6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 11:46

 

Lettre n°13 | Événements & manifestations avec des membres de notre équipe

 

 

Invitation au récital des poètes

 

 

de l'Académie Rhénane

 

 

« Tout feu tout flamme »

 

 

© Crédit photo : Affiche de l'édition 2018 du Printemps des Poètes.

 

L'Académie Rhénane (anciennement Académie des Marches de l'Est) vous convie chaleureusement le 17 mars 2018 à son récital poétique intitulé

 

 

Tout feu tout flamme

 

 

© Crédit photo : Flyer de l'événement.

 

 

organisé dans le cadre du 20ème Printemps des Poètes (du 3 au 19 mars 2018) sur le thème de L'ardeur avec la participation des poètes :

 

Chantal Robillard, Françoise Urban-Menninger, Jacques-Henri Caillaud,

Pascale Sophie Weill, Emmanuel Honegger,

Marie-Jeanne Langrognet-Delcroix, Martine Blanché,

Joan OTT accompagnée par le pianiste Jean-Marie Goepfert.

 

 

 

Date : Samedi 17 mars

Horaires : Dès 15 heures

Lieu : Au FEC, 17 place Saint-Étienne à Strasbourg

 

 

Source de l'information : Françoise Urban-Menninger

 

 

Pour citer cet événement


Le Pan Poétique des Muses (LPpdm), « Invitation au récital des poètes de l'Académie Rhénane "Tout feu tout flamme"», Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques Lettre n°13, mis en ligne le 6 février 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/2/flamme

 

© Tous droits réservés                        Retour au sommaire

Repost0
Rédaction de la revue LPpdm - dans La Lettre de la revue LPpdm
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 15:26

 

Lettre n°13 | N°8 | Dossier majeur | Florilège de textes poétiques

 

 

 

 

 

Habiter la vie & Pour elle

 

 

 

 

 

Yannick Resch

 

 

 

 

 

Habiter la vie

 

 

Des mois

qu’elle ne me reconnaît plus.

qu’elle ne sait plus

que je suis sa fille

 

Elle est ailleurs.

Un espace-temps

dont j’ignore tout.

 

Elle me fixe un instant.

Je cherche le détail

qui retient son attention

collier ? Coiffure ?

Le prénom que je répète,

le mien ou celui de ses petits-enfants ?

 

Elle a détourné les yeux

ni mes gestes

ni le son de ma voix

ne la ramènent à moi.

 

Je m’approche doucement

pour croiser son regard.

Une ombre passe

dans ses prunelles

quelque chose l’inquiète

ou lui déplaît.

 

Je caresse ses mains

ses cheveux

je cherche à établir

un contact.

En vain.

j’ouvre un magazine

elle regarde sans voir

 

soudain

elle tend la main,

vers une photo.

touche du doigt

les traits du visage

m’empêche de

tourner la page

 

 

 

Sa main seule

est capable

de dire non.

 

Depuis des mois

je la contemple

dans son silence

 

dans son endurance

à vouloir vivre

jusqu’au bout

du possible

 

et j’apprends

dans le doigt

qui se tend

dans le tremblement

des lèvres

de sa bouche muette

dans le frémissement

de la paupière

sur le regard perdu

 

j’apprends

cette force infinie

habiter la vie.

 

***

 

Pour elle

 

 

 

POUR ELLE

 

I

 

Longtemps je suis restée

immobile et muette

guettant son regard

ses mots et ses gestes

refusant les signes

d’un désastre à venir.

 

Maintenant je la vois

absente près de moi

dans la nuit qui l’entoure

elle ne dit rien, ma mère

ne dira plus jamais rien.

 

Son silence dans ses yeux

le mur de ses yeux

qui seulement brillent

à la vue d’un enfant.

 

Elle est toute raide

repliée dans son corps

les poings fermés

sur ses genoux serrés

elle ne desserre pas les bras

ne les ouvrira pas

comme autrefois

pour accueillir les chagrins

et les pleurs d’un tout petit.

 

Sans répit ma mémoire

 

Je la vois en des lieux

où elle était heureuse

loin dans le temps

où j’étais une enfant.

 

Elle était la reine

dans le cœur de mon père

elle était belle

mauvaise parfois

quand j’étais rebelle

elle ne comprenait pas

que je lui tienne tête

que je fuie sa présence

rejoignant mes amies

jusqu’au fond de la nuit.

 

Si différente d’elle

je ne savais l’aimer

qu’éloignée de son corps

je rêvais de tendresse

 

Aujourd’hui je lui parle

Je pose la main

dans ses cheveux

sur son visage

et je suis sans regret

quand je vois sur ses lèvres

relâchées

se dessiner un sourire

 

comme un apaisement

après une caresse.

 

 

Notice biographique

 

Yannick RESCH est professeure des universités à la retraite. Elle a consacré une partie de son travail universitaire à l’œuvre de Colette qu’elle a coéditée dans la collection de la Pléiade, éditions Gallimard, une autre partie aux littératures francophones et plus spécialement à la littérature québécoise. Sa création est tournée vers la poésie. Derniers ouvrages :

Essais / biographies

Écrire/danser la vie Colette et Isadora Duncan, (L'Harmattan)

Gaston Miron Tel un naufragé (éditions Aden, collection Le cercle des poètes disparus)

200 femmes de l’Histoire, Eyrolles


Recueils de poèmes

Au plus haut du désir, (éditions Hippocrène, 2016)

Encres vives

Publications dans des périodiques

Poèmes publiés dans les revues Phoenix, les Archers, Les Écrits (Québec)

 

Distinctions

Officier de l’Ordre des Palmes académiques,

Membre de l’Ordre des Francophones d’Amérique,

Prix Pétrarque Cénacle européen francophone 2016,

Prix Gracia-Vincent 2016

***

 

1er concours international de poésie 

 

 

Poèmes sélectionnés sur "le handicap"

 

Pour citer ces poèmes

 

Yannick Resch, « Habiter la vie » & « Pour elle », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N° 8 Supplément sur « la maladie et la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger & Événements poétiques|Concours international (édition 2017-18 sur les animaux, le handicap & la joie) mis en ligne le 5 février 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/2/vie-elle

 

© Tous droits réservés                          Retour au sommaire

 

Repost0
Rédaction de la revue LPpdm - dans Numéro 8 Événements poétiques Distinctions
5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 09:02

 

Lettre n°13 | Agenda poétique

 

 

 

Flashs de l'info

 

 

 

 

  • En poésie avec vous ! Belle année 2018 !

  • Pour participer au 2ème volet sur les femmes, peinture et poésie de 2018 sous la direction de Maggy de Coster et au numéro supplément au n°6, 2018 sur les maladie, handicap et vieillesse en poésie sous la direction de Françoise Urban-Menninger, merci d'envoyer vos contributions aux responsables des numéros ou à leur attention par l'intermédiaire de  l'adresse électronique suivante : contact.revue@pandesmuses.fr.

  • Afin d'aider les maisons d'édition, les artistes & les auteurs (femmes, hommes, autre) à promouvoir leurs productions culturelles, Dina Sahyouni propose de diffuser et d'épingler bénévolement votre parution/événement sur ses comptes twitter et facebook durant quelques semaines. Le Pan Poétique des Muses prend en charge la sélection au fur et à mesure des annonces à épingler sur ses comptes.

  • Afin de soutenir les maisons d'édition, les artistes & les auteurs (femmes, hommes, autre) à diffuser leurs informations, Le Pan Poétique des Muses publie avec l'accord de la SIÉFÉGP dans ses numéros imprimés une sélection de publicités gratuites de vos annonces.

  • Dans le cadre de la manifestation culturelle « Nuit de la lecture » du 20 janvier 2018, les membres grenoblois de la SIÉFÉGP organisent des lectures poétiques en pyjama au siège social de l'association.

  • Vous pourriez souscrire le 6ème et/ou le 7ème  numéros de notre revue au prix préférentiel de 25 € au lieu de 30€. Les frais de l'envoi postal et de l'emballage pour un exemplaire en France métropolitaine s'élèvent à 3 €. Pour toute souscription effectuée du 5 au 28 février 2018, votre nom apparaîtra dans la « Page des mécènes ». Sinon, il y aura aussi une autre souscription pour leur réédition en mars prochain. Pour profiter de cette offre, merci de nous envoyer votre souscription du numéro de votre choix avec un chèque à l'ordre de l'ASSOC S.I.E.F.E.G.P à notre adresse postale à l'attention du trésorier C. Bontron. Vous pouvez aussi payer votre souscription par un virement bancaire, voir les coordonnées bancaires de l'association dans la « Page des mécènes », n'oubliez pas de nous envoyer dans ce cas un courriel contenant vos coordonnées postales et une preuve de votre paiement pour l'envoi du numéro souscrit). N'hésitez pas à télécharger le bulletin de cette offre de souscription ci-dessous :

 

PDF à télécharger

  • Vous êtes poète homme & avez envie d'être édité à compte d'éditeur, merci alors de nous adresser, du 28 février au 30 avril compris, un ensemble de poèmes (20 textes au maximum) sur la thématique de votre choix pour une parution avant le 21 juin dans le journal paritaire le SEMAINIER DES MUSES.

  • Dans le cadre de la vingtième édition du Printemps des Poètes sur "l'ardeur", Le Pan Poétique des Muses  fêtera "Le Printemps des Poètes au féminin" le 8 mars 2018. Pour y participer, veuillez nous adresser votre contribution au plus tard le 6 mars prochain. Le thème suggéré mais non imposé est le "Rire".

  • Notre équipe souhaite la bienvenue à l'universitaire Yannick Resch (poète, spécialiste de Colette et des littératures francophones, plus spécialement la littérature québécoise) qui vient de rejoindre la rédaction et le comité scientifique de ce périodique !

  • Toutes les équipes bénévoles du "Cirrus des Muses" (Le Pan poétique des Muses, la SIÉFÉGP, etc.) présentent leurs sincères condoléances et pensées à leur collègue Maggy de Coster qui vient de perdre sa mère (information lue ce matin). Le Pan poétique des Muses ouvre une page pour recueillir vos témoignages de sympathie du 8 au 28 février compris : ici

  • Megalesia est le Festival International & Multilingue des Femmes et Genre en Sciences Humaines et Sociales. Ce festival est soutenu par l'association SIÉFÉGP. Votre participation est vivement souhaitée sur "le handicap" & "les violences faites aux femmes" et/ou pour le Printemps des Poètes au féminin sur "le rire" (thème suggéré et non imposé). Vous avez carte blanche pour exprimer votre point de vue sur un ou plusieurs des thèmes proposés pour l'édition 2018 du 13 février au 30 avril. Nous fêtons particulièrement les femmes poètes et le féminin en poésie comme aux Sciences humaines et sociales les 8 mars & 8 avril prochains avec les Prix de Poésie et d'Essai de l'Académie Claudine de Tencin. Le Conseil Administratif de l'association SIÉFÉGP et de l'Académie Claudine de Tencin ont récemment sélectionné la femme de lettres Camille Aubaude pour lui attribuer Le Prix International de Poésie 2018 pour l'ensemble de son œuvre (recueils, essais, critiques, dialogues poétiques, La Maison des Pages, etc.) avec le titre honorifique de "Princesse des Poètes". Cette distinction sera officiellement adressée à Camille Aubaude le jeudi 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

 

***

Pour citer ces flashs


Le Pan Poétique des Muses (LPpdm), « Flashs de l'info », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques Lettre n°13, mis en ligne le 5 février 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/2/infos

 

© Tous droits réservés                        Retour au sommaire

Dernière mise à jour : 15 février 2018

Repost0
Rédaction de la revue LPpdm - dans La Lettre de la revue LPpdm Agenda
2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 17:58

 

Premier colloque 2017-2018 | I – Parcours poétiques à découvrir

 

 

Autres poèmes de

 

 

 

Jacquelyne Lepaul

 

 

 

(suite)

 

 

 

Textes transcrits et commentés par

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

 

Illustration de

 

Jacquelyne Lepaul

 

 

Poèmes reproduits avec l’aimable autorisation

de Jacquelyne Lepaul & ses éditeurs

 

 

© Crédit photo : 1ère de couverture du recueil Visages, image fournie par Jacquelyne LePaul

 

La première parution de Jacquelyne Lepaul avait pour titre « Visages » et était illustrée par l’auteure. C’est son grand-père maternel, Jean-Auguste Jacquot, graveur à Remiremont, qui avait assuré le tirage des textes et des illustrations de ce très beau livre d’artiste. Certains poèmes de « Visages » ont également été publiés en 1950 dans le N°24 du Courrier des Marches.

 

 

Sens

 

 

Mieux qu’une main d’amant, caresse mon visage,

neige neuve et sincère, issue à l’Orient ;

Mieux qu’un baryton noir étendu sur la plage,

improvise ma plainte, ô prière du vent.

 

Meilleure qu’hydromel préparé par la sage,

ancestrale science au profond du couvent,

rafraîchis ma poitrine encore brûlant d’orage,

onde qu’un séraphin baptisa de diamant.

 

Mieux que la goutte d’or dans l’amphore de marbre,

puissant parfum pressé par le sommeil de l’arbre,

ne faillis point d’aider la marche de mes pas.

 

Plus noble que le chœur de mille coryphées,

danse, large ballet d’étoiles agrafées

sur l’infini péplum d’un Dieu qui tend ses bras.

 

 

***

Manoir

 

 

À chaque tour d’émail noir

qui flanque ma forteresse

je sonne un rassemblement

de vierges et de pétales

 

l’océan n’a pas de vague

plus puissante que ce flux

le soleil pas de rayon

plus chaud que ces sortilèges

 

qu’à chaque tour d’émail noir

qui flanque ma forteresse

je fais lever et danser

quand siffle un oiseau céleste.

 

 

***

 

Puisque

 

 

(Poème paru en 1950 dans le N°22 du Courrier des Marches)

 

Puisqu’aucune poitrine havre de repos

ne recueille les caresses que rêvent mes rêves

à quoi me sert mon amour d’aimer ?

 

Je marche avec lenteur je marche avec lourdeur

comme enceinte immensément

mais personne aux quatre coins de mon désert

ne m’attend

 

Les villes dépassées m’ont enrichie avec douleur

villes qui demeurent et meurent dans leurs brumes

et je marche sans regrets d’elles

avec toujours plus de promesses

avec toujours plus de désirs

avec toujours moins d’horizons

 

ce lest est si pesant de peines et de larmes

d’attentes et d’angoisses

ce lest est si lourd de voluptés vaines

de seuils abandonnés d’hivers sans Noël

 

Ce lest est si bien accroché à mon cœur

accroché à mes pieds à mes mains à mes yeux

que, puisqu’aucune poitrine havre de repos

ne recueille les caresses que rêvent mes rêves

j’abandonne mon désir d’amour.

 

***

Voir aussi 

Françoise Urban-Menninger, « Jacquelyne Lepaul, son œuvre extraordinairement moderne à redécouvrir ! »,

 

Pour citer ces poèmes


Françoise Urban-Menninger, « Autres poèmes de Jacquelyne Lepaul (suite) », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Premier colloque international & multilingue de la SIÉFÉGP sur « Ce que les femmes pensent de la poésie : les poéticiennes » & Lettre n°13, mis en ligne le 2 février 2018. Url : http://www.pandesmuses.fr/2018/2/jacquelyne-lepaul

 

© Tous droits réservés                        Retour à la table des matières 

 

Premier colloque international & multilingue sur "Les théoriciennes de la poésie" de la SIÉFÉGP - Le Pan poétique des muses

http://www.pandesmuses.fr/colloques/theoriciennes-2017

 

Retour au sommaire

Repost0
Rédaction de la revue LPpdm - dans colloques en ligne La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 12 | AUTOMNE 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°12 | AUTOMNE 2022 UNE POÉMUSIQUE DES FEMMES & GENRE* Crédit photo : Anne Vallayer-Coster, "Instruments de musique". Tableau temporaire....
  • Exposition de Marie Salomé au Musée d'Histoire Naturelle et d'Ethnographie de Colmar
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Bémols artistiques | Astres & animaux | Revue culturelle d'Europe Exposition de Marie Salomé au Musée d'Histoire Naturelle & d'Ethnographie de Colmar Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures...
  • Violence des lâches
    Festival des poésies féministes 2021 | Recueil | Poésie féministe pour éliminer les violences faites aux femmes Violence des lâches Nicolas Bodereau Crédit photo : Fleurs du mal hymne, image de Commons. L'eau pâle est taillée dans un écrin humide et désiré...
  • Concours de poésies féministes 2022
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Agenda poétique Concours de poésies féministes 2022 Crédit photo : Paul Ranson, "La chevelure d'or", peinture, Commons. Le concours du plus beau poème féministe sur les droits des femmes et personnes LGBTQ+ revient...
  • De l'autre côté du tableau
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Revue Poépolitique | Fictions féministes [Nouvelle rubrique]* De l'autre côté du tableau Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Charles-François, Marchal, "La foire aux servantes...
  • L'espoir et Cette nuit d'hiver
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Dossier mineur | Florilège L'espoir & Cette nuit d'hiver Poèmes & peinture Pierre Zehnacker Poète, nouvelliste & artiste peintre © Crédit photo : Pierre Zehnacker, peinture récente de femme de sa série sur les figures...
  • La voix de l'ombre
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception | Dossier mineur | Florilège La voix de l'ombre Poème & peinture Pierre Zehnacker Poète, nouvelliste & artiste peintre © Crédit photo : Pierre Zehnacker, peinture récente de femme de sa série...
  • Ode au champagne
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Poétiser en cuisinant Ode au champagne Judith Gautier (1845-1917) Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni Crédit photo : Affiche publicitaire pour le vin de Champagne, "Champagne, tribunes", image...
  • Pierre Boening-Scherel, « De l’attente et Après », (traduit de l’anglais par Maïa Brami), Éditions Unicité, 2021, 239 pages, 16€
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Critique & réception | Revue culturelle d'Europe Pierre Boening-Scherel « De l’attente et Après » (traduit de l’anglais par Maïa Brami), Éditions Unicité, 2021, 239 pages, 16€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • Le réveil-Matin et Appartements à louer
    N°12 | Poémusique des femmes & genre | Sourires & rires féministes Le réveil-Matin & Appartements à louer Élisa Fleury Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni Crédit photo : Henry Caro-Delvaille, "Portrait de jeune femme rousse",...