10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 10:00

 

PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales...

 

 

 

 

 

 

 

 

Les figures des

 

 

orientales en arts & poésie

 

 

 

© Crédit photo :  Mariem Garaali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. 

 

 

Ce premier numéro sera entièrement

 

mis en ligne le 10 octobre 2021. 

 

 

 

Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne, domaine public, Wikimedia. 

 

 

Sommaire

 

 

 

Éditorial

Dina Sahyouni, « Pourquoi Orientales ? Naissance d'un mouvement » [inédit & disponible uniquement en papier] 

 

 

Dossier 

(peut contenir des articles, biographies, enquêtes, entretiens-témoignages, chroniques, critiques, introductions, portraits, postfaces, préfaces, témoignages, etc.)

 

Mona Azzam, « Nadia Tuéni : une figure inclassable » 

Renée Vivien (aïeule), « Biographie de Psappha » 

Catherine Dubuis, « Les "Orientales" de Marguerite »   

Hanen Marouani, « Entretien avec l'artiste Martine Nicole Geronimi », « Interview de Samar Miled », « Discussion avec Imèn Moussa » & « Portrait & entretien de Myriam Soufy : Belle et Re...Belle » 

Rym Gamanda, « La situation de la femme noire dans le domaine artistique au Maghreb : l’expérience de la peintre tunisienne Youssra Chouchène », illustré par quatre œuvres de l'artiste Youssra Chouchène

Maggy De Coster, « Zohreh Khaleghi, celle qui immortalise en photographie des instants fugitifs », portrait artistique illustré par Zohreh Khaleghi

Trois textes restent inédits pour le numéro papier. 

 

 

Florilège de créations poétiques

 

 

Dina Sahyouni, « Orientale » & « Incommensurable douleur »

 

رنا علم / Rana Alam, « فيروز »

 

Vivian O'Shaughnessy (traduction), « "Space Boy Wearing Skirt" by Lee Jenny » 

 

Mariem Garaali Hadoussa (fragments, poèmes & peintures inédits), « Femme et désirs »« Les mains tisseuses de rêves », « Je m'aime »,  « Charme andalou », « Je ne suis pas poète ! » &  « Dans la cité des jasmins »

 

Armelle Dupiat-Aellen (poème & illustrations inédits), « La Prêtresse des câlins qui parle d'Amma »

نادين عدرة / Nadine Adra, « بين قوسين » 

Nadine Adra, « J’ai été poisson » écopoème féministe

 

Corinne Delarmor, « Israélienne », « Fille du désert » & « Pied de lys »

 

Renée Vivien (aïeule), « Caravanes »

 

Marceline Desbordes-Valmore (aïeule), « Agar (fragment) »

 

Francis Friedlander, « Lotika », poème inédit avec deux illustrations inédites du poète et de Lotika

Lise Coquillon (aïeule), « L'Orient »

Michel Orban, « À Andrée Chedid »« À Alexandra David-Néel »

Amable Tastu (aïeule), « L'odalisque »

Maria Delcambre (aïeule), « L'esclave (Imité de l'Oriental) »

Sarah Mostrel, « Arabesque »

Nessrine Naccach, « Acte de (dé)naissance géo-senti-mentale »

Mona Gamal El Dine, « Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) » 

Imèn Moussa (poèmes & photos), « À une Soudanaise » & « La mort d'une joyeuse » 

Maggy De Coster, « Vision d’Iran / Visión de Irán », poème bilingue français-espagnol

 

/Invitées

Maram Al-Masri, « Maram Al Masri, « Bénis soient ceux... »​​​​​​, « Qui va dire aux arbres... », « L’acte d’écrire », « Neuf mois » & « De ma fenêtre je vois des maisons », photographie de Salvatore Marrazzo

Evelyne Charasse,  « Déposée » & « Longtemps »

Karen Cayrat, « Dans l'ombre des dunes » 

Catherine Gil Alcala (poème & dessin inédits), « Orientales »

 

 

Carte blanche à une artiste

 

[Poésie audiovisuelle pour la version numérique]

Nicole Coppey, « Savoir discerner dans la prudence », « Savoir pardonner dans la simplicité », « Savoir espérer dans la foi »  & « Au jardin de l'amour »

[Avec une surprise pour le numéro papier] 

 

Matrimoine 

Merci de votre patience !

[Texte disponible uniquement dans le numéro papier par Dina Sahyouni]

 

 

Entretien

 

Amal Latrech, « Interview avec la poétesse Hanen Marouani » 

 

Varia & Actualité

 

Revue ORIENTALES, « Les figures des orientales en arts et poésie (argumentaire) » 

Corinne Delarmor, « L’Aïd-el-Fitr »

 

 

 

L'édition électronique de ce numéro se termine le 10 octobre 2021.La rédaction remercie infiniment toutes les personnes qui ont pris part à ce numéro (publiées ou pas...)

 

 

ORIENTALES

Revue poéféminologique*, internationale & multilingue

 

ISSN électronique :

 

à venir

 

Périodique annuel proposé en parution

imprimée (aura lieu en Automne 2021)

numérique dans la revue 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES

 

 

 

Pour citer cet avis de parution

 

REVUE ORIENTALES, « Les figures des orientales en arts et poésie| Sommaire »Revue Orientales« Les figures des orientales en arts et poésie », n°1, mis en ligne le 9 mars 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/periodiques/orientales/no1

 

 

 

Page en construction créée

le 9 mars 2021 par Aude Simon

Dernière mise à jour : le 10 octobre 2021

Parution du numéro papier le 30 novembre 2021.

 

© Tous droits réservés

Repost0
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 15:05

 

Événements poétiques | Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 & N°10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège​​​​​​

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vole ma fille, vole

 

 

 

 

 

 

 

Sonia Maatoug

 

 

 


 

Vole ma fille, vole

Vole et découvre d'autres horizons

Vole …

Vole ma fille

Vole et parcours d'autres chemins

Vole ma fille et survole….

Vole ma fille, 

Vole ma fille, et ne te retourne plus

Vole et ne me regarde plus

Vole ma fille, vole

Vole et ne scrute plus mes peines

Vole et ne t'attarde plus sur mes larmes

Vole ma fille, vole

Vole et ne te retourne plus sur mes joies

Vole et ne t’attarde plus sur mes rires et mes délires

Vole ma fille, vole

Vole par amour pour moi, par amour pour toi

Vole par amour pour la vie

Vole ma fille, vole 

Vole et peins ton tableau

Vole et mets tes propres couleurs

Vole et sois le seul artiste de ta vie*

Vole ma fille , vole

Vole et sois en diapason à la vie, à ta vie

Vole et largue tes amarres là où ton cœur t’amènera

Vole ma fille ,vole

Vole et je suis pour l’éternité à tes côtés 

 

 

* Certaines personnes parmi vous peuvent reprocher à Sonia Maatoug d'avoir employé le neutre français (assimilé au masculin) au lieu du féminin "la seule artiste de ta vie", LE PAN POÉTIQUE DES MUSES pense que cet usage dans le contexte du poème est très riche et significatif puisqu'il défait le genre féminin omniprésent en accentuant l'ambivalence des usages langagiers liés au genre et au neutre en français. Cet écrit pourrait paraître dans le premier numéro papier de la REVUE ORIENTALES en remplacement d'une publicité... (Commentaires ajoutés par la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES).

 

Version audiovisuelle, description : 

 

La poétesse a déclamé ce poème dans un court-métrage, voir ci-dessous.

 ​​​​​

URL du poème audiovisuel :

 

https://youtu.be/RS27rgkoSCE

 

 

 

Biographie

 

 

© ​​​​​​Crédit photo: Portrait de Sonia Maatoug. 

 

 

Sonia MAATOUG, née le 4 janvier 1969 à Tunis. Elle a vécu entre Nabeul et Tunis. Petite fille, elle s’émerveillait du charme des mots. Les mots la faisaient valser. 

La littérature, la musique, le chant, toutes les formes d’art sont pour elle l’essence même de la vie. Le bac en poche, elle part faire ses études de psychologie à Paris tout en s’occupant de ses trois filles.

Dans le cadre de son métier de psychologue, elle a accompagné pendant plus de 20 ans des enfants et des adolescents qui ont subi des maltraitances physique et psychologique. Elle les a aidés à libérer leurs paroles, à mettre les mots justes sur leurs vécus pour pouvoir construire leurs propres identités et pouvoir trouver leurs places dans leurs vies.

Elle a aidé et accompagné certaines filles à porter plainte pour des viols et des attouchements sexuels qu’elles ont subis. Et elle est très fière de ces jeunes filles qui sont devenues adultes aujourd’hui, qui ont eu le courage de parler, d’attendre des années pour que leurs plaintes soient entendues par la justice. 

En 2020, elle a été confrontée à la maladie qui lui a rappelé que la vie est éphémère et qu’on est « rien » dans cet univers. Sa vie était suspendue.

Et c’est grâce à l’amour des siens et à son amour inconditionnel de la vie qu’elle a pu s’en sortir. Dans cette expérience de vie, les mots ont eu une place centrale. Elle a pu converser avec elle-même, écrire dans sa tête et comme elle dit « je suis en bonne compagnie, je suis avec moi-même ».

La poésie l'a amené à rêver de demain. L’écriture lui a permis de se sentir vivante.

De ce chemin que la vie lui a imposé, elle a surtout retenu que « Plus tard il sera trop tard. Notre vie c’est maintenant ».

 

© S. Maatoug

​​​​​

 

***

 

Pour citer ce poème féministe & engagé 

 

Sonia Maatoug, « Vole ma fille, vole » poème inédit sur l'amour maternel, féministe & engagé, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Évènement poéféministe|« Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 » N° 10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 9 octobre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/11octobre21/maatoug-volemafille

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 ▼ À venir 

Retour à la Table de l'anthologie 

Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 14:44

 

Événements poétiques | Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 & N°10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma fille va dominer le monde

 

 

 

 

 

 

 

Thibault Jacquot-Paratte

 

 

 

 

​​​​​​Crédit photo : "Oak Knoll School of the Holy Child, Commons.

 

 


 

Ma fille va dominer le monde,

celui qui lui appartient,

qu'elle perçoit et qu'elle ressent. 

 

 

Ma fille va aller de l'avant,

là où elle se sent bien,

sans qu'autrui la fiche d'une étiquette.

 

 

 

Quel père pourrait tolérer

que celle qu'il cherche à élever,

à être heureuse, à être elle-même,

soit contrainte par d'anciens schèmes,

soit proscrite à un destin

où elle serait malheureuse « à son profit » :

une mère porteuse, cuisinière aussi

dans la même sécure domination que les esclaves.

 

Quel père indigne pourrait se persuader

qu'il ne faut changer la société,

mettre ses structures à terre

où les pieds égaux marchent sur un même terrain

et éduquer les mâles pervers

qui souhaitent, fouet en main,

être régents, 

rois avant la guillotine

se faire obéir ?

 

 

 

Ma fille est mutine,

elle ne se laisse pas embobiner,

ne se laisse pas faire,

elle montre vers où elle veut aller

– elle pointe du doigt la direction, dit « là » –

elle est trop têtue, parfois

(mieux vaut cela que le contraire)

elle veut guider, qui suit suivra 

– oublie le Petit Chaperon rouge

oublie Barbe bleue

la curiosité est une vertu

elle offre les bottes de sept lieues

redresse Cendrillon jà courbée –

ma fille est curieuse et intrépide :

que cela ne change jamais !

 

 

 

Ma fille, toutes nos filles

seront de la génération enfin libre

fini de dire « émancipée »

l'émancipation est chose passée

l'émancipation est un état d'être

pas question de faire marche arrière

pas de cadavres à ressusciter 

empreints de croupissantes notions 

de rôles genrés, de fléaux natifs

l'héritage que nous devons laisser,

c'est l'autonomie, la liberté.

 

 

 

Nos filles ne doivent plus

être nées au sein d'un combat insidieux

qui ne se voit pas à l'œil nu,

qui s'infiltre sournoisement à notre insu

laisse nos frustrantes palpitations sur une défensive constante.

Nos filles, elles doivent progresser

en paix d'esprit, en sécurité 

en montrant leur direction, disant « là »

atteignant leur but

sans douter de leur mérite.

 

 

***

 

Pour citer ce poème  élogieux, féministe & engagé

 

Thibault Jacquot-Paratte, « Ma fille va dominer le monde » poème inédit, féministe & engagé, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Évènement poéféministe|« Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 » N° 10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 8 octobre 2020. Url :

http://www.pandesmuses.fr/11octobre21/tjp-mafille

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés

Retour au Sommaire du N°10 ▼ À venir 

Retour à la Table de l'anthologie 

Repost0
6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 17:00

N°10 | Célébrations | Actions en faveur les femmes & LGBTQ | Agenda poétique/ Appels à contributions

 

  

 

​​​​

 

 

L'humour au féminin.

 

 

 

Argumentaire par

 

 

 

Françoise Urban-Menninger

 

 

 

 

 

 

 

Dans son excellent essai « Le rire des femmes » (éd. PUF, avril 2021), l'historienne Sabine Melchior-Bonnet affirme que « les femmes rient entre elles depuis toujours mais faire rire reste une prérogative masculine ».

Elle évoque l'éventail derrière lequel les femmes se cachaient pour rire car exhiber ses dents à l'époque de Molière était pire que de dévoiler un sein !

 

 

​​​​​​Crédit photo : "Madame Vigée Le Brun et sa fille, 1786, Élisabeth Louise Vigée Le Brun" par Élisabeth Louise Vigée Le Brun, musée du Louvre, Paris, huile sur toile, don de Mme Tripier le Franc suivant le vœu de sa tante Mme Vigée Le Brun, 1843, INV 3069, image trouvée sur Wikimedia, Commons  & présentée en partie* 

 

 

 

Elle en veut pour preuve le scandale généré par un autoportrait peint par Élisabeth Vigée Lebrun qui sourit à sa fille en laissant entrevoir sa dentition…

 

 

Quant au poète Ovide, l'auteure de cet essai relève qu'il regrette que le rire des femmes « leur torde la bouche » !

Et Sabine Melchior-Bonnet de pointer sous le rire le symbolisme sexuel, voire le débordement du corps dénoncé par les codes sociaux d'alors.

 

La femme se devait de « contrôler le langage de son corps » jusqu'aux écrits féministes qui libèrent cette forme d'expression.

L'ouverture se fait avec Colette, Virginia Woolf « The value of Laughter » ( paru en 1905 dans The Guardian), Marguerite Duras, Claire Bretécher mais aussi Annie Leclerc, Hélène Cixous qui « gagnent le pouvoir d'être drôles ».

Cette thématique a été abordée également par Freud  qui a défini l'humour comme « un moyen de défense  qui implique de savoir rire de soi-même en faisant appel à l'intelligence ». L'humour dont l'étymologie dérive du français « humeur » reflétait un état physiologique avant de renvoyer à une valeur multidimensionnelle et à ses divers bénéfices physiques, psychologiques, sociologiques, cognitifs... L'on songe aux ateliers du rire ou aux clowns qui redonnent le sourire aux enfants hospitalisés…

 

Mais d'après Sabine Melchior-Bonnet l'idée perdure « que la femme qui rit ne sait pas se tenir » ! Les humoristes Florence Foresti, Sylvie Joly, Muriel Robin, Karen Chataignier battent en brèche cette assertion ! L'art au féminin revendique le rire libérateur pour le meilleur, les femmes de tous temps n'ont cessé de lancer des mots d'esprit et cet appel à textes, dessins, œuvres d'art, poèmes est fait pour celles qui savent rire à pleines dents et ce en pratiquant aussi bien l'humour noir, le rire jaune ou pince-sans-rire, le fou-rire, voire le rire aux larmes !

À vos pinceaux, crayons, stylos, riront bien celles qui rient aujourd'hui les dernières mais  seront les premières dans ce numéro que j'espère hilarant, désopilant et féministe en diable !

 

© Françoise Urban-Menninger

 

* Sur l'histoire de cette peinture, on peut lire aussi :

 

 

Détails utiles :

Les documents acceptés par personne ne faisant pas partie de nos équipes :

 

  • deux poèmes ou textes poétiques (nouvelles, satires, contes, fables, scènes de pièces de théâtre, chansons, récits, feuilleton, journaux intimes, mémoires, pensées, fragments...)
  • un article (témoignage, portrait, critique, étude, entretien, pamphlet, essai, manifeste, chronique, reportage, etc.)
  • deux illustrations le cas échéant.
  • deux dessins de presse, caricatures ou de bandes dessinées.
  • deux documents pour les poésies visuelle, sonore, audiovisuelle, graphisme... (possibilité d'une publication sur papier pour certains de ces documents)

 

Parution numérique dès que possible. Parution imprimée en mars-avril 2022 (sauf cas de force majeure). Les documents en PDF ne sont pas acceptés. Formats des documents en word, Odt, RTF, PING, JPEG et JPG (moins de 8 Mo). Cet appel à contributions, est comme d'habitude, porte sur tous les siècles, continents et langues, inclusif et ouvert aux personnes LGBTQ, non binaires, agenrés... Notre rubrique "Sourires & Rires féministes" peut vous apporter quelques exemples...

 

Dates butoirs :

  • du 20 octobre au 30 décembre 2021 pour les propositions
  • du 30 octobre 2021 au 30 janvier 2022 pour les contributions complètes.

 

Contacts :

 

 

 

 

***

 

Pour citer cet argumentaire

 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « L'humour au féminin. Argumentaire par Françoise Urban-Menninger »​​​​, texte inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 10 | Automne 2021 « Célébrations », mis en ligne le 6 octobre 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/no10/humouraufeminin-furbanmenninger

 

 

Mise en page par Aude Simon

Dernière mise à jour le 6 octobre 2021.

 

 

© Tous droits réservés 

Retour au Sommaire du N°10 ​ À venir 

Repost0

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 10 | AUTOMNE 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N° 10 | AUTOMNE 2021 CÉLÉBRATIONS DES LAURÉATES & LAURÉATS* DE L'ACADÉMIE CLAUDINE DE TENCIN & DIX ANS DE CE PÉRIODIQUE AVEC LES INVITÉES...
  • Splendeur et solitude d'Isadora Duncan
    N°10 | Célébrations | Dossier mineur | Florilège Splendeur & solitude d'Isadora Duncan Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre Crédit photo : La danseuse, chorégraphe & auteure américaine "Isidora Duncan" S tadsschouwburg, 1904-1905, domaine...
  • Nos informations et publications depuis le premier septembre
    N° 10 | Célébrations | Agenda poétique Nos informations & publications depuis le premier septembre Crédit photo : "Roses", image de Wikimedia, Commons. Cher lectorat, LE PAN POÉTIQUE DES MUSES vous adresse son unique rappel pour prendre part au dixième...
  • NO 9| FIN D'ÉtÉ 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES VOUS PRÉSENTE SON N°9 | FIN D' ÉTÉ 2021 FEMMES, POÉSIE & PEINTURE 2ÈME VOLET SOUS LA DIRECTION DE Maggy DE COSTER © Crédit photo : œuvre...
  • No 9 | Sommaire
    N°9| SOMMAIRE N°9|FIN D'ÉTÉ 2021 FEMMES, POÉSIE & PEINTURE 2 ÈME VOLET Sous la direction de Maggy DE COSTER Nous continuons la mise en ligne interrompue involontairement en 2018 avant la parution du numéro en version imprimée en octobre 2021. Le Pan Poétique...
  • Femmes en poésie et en peinture, rien de nouveau sous le soleil !
    N°9 | Femmes, poésie & peinture | Éditorial Femmes en poésie & en peinture, rien de nouveau sous le soleil ! Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes « La femme est l’avenir de l’homme » dit Aragon, donc impossible de ne pas compter avec elle...
  • Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉFÉMINISTE UN PAN D E POÈMES POUR TOUTES À L'ÉCOLE & LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES ÉDITION 2021 QUI FÊTE LE 11 OCTOBRE 2021 LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FILLES CET ÉVÉNEMENT...
  • La niña que sabe
    Événements poétiques | Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 & N°10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège La niña que sabe Ciela Asad Crédit photo : Alexei Harlamov, "Girl with flowers.jpg",...
  • Et l'âme renaît
    N° 10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège Peinture sélectionnée pour le concours Et l'âme renaît Mariem Garaali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa....
  • Ma fille est mon bonheur et Toute fille est une vie
    Événements poétiques | Un Pan de Poèmes pour Toutes à l'École & La Journée Internationale des Droits des Filles 2021 & N°10 | Célébrations | Dossier majeur | Florilège Ma fille est mon bonheur & Toute fille est une vie* Hanen Marouani Docteure en langue...