ton fauteuil, je te vois qui t'apprêtes

À rejeter mon livre avec un ris moqueur.

 

J'allais te demander, lecteur, ton indulgence,

M'installer, en causant une heure, au coin du feu,

Mais tu me fais trembler avec ton exigence...

Car je suis une femme, et non un bas-bleu.

 

Je suis tout simplement une humble jeune fille

Et nous serions amis, si tu le voulais bien.

Es-tu rêveur ? – Alors je suis de ta famille.

Tu ne me connais pas, mais cela ne fait rien.

 

Respire les parfums de ces fleurs de mon rêve.

J'ai composé pour toi ce bouquet ; le voici.

Si mon livre t'a fait paraître l'heure brève

Tu me diras : « C'est bien ! » et je dirai : « Merci ! »*

 

 

* Ce texte est un extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth, dite Hélène, Fleurs du Rêve : poésies, Paris, Auguste Ghio, éditeur, Palais-Royal, 1, 3, 5, 7 Galerie d'Orléans, 1879, pp. 1-2. Le recueil appartient au domaine public.

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Hélène Swarth, « Au lecteur », poème extrait de SWARTH, Eugénie-Hélène Lépidoth-Swarth (dite Hélène), Fleurs du rêve : poésies, (1879), choisi et transcrit par Dina SahyouniLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique| Reconfinement « Rêveries fleuries », mis en ligne le 30 octobre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/reveriesfleuries/helene-au-lecteur

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

© Tous droits réservés

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Reconfinement
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 18:23

 

 

Hommage poéféministe  |Éditorial 

 

 

 

 

 

Nous poétisons inlassablement ce monde

 

en mal d'amour, voilà notre réponse

 

à l'intolérance

 

​​​​​

 

 

Dina Sahyouni

​​

 

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Tristesse" domaine public, Commons. 

 

 

La tristesse est là, charnelle, elle nous ébahit, nous serre le kiki, nous plonge dans l'amertume ou dans l'envie de crier, hurler de stupéfaction et d'horreur... 



 

Les ténèbres vaincues reviennent hanter cette planète jamais apaisée où la douleur et la souffrance font plier les peuples comme les êtres les plus solides...

La poésie s'insurge des profondeurs de nous tel un fauve blessé, écorché vif, pour transcrire l'ineffable laideur de la beauté de l'humain. 



 

En guise d'éditorial pour l'hommage que ce périodique a réalisé avec vos soutien et participation, nous le jurons, oui le jurons de poétiser inlassablement ce monde en mal d'amour, en mal de liberté, en mal de beauté.. en mal de tendresse.

 

Oui, nous poétisons ce monde livré aux cultes variés de l'indifférence et leurs lots de souffrances. Car la lionne indomptable est en nous, elle est là dans les plis de nos êtres voués à la passion poétique : au feu de l'amour et la beauté, au feu de la liberté créatrice.

 

Oui, c'est cela, oui, c'est cela notre unique et résolue réponse à d'intolérance. Ne vous laissez jamais dompter par les ténèbres de la servitude aliénante, demeurez, oui demeurez en poésie, là où nulle colère, nulle tristesse ne restent longtemps sans qu'elles soient dévorées par le feu de l'amour, la beauté et la liberté.

 

Pour toi Samuel Paty,

Pour les victimes de la haine,

Pour toi liberté d'expression,

Pour toi paix,

Pour toi tolérance,

Pour toi amour,

Pour toi liberté,

Pour toi beauté,

Pour toi tendresse,

Pour toi humain laid et beau,

Pour toi animal humilié,

Pour toi astre,

Pour toi spiritualité,

Pour toi monde malade,

Pour toi verbe,

Pour toi langage,

​​​​​​Nous poétisons éternellement tout.

 

 

***

 

Pour citer ce texte

 

​​​Dina Sahyouni, « Nous poétisons inlassablement ce monde en mal d'amour, voilà notre réponse à l'intolérance », texte inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 25 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/ds-edio-reponse 

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "La Tendresse", no 1, Collection "dame nature", acrylique, peinture. Festival numérique, international...
  • Table de Megalesia 2021
    Table de Megalesia 2021 Édition 2021 du 8 mars au 31 mai Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • Je vous aime
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques Je vous aime Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme...
  • La faim
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Pionnières en poésies féministes | Florilège de textes poétiques La faim Laureline Loyez Crédit photo : Portrait de "Louise Michèle", Wikimedia, domaine public. Ma sœur, je voudrais te parler de la faim. De celle...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne,...
  • La Prêtresse des câlins qui parle d'Amma
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations poétiques La Prêtresse des câlins qui parle d'Amma Poème & peinture de Armelle Dupiat-Aellen Auteur-poète © Crédit photo : Armelle Dupiat-Aellen, "Souffle de vie", peinture. MATA AMRITANANDAMAYI DIT...
  • Le Prix International de Poésie pour l'ensemble de...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | 8 avril | Distinctions 2021 | Prix poétiques de la SIÉFÉGP Le Prix International de Poésie pour l'ensemble de son Œuvre de l'Académie Claudine de Tencin Ce prix international de poésie récompense l'ensemble des...
  • Le Prix International de Poésie Lyrique....
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | 8 avril | Distinctions 2021 | Prix poétiques de la SIÉFÉGP Le Prix International de Poésie lyrique de l'Académie Claudine de Tencin Le Prix International de Poésie Lyrique de l'Académie Claudine de Tencin récompense...
  • Le Prix International de Spécialiste de poésie...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | 8 avril | Distinctions 2021 | Prix poétiques de la SIÉFÉGP Le Prix International de S pécialiste de Poésie de l'Académie Claudine de Tencin Ce Prix International de Spécialiste de Poésie de l'Académie Claudine de...
  • Le Prix International des Éditions engagées en faveur des femmes...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | 8 avril | Distinctions 2021 | Prix poétiques de la SIÉFÉGP Le Prix International des Éditions Engagées en Faveur des Femmes & Genre en Poésie de l'Académie Claudine de Tencin Ce Prix International des Éditions engagées...