17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 14:13

 

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm)


 

REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE

 

THÉORIES & PRATIQUES

 

 

 

 

N° 8 | ÉTÉ 2021


 

 

 

PENSER LA MALADIE &

 

 

LA VIEILLESSE EN POÉSIE 

 

 

2ÈME VOLET

 


 

SOUS LA DIRECTION DE

 

Françoise URBAN-MENNINGER

 

© Crédit photo : Claude Menninger, "Image n°3 de l'exposition dValérie Schott", mai 2017.

 

 

 

 

 

Accéder au Sommaire

 

 

 

 

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteur/auteure est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, l'auteure/auteur est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm)

 

Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre

théories & pratiques

 

 diffusée en version électronique (apériodique) & en version imprimée suspendue suite à un cas de force majeure de 2018 à 2020, reprise de l'édition imprimée dès 2021.

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

(4 numéros par an dont un Hors-série & un Numéro spécial)

La reprise de la parution imprimée se fera en 2021 

 

ISSN imprimé : 2492-0487

 

ISSN imprimé Hors-série : 2554-8174

© www.pandesmuses.fr

 

Revue consultable depuis votre mobile

 

...nous suivre sur Face-book | ...nous suivre sur Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

Initiative labellisée par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

© Tous droits réservés

 

Page de présentation créée le 17 juin 2021

par Aude & David SIMON

Édition en cours

 

Dernière mise à jour le 1er juillet 2021.

 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8 Muses et féminins en poésie
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 14:13

 

 

 

N° 8| SOMMAIRE 

 

 

 


 

 

PENSER LA MALADIE & 

 

LA VIEILLESSE EN POÉSIE 

 

2ÈME VOLET

 

 

Sous la direction de Françoise URBAN-MENNINGER

 

Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant

la parution du numéro en version imprimée en septembre 2021.

 

Le Pan Poétique des Muses publie ce deuxième volet du sixième numéro afin de répondre à vos nombreuses demandes de publication

 

Merci bien de votre intérêt pour cette thématique !

 

Page en construction... 

​​​​​​

 

 

Équipe de la version en ligne :

Françoise Urban-Menninger (dir.)

Couverture illustrée par l'artiste : Valérie Schott.

Illustrations par : .... 

Réalisation technique :

Aude & David SIMON

Nous écrire :

contactlppdm@pandesmuses.fr. 

 

 

ISSN numérique : 2116-1046

 

Revue féministe, internationale & multilingue

 

de poésie entre théories & pratiques

 

diffusée en version électronique (apériodique) et en version imprimée (4 numéros par an)

 

Le Pan poétique des muses ISSN Imprimé : 2492-0487

 

Logodupan

© www.pandesmuses.fr

Rappel utile : comme vous le savez bien cher lectorat la revue LPpdm (dans ses versions électronique et imprimée) décline toute responsabilité juridique concernant le contenu publié par elle parce qu'elle considère que chaque auteure/auteur est libre dans le respect de sa charte déontologique, par conséquent, est l'unique responsable du contenu de son texte, de son image, etc.

 

Appel à contribution du n°6 :

 

"Penser la maladie et la vieillesse en poésie"

 

 

Sommaire

 

 

Éditorial

Françoise Urban-Menninger, «...... »

 

 

Bémols artistiques

 

Françoise Urban-Menninger, « Le Pain de Terre à Niederhergheim, un village en Alsace. Le nouvel atelier-galerie de Marie-Rose Gutleben »

 

Critique & réception

 

SIÉFÉGP, « Françoise Urban-Menninger vous présente le livre Hildegarde de Léo Henry, Prix de l'Académie de Rhénane » 

Françoise Urban-Menninger, « Souvenirs tissés de ma sœur Germaine, récits de Marie-Jeanne Langrognet-Delacroix, ouvrage paru chez Astérion » 

Maggy de Coster, « Franck Delbarre, Je t’emmène voir les coquelicots, poèmes entremêlés d’histoires, Éditions Sajat, 2020, 12€ », « Éric Sauray, Claire, Catherine et Défilé, Les trois femmes les plus puissantes d’Haïti, Kefemas Éditions, 2017, 76 p., 4,99€ » 

 

Entretien poétique & féministe

 

....... 

 

 

 

Dossier majeur

 

 

Penser la maladie & la vieillesse en poésie 

 

Articles & témoignages 

 

.............. 

 

Dossier mineur

 

Muses & Poètes

 

Poésie, Femmes & Genre

 

 

 

Articles & témoignages

 

Maggy De Coster, « Mort du grand poète catalan Joan Margarit »

 

 

 

Poétextes des dossiers

 

Majeur

 

Laurent Chaineux Schenmetzler, « Je te parlerai » & « Error system data » 

Françoise Urban-Menninger, « Mon corps et moi », « la rose en fer forgé »

Louise Fournier (aieule), « La fièvre » & « Adieux à la poésie » 

Christelle Reix (poèmes & dessin inédits), « Des rides... »  & « Vieille » 

Yannick Resch, « Cadeau de Noël », « Habiter la vie » « Pour elle » 

Sarah Mostrel (poème & photographies), « Jeunesse »

Huguette Bertrand, « Les vieux » 

 

Mineur

 

Tiphaine Mora, « Ève » 

Maggy De Coster, « Como decíamos / Comme nous disions hier. Poèmes de Celia Vázquez », poèmes d'amour bilingues inédits choisis & traduits par

Mokhtar El Amraoui, « Femmes ! » « Les cris d'une rebelle »  

 

 

La poésie dans tous ses états ou

 

Varia d'articles & écrits poétiques 

 

Articles & témoignages 

 

Maggy De Coster, « Mort du grand poète catalan Joan Margarit »

 

Poétextes

Maggy De Coster, « Como decíamos / Comme nous disions hier. Poèmes de Celia Vázquez »« Poèmes de Silvia Pepió, traduits de l’espagnol par Maggy De Coster »

منى جمال الدّين ​​​​​/Mona Gamal El Dine, « مواطن ٌ بدرجة ِ لاجئ / L'exilé »

 

 

Réception d'autrefois

 

Réflexions féministes sur l'actualité 

 

​​​​Françoise Urban-Menninger« Où sont les hommes ? » 

 

Muses au masculin Instant

 

Claude Luezior, « Lettre à Assureur » 

Mustapha Saha, « L'Arpenteur d'infini »

 

Instant poétique en compagnie de...

 

......... 

 

Poésie de la jeunesse

 

 

............... 

 

Poèmes des ancêtres

(aïeules/aïeux)

......... 

 

Handicaps & diversité inclusive

Mhamed Hassani, « Un été pas comme les autres » 

 

Poésie érotique

Laurent Chaineux Schenmetzler, « free vol »

Nicole Hardouin, « Audace »

 

Sourires & rires féministes 

Françoise Urban-Menninger« La poissonnière »

Véro Ferré, « Les tétons flingueurs »

 

Poésie & musique

 

.................

Poésie audiovisuelle ou poésie & arts audiovisuels

[uniquement en ligne]

Nicole Coppey, « Éternellement » & « Sur le sable, dans son essence »

 

Travestissements poétiques

 

Voies/voix de la sororité

 

Françoise Urban-Menninger, « Souvenirs tissés de ma sœur Germaine, récits de Marie-Jeanne Langrognet-Delacroix, ouvrage paru chez Astérion » 

 

S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages

 

Huguette Lerolle, « Femme »

​Mustapha Saha (propos & photographies), « In memoriam. Hommage au photographe Bruno Barbey »

 

Revue Matrimoine

 

SIÉFÉGP, « Françoise Urban-Menninger vous présente le livre Hildegarde de Léo Henry, Prix de l'Académie de Rhénane » 

 

Revue culturelle d'Europe

............. 

 

Revue culturelle d'Orient & d'Afrique

 

​Mustapha Saha (propos & photographies), «  Pour l'Islam des Lumières » 

 

Revue culturelle des Amériques

 

 

Agenda poétique

......... 

 

 

 

 

 

...nous suivre sur Face-book & Twitter

 

...suivre la SIEFEGP sur Face-book

 

Initiative labellisée par

le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

 

 

 

Lettre n° 9 (Avant-première de nos dernières publications de 2016)

 

Page créée le 1er juillet par Aude & David SIMON 

 

Édition en cours....

 

© Tous droits réservés

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8 Muses et féminins en poésie
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 14:09

 

N°8 | Dossier majeur | Florilège de poétextes

 

 

 

 

 

 

 

 

la rose en fer forgé

 

 

 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

 

 

© ​​​​​Crédit photo :  Françoise Urban-Menninger, "la rose en fer forgé", photographie prise dans un cimetière à Strasbourg.

 

 

 

c'est un ange qui dépose

cette délicate rose

sur la tombe d'un être aimé

 

 

saisie entre deux doigts

la tige en fer forgé

cisèle éternellement l'émoi

 

 

qui fait danser sur la pierre

une âme aux ailes légères

qui quitte l'ombre pour la lumière*



 

© F. Urban-Menninger

 

 

* Ce poème s'inspire de la photographie d'une une rose en fer forgé présente ci-dessus. La sculpture de la rose, qui se trouve un cimetière à Strasbourg, renvoie à une image poétique et apaisée de la mort.

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Françoise Urban-Menninger (poème & photographie inédits), « la rose en fer forgé », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques :  N°8 | Été 2021 « Penser la maladie & la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, ​​​​mis en ligne le 17 juillet 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no8/fum-roseenfer

 

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

 

 

© Tous droits réservés

 

 

Retour au sommaire du N°8 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Numéro 8 Amour en poésie Muses et féminins en poésie
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 17:46

​​​​​​

​​​Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poésie des ancêstres | Faits divers & catastrophes 

 

 

 

 

 

 ​​​​

 

 

L'inondation de 1856

 

 

 

 

 

 

Fanny Forestier

 

Poème choisi & transcrit par

Dina Sahyouni

 

 

 

 

Crédit photo :  Des inondations de 1856 en France, image de Commons. ​​​​​​

 

 

III

 

L'inondation de 1856

 

Ode

 

 

Sur la cime des monts, chacun cherche un refuge,

Et craint de revenir aux horreurs du déluge.

Le fleuve élève aux cieux ses vagues en courroux,

Et couvre de ses eaux une femme à genoux.

Suspendant sa prière en cette horrible attente,

Elle jette autour d'elle un regard d'épouvante ;

Elle veut s'échapper ; mais le fleuve en son cours,

L'entraîne dans l'abîme... et l'eau monte toujours !

 


 

Son enfant sur son cœur, regardez cette mère ;

Jusqu'au dernier instant elle prie, elle espère ;

La vague prend l'enfant. Et, partageant son sort,

Sa mère dans les flots, trouve après lui la mort.

Des vieillards, des enfants, entassés pêle-mêle,

Se sont tous élancés dans une barque frêle :

La barque disparaît ! On vole à leur secours,

Mais ils sont engloutis... et l'eau monte toujours !

 


 

Un sentiment fait place à la tristesse amère,

Et chacun croit toucher à son heure dernière.

Pour sa mère adorée, en un suprême effort,

Un fils au désespoir lutte contre la mort.

Sa mère entre ses bras, guidé par son courage,

Il atteint le plus haut des hauts points du village ;

Mais le fleuve l'atteint et l'emporte en son cours,

Sa mère est entraînée... et l'eau monte toujours !

 

Crédit photo :  Des inondations de 1856 en France, image de Commons. 

 

 

Oublié sur un roc, un malheureux succombe,

Pour lui chaque minute est un pas vers la tombe ;

Car, bravant mille fois tous les dangers nouveaux,

Pour sauver son semblable, il plongea dans les eaux.

Mais son chien le rejoint, à son maître fidèle,

Quand lui la dernière heure, il consacre son zèle ;

Il cherche à l'entraîner pour préserver ses jours,

Mais ils meurent tous deux... et l'eau monte toujours !

 


 

Tout bruit cesse... Au milieu du plus morne silence

On n'entend que la voix du flot qui se balance ;

Ce flot qui dans sa course a tout anéanti,

Conserve dans ses flancs ce qui fut englouti.

Il ravit le bonheur, il ravit la richesse,

Il fait couler les pleurs où régnait l'allégresse.

Il ravit tout enfin, dans son terrible cours,

Il ne rend jamais rien... et l'eau monte toujours !

 

 

 

Il veut tout posséder et de tout il s'empare ;

Rencontrant dans sa course un fleuve qui s'égare,

Il va lui disputant le butin amassé,

Le corps de la victime et le roc déchaussé.

Si le cœur d'un ami renaît à l'espérance,

Voyant qu'un malheureux vers la plage s'avance,

Riant de sa douleur, le torrent dans son cours,

L'entraîne au fond des flots... et l'eau monte toujours !

 

Crédits photos :  Des inondations de 1856 en France, images de Commons. 

 

 

 

Partout est le meilleur, et partout la misère,

Chaque être qui survit pleure, se désespère...

Enfin l'eau redescend !... et prise de remords,

Elle montre à nos yeux les cadavres des morts.

L'homme a fait alliance avec le divin juge ;

Comme on vit l'arc-en-ciel, à la fin du déluge,

Un prince généreux, vient en ces tristes jours,

Soulager le malheur... et l'eau reprend son cours !

 

Juin 1856.

 

Fin*

 

* « L'inondation de 1856 » est une ode de FORESTIER, Fanny (Mlle, 1839-1901), Premier bouquet poétique, par Mlle Fanny FORESTIER, Paris, imprimerie de J. CLAYE, 7 Rue Saint-Benoit, 1856, p. 11. Fanny Forestier est la sœur de Jeanne Forestier et la tante de l'auteur Paul Léautaud. Cet opus composé de trois poèmes appartient au domaine public.

 

 

Pour citer ce poème fait divers de juin 1856

 

Fanny Forestier, « L'inondation de 1856 », ode de l'opus poétique de FORESTIER, Fanny (Mlle, 1839-1901), Premier bouquet poétique. (1856), choisie & transcrite par Dina Sahyouni, Le Pan poétique des muses | Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°16, mis en ligne le 16 juillet 2021. Url  : http://www.pandesmuses.fr/lettreno16/ff-inondationde1856

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

 

Retour à la Lettre n°16  

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Ivresses mortelles, ivresses salutaires
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Ivresses mortelles, ivresses salutaires Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Crédit photo : "Bacchante" par Élisabeth Vigée Le Brun, Commons. Presque, pas tout...
  • Certaines l'aiment chaud
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Articles & témoignages & N° 10 | Célébrations | Poésie érotique Certaines l'aiment chaud Barbara Polla* Site où elle publie régulièrement : https://sarasvati.fr/ ou https //womentoday.fr/ Blog officiel :...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...