31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 15:23

 

 

N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques

 

 

 

Automnale-hivernale

 

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

Artiste peintre

 

 

 

 

© Crédit photo : Automnale-hivernale,  par Mariem garali hadoussa

 

 


 

Jaune, ocre, brun et blanc 

Voilà ce que dépose ce jour 

Sur la palette de ma vie !

Les ocre-jaune pour éclairer

Cette terne journée et réchauffer mon âme

Les bruns pour rehausser les lignes droites 

De mon horloge dans laquelle 

Les heures avancent doucement 

Engourdies par le froid de cette journée

 Automnale-hivernale !

Je frissonne 

En caressant du regard cette couverture blanche 

Qui se presse de s’installer sur ma toile

Égrenant le rythme de ma montre !

Je me crispe 

En pensant aux nuits interminables froides qui m'attendent ! 


 

© MG, Moscou, le 27/10/2017

***

 

Pour citer ce poème

 

Mariem Garali Hadoussa (poème et illustration), « Automnale-hivernale », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 31 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/automnale.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 11:27

 

Lettre n°12 | Annonces diverses

 

 

 

Lucie Nayak

 

 

 

Sexualité et handicap mental

 

 

collection « Recherches » des éditions de L’INS HEA

 

 

en coédition avec Champ social

 

© Crédit photo : 1ère de couverture illustrée des éditions de L’INS HEA

en coédition avec Champ social

 

 

 

Présentation de l’ouvrage

 

Le concept de « santé sexuelle » développé par l’Organisation mondiale de la santé, qui s’est largement diffusé dans le milieu de l’éducation spécialisée au cours des dernières années, a profondément bouleversé le traitement social de la sexualité des personnes désignées comme « handicapées mentales ». Envisagée comme favorisant la santé, une sexualité épanouie est désormais reconnue comme un « besoin », voire comme un « droit », pour les personnes dites « valides » comme pour celles qui sont considérées comme «  handicapées mentales ». Cependant, la vie affective et sexuelle de ces dernières, qui s’est longtemps dérobée à l’investigation par les sciences sociales, se heurte encore à des obstacles nombreux.

Ce livre est le fruit d’une enquête qualitative réalisée en France et en Suisse auprès de femmes et d’hommes « handicapés mentaux », de leurs parents, d’éducateurs et d’assistants sexuels. Utilisant le handicap mental et la sexualité comme des révélateurs mutuels, il déconstruit l’idée reçue d’une sexualité qui serait spécifique aux personnes dites « handicapées mentales » et analyse sa co-construction par ces différentes catégories d’acteurs. À la fois clair et vivant, cet ouvrage intéressera tant les chercheurs en sciences sociales que les professionnels de la santé et de l’éducation spécialisée.

 

Autrice/auteure

 

Lucie Nayak est docteure en sociologie (Université Paris Nanterre / Université de Genève). Sa thèse de doctorat, dont est issu ce livre, a reçu le prix du fonds Maurice Chalumeau 2016.

 

Ouvrage paru le 24 octobre 2017. 978-2-36616-050-5 / ISSN : 2428-6362

516 pages – Prix : 20 euros

 

***

 

 

 

Source de linformation : via le réseau  de l'Association EfiGiES

 

À lire aussi

 

Voir aussi : "Les Nouveautés des éditeurs à la BnF"

 

Pour commander cette étude

 

INS HEA – Service des publications 58/60, avenue des Landes

– 92 150 Suresnes – Tél. : 01 41 44 31 29 – vente@inshea.fr

 

© Crédit photo : bon de commande du livre

Télécharger le sommaire de l'ouvrage de Lucie Nayak

***

 

Pour citer cet avis de parution

 

Le Pan Poétique des Muses (LPpdm), « Lucie Nayak, Sexualité et handicap mental, collection « Recherches » des éditions de L’INS HEA en coédition avec Champ social », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n° 12, mis en ligne le 31 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/lucienayak.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au Sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 12:39

 

Lettre n°12 | S'indigner, soutenir, lettres ouvertes, hommages |

 

Muses au masculin

 

Poésie engagée

 

 

 

Le temps des barricades

 

 

En hommage à Jacques Sauvageot

 

 

(1943-2017)

 

 

figure historique de Mai 68

 

 

 

 

Mustapha Saha

 

Photographies fournies par M. Saha

 

 

© Crédit photo : Jacques Sauvageot

 

 

 

Rappelle-toi Clara la cachette stressante

Où nos corps éprouvés par les coups de matraque

S’aimantèrent sans bruit jusqu’à l’aube naissante

Pendant que rugissaient les griffons de la traque

 

Mon mouchoir imprégné d’une odeur de manille

Comme unique parade aux gaz lacrymogènes

Ton haleine embaumée d’un nectar de vanille

Où mon souffle puisait ses bulles d’oxygène

 

Rappelle-toi Clara le campus de Nanterre

Où germa la révolte au creux des bidonvilles

Je n’avais pour trésor qu’un matelas par terre

Tu vivais dans les ors d’un manoir à Trouville

 

Des forbans de piscine épris de libido

Ainsi nous décrivait la presse puritaine

Et notre abordage ludique et sans credo

Chavira le navire et son grand capitaine

 

Pirates sûrement de vie pleine et festive

Quand nous prîmes d’assaut la tour des mandarins

Tu flânais sur le pont seule contemplative

J’étais déjà croché dans tes rêves marins

© Crédits photos : Mustapha Saha, "Souviens-toi de Mai 68", peinture sur toile (100 x 81 cm).

 

 

Rappelle-toi Clara cette cour des miracles

Que l’austère Sorbonne abrita par gageure

Ces clowns autogérés qui jouaient les oracles

Ces belles tatouées de slogans ravageurs

 

Et ces mots affranchis des entraves morales

Et ces mains délivrées de mille ans d’interdits

Qui célébraient sans fin sur des fresques murales

Le feu d’artifice des plaisirs inédits

 

Les doctes professeurs mangeaient des mandarines

Les statues de marbre clignaient d’un œil complice

Je flattais en secret ta bouche purpurine

Tu murmurais mon nom comme un tendre supplice

 

Rappelle-toi Clara ces mutins du savoir

Qui scandaient en couleur aux portes des palais

La beauté dans la rue la laideur au pouvoir

Et transformaient l’asphalte en jardins d’azalées

 

Des brassées de pensées s’offraient sur les trottoirs

Des tourbillons d’idées à donner le vertige

Jaillissaient de partout furtifs aléatoires

Des projets insensés fleurissaient les vestiges

 

Nous fûmes du gaullisme incrédules témoins

Et de notre légende acteurs sans vanité

Des fous de liberté rien de plus rien de moins

Le temps de nos vingt ans valait l’éternité

 

Rappelle-toi Clara la retraite aux Beaux-arts

La lecture à deux voix de Marcuse et Fanon

Les artistes grimés comme des maquisards

Les affiches tirées comme obus de canon

 

© Crédits photos : Daniel Cohn-Bendit et Mustapha Saha.

Cofondateurs du Mouvement du 22 Mars en 1968. Cinquante ans après…

 

 

 

Et ces moments de trêve entre deux escarmouches

Passées dans l’urgence d’inventives ripostes

Forgeurs de canulars meneurs et fines mouches

Croisaient leurs trouvailles du centre aux avant-postes

 

Et ces journées de paix sur les bords de la Seine

Sous les saules pleureurs s’éloignait la colère

J’écrivais un hommage aux captifs de Vincennes

Tu plongeais dans un livre et voguait la galère

 

Rappelle-toi Clara l’ultime barricade

Que nos mains écorchées cimentaient de broutilles

Ton sourire inondé de désir en cascade

Mon regard embrumé de fictives Bastilles

 

Les bricoleurs testaient d’improbables mélanges

Les stratèges parlaient de théories des feintes

Je dormis dans tes bras du bref sommeil de l’ange

Tu veillas sans rancœur nos utopies défuntes

 

La rue des Saints-Pères sa plage et ses pavés

Furent vite écurés par les pires cerbères

Du sang noir serpentait sur mon jean délavé

Un clochard nous sourit au pied d’un réverbère

 

© MS

 

***

 

 

Exposition photographique de M. Saha sur Mai 68 :

 

Mustapha Saha, sociologue, poète, artiste peintre, cofondateur du Mouvement du 22 Mars à la Faculté de Nanterre, en Mai 68 sur la dernière barricade. Photographie de Bruno Barbey (Magnum), Exposition « Passages » de Bruno Barbey. Novembre 2015 – décembre 2016. Maison Européenne de la Photographie, Paris.

© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.
© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.
© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.
© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.
© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.

© Crédits photos : photographies commentées par Élisabeth Saha et Mustapha Saha.

***

 

Pour citer ce poème

 

Mustapha Saha, « Le temps des barricades. En hommage à Jacques Sauvageot (1943-2017), figure historique de Mai 68 », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n° 12 & N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 30 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/jacques-sauvageot.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7 La Lettre de la revue LPpdm
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 16:18

 

N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques |

 

Revue culturelle d'Orient & d'Afrique

 

 

 

Poésie de célébration

 

 

 

Ilham Laraki Omari

 

 

 

au salon d'automne 2017 de Paris

 

 

 

Mustapha Saha

 

Photographie par

 

Élisabeth Bouillot-Saha

 

 

© Crédit photo : Élisabeth Saha, "Mustapha Saha posant devant une peinture de l'artiste peintre

Ilham Laraki Omari au Salon d'Automne de Paris 2017".

 

 

 

 

Une étoile incandescente de couleurs magnétiques,

fluorescente de cristaux argentiques

phosphorescente de lumières mystiques,

sillonne dans le firmament artistique

 

 

***

 

 

À lire aussi :

Ilham Laraki Omari représente le Maroc au salon d’automne à Paris


 

***

 

Pour citer ce poème

 

Mustapha Saha, « Ilham Laraki Omari au salon d'automne 2017 de Paris », illustration par Élisabeth Bouillot-Saha, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n° 12 & N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 28 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/laraki.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Repost0
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7 La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Nouveau : 

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES EST SUR INSTAGRAM

 

Info du 29 mars 2022.

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 11 | ÉTÉ 2022
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°11 | ÉTÉ 2022 PARFUMERIE POÉTIQUE OU PARFUMS, POÉSIE & GENRE © Crédit photo : Mariem Garaali Hadoussa,"Strange roses", tableau. SOMMAIRE...
  • La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules | Handicaps & diversité inclusive La jeune aveugle pianiste du concert de la loterie des artistes lyonnais en faveur des inondés du Midi Adèle Souchier (1832-19??) Poème...
  • Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Revue des Métiers du livre | Revue culturelle d'Europe Strasbourg, capitale mondiale du Livre en 2024 Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : Cette...
  • Muse
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules Muse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : Johann Heinrich Tischbein, "Une Muse", peinture, domaine public, Wikimedia. Le...
  • La chanteuse
    N°12 | Musique, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège / Poésie des aïeules La chanteuse Adèle Souchier (1832-19??) Poème choisi, transcrit & annoté par Dina Sahyouni Crédit photo : Pierre-Auguste Renoir, une musicienne (et chanteuse ?) jouant de...
  • Un parfum d'âme et image éphémère
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège Un parfum d'âme & image éphémère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Tableau par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, nature morte, peinture. Un...
  • L'amie
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier mineur | Florilège / Poésie des aïeules | Voies-Voix de la sonorité L'amie Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) Poème choisi & transcrit par Dina Sahyouni © Crédit photo : Dessin de Marceline Desbordes-Valmore...
  • En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Poésie, musique & art audiovisuel En mal d'amour, la nouvelle chanson de MIKA vous console © Crédit photo : MIKA dessinant un cœur lors d'un de ses concerts, une des imges fournies en 2021 par Catherine Melin, @Vebemika...
  • Les Cèdres
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 2 | Florilège de créations Les Cèdres Édouard Gemayel Ou Édouard Gemayel Poème choisi & transcrit avec une note par Dina Sahyouni Crédit photo : "Cèdre du Liban du...
  • Hélène Martinez-Urban
    N°11 | Parfums, Poésie & Genre | Bémols artistiques| Revue Matrimoine Hélène Martinez-Urban Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peintures par Hélène Martinez-Urban © Crédit photo : Hélène Martinez-Urban, tableau de nature morte,...