16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 09:15

 

Megalesia 2020 | Portrait de la personnalité féministe et/ou LGBTQIA+ de l'année

 

 

 

Portrait de Mika

 

 

 

​​© Crédit photo :  Le superbe visuel créé par Mika pour son cinquième album intitulé " My Name Is Michael Holbrook".

 

 

La personnalité féministe et/ou LGBTQAI de l'année 2019-2020 est l'auteur-interprète Mika. Les résultats du vote sont clairs : Mika a été plébiscité par les personnes qui ont répondu à notre questionnaire (de Twitter) sur l'artiste qui incarne vraiment "la personnalité féministe et/ou LGBT+ de cette année parmi Rokia Traoré, Angèle, Mika et Clara Luciani"1.

 

 

Nous esquissons ici son portrait en quelques lignes :

 

L'artiste Mika est un génie des mots, rythmes, mélodies, voix et formes. Il a par ailleurs des capacités vocales et artistiques époustouflantes selon les nombreuses critiques qui fleurissent sur le web et dans la presse écrite depuis 2007...

 

 

Cosmopolite, ce poète polyglotte et funambule est aussi un voyageur inlassable et un fidèle ami des humains et animaux. Généreux, il aide les personnes réfugiées, LGBTQAI et les enfants malades (et plus particulièrement atteints de tumeurs).

 

Ses chansons dessinent un horizon d'azur comme "We are golden" et "Blue". Des chansons telles "Sanremo" et "Ice cream" donnent à voir sa volonté de défaire les inégalités dont souffrent les personnes LGBT+.

​​​​​

Nous nous réjouissons donc du choix de notre public et félicitons chaleureusement ce poète arc-en-ciel, lumineux et fabuleux !

 

 

Note

 

1. Voir https://twitter.com/LPpdm/status/1269908488802705408?s=19

 

***

 

Pour citer ce billet

LE PAN POÉTIQUE DES MUSES, « Portrait de Mika », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020, mis en ligne le 16 juin 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/portrait-Mika 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la table de Megalesia

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 13:55

 

 

Megalesia 2020 | Poésie, musique & art audiovisuel

 

 

Savoir aider en la compassion

 

 

 

 

 

Nicole Coppey

 

Site officiel : http://www.nicolecoppey.com/

 

Chaîne officielle YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC_Mt28JgxfzPW91iaO7TS1g

 

 

 

Description

"Savoir aider en la compassion" est un poème calligramme mis en musique et récité par Nicole Coppey ​​​​​

 

Lien du poème audiovisuel :

 

https://youtu.be/vk6nBXUg6_A

 

***

 

Pour citer ce poème audiovisuel

Nicole Coppey, « Savoir aider en la compassion », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020, mis en ligne le 13 juin 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/savoiraider-coppey

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la table de Megalesia

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia
12 juin 2020 5 12 /06 /juin /2020 14:34

 

Megalesia 2020 | Critique & réception

 

 

 

 

 

Christophe Schaeffer

 

Quantique de L’Ombilic,

 

L’Improbable, 2020, 65 p.

 

 

 

 

Maggy de Coster

​​​​Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

© Crédit photo : Première de couverture du recueil, image fournie par Maggy de Coster. 

 


 

 

Christophe Schaeffer nous offre un savoureux cocktail de vers agrémentés d’ironie sur fond de métaphores. Les images se déploient au fil des pages et ne manquent pas de nous surprendre comme une pluie glaçante. On plane et l’on ne redescend pas indemne. 

 

« L’homme grattait sa vie 

sur un ticket de loterie

jusqu’au jour où il empocha 

le gain de son infortune »

 

 

Comme Rimbaud, il a compris que le poète doit se faire voyant, donc il voit au-delà du réel conventionné. Il nous décrit un univers où tout se fait à contresens aussi constate-t-il que :  

 

« le lac s’engouffra dans la vallée

descendit jusqu’au village

    qui trempait dans un alcool charmant » 

 

De par sa finesse d’esprit, il malaxe les mots avec dextérité. Il les transformer et les détourne de leur sens commun, il dérive, dirait-on, dans le métalangage. Cela dit, dans chaque poème il y a un message à décoder :

 

« Le drame se renversa sur la table

aspergeant le monsieur bien habillé

Le garçon se précipita avec une éponge

mais il était trop tard

Le drame était indélébile

et pantalon immaculé »

 

Ici l’action est portée à son paroxysme : le drame est synonyme de l’irréparable. La fatalité affiche aussi une présence notable :

 

« Bien qu’insomniaque

Il mourut dans son sommeil »

 

Sous la plume de Christophe Schaeffer fleurissent tant de figures de style comme cet oxymore qui ne passe pas inaperçu :

 

« Il était de ces ombres silencieuses

qui se terrent dans les interstices de lumière »

 

Le poète nous entraîne aussi de la finitude à l’infinitude :

 

« Son collant noir attirait les étoiles

au moment où il fila »

 

Tout est passé en revue dans cette Quantique de L’Ombilic : les contraires se dévoilent, les oppositions se remarquent. Ainsi le poète philosophe semble nous inviter à porter un regard nouveau sur notre environnement matériel et immatériel afin de redéfinir notre place par rapport à lui.

 

MDC

 

 

NDLR : Christophe Schaeffer est docteur  en philosophie, poète et artiste. Il mène une double activité, à la fois en tant qu’auteur (une vingtaine d’ouvrages publiés) et créateur lumière pour le spectacle vivant depuis 1996.

 

***

 

Pour citer ce texte

Maggy de Coster, « Christophe Schaeffer, Quantique de L’Ombilic, L’Improbable, 2020, 65 p. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesMegalesia 2020mis en ligne le 12 juin 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/quantique-ombilic

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la Table de Megalesia

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 14:10

 

Megalesia 2020 | Sourires & rires féministes

 

 

 

 

Poèmes satiriques

 

 

 

 

Camille Aubaude

Sites officiels : http://www.camilleaubaude.com/

& www.lamaisondespages.com/

Blog officiel : https://camilleaubaude.wordpress.com/

 

 

© Crédit photo :  La Maison des Pages éditions, 30 rue Beaubourg, 75003 PARIS, 10 mars 2020,  image fournie par l'autrice.

 

 

Furies de la Nature


 

696 mouvements telluriques 

d’intensité 4 sur l’échelle de Richter 

relevés entre le 26 février et le 27 mars 2012.

 

Raz de marée, tornades, tremblements de terre : 

depuis que l’homme vit sur la Terre, 

il subit la violence de sa Maison, la Nature,

des fracas de ténèbres. 

 

L’autre violence est celle de l’homme. 

Comment mesurer cette violence ? 

On peut établir des échelles de magnitude,

prévoir le nombre de maisons qui vont être détruites, 

le nombre de blessés, le nombre de morts.

 

En additionnant les deux violences, 

combien de maisons détruites, 

combien de blessés, 

combien de morts ?

 

Pas de semaine sans pluies torrentielles, 

sans fonte de neiges, sans fleuves qui débordent,

sourds aux lamentations. 

Pas de semaine sans déforestation, 

sans embouteillages qui créent les cancers, 

sans incendies de forêts, sans forages,

sans les traînées blanches des gaz d’avion polluant le ciel,

et des espèces qui disparaissent.

 

 

© Crédit photo : Dessins de Jean-Claude Guétrot et Pierre-Henri de Valenciennes, images fournies par l'autrice Aubaude.

 

 

Ô Furies, ô déraison !

 

La terre sous nos pieds est un géant qui dort.

Le ciel demande un regard.

L’homme ignorant son devoir,

incertain du climat et de la mort

raisonne

fuyant son destin.

 

Il dit :

Ô Sainte Mère, comment se préparer à la guerre 

avec la Nature ? Faut-il une valise de première urgence :

du gel antibactérien, du papier hygiénique, une lampe,

une radio, de quoi écrire, des numéros de téléphone, 

des paquets de gâteaux, de l’eau…?

Oui, les tiares de fleurs des enfants

qui savent la magie de la vie,

qui savent le don de la Terre

arracheront-elles des larmes de repentir

aux brigands qui surpeuplent la Terre.

 

Je ne veux pas qu’on oublie les douleurs.

 

11 avril 1815 : séisme en Indonésie, 

le village de Tambora anéanti.

Plus de 90 000 morts.

1er septembre 1923 : Tokyo, Yokohama,

381 000 habitations brûlées, 

des vagues de 12 mètres de haut,

142 000 victimes.

 

Des pluies torrentielles l’année 1931 en Chine,

300 000 morts, et puis famine, épidémies,

encore 4 millions de victimes.

 

Valdivia, Chili, 9,5 sur l’échelle de Richter,

la plus haute intensité jamais enregistrée,

dans l’Histoire de l’Humanité,

10 minutes de supplice, 37 épicentres,

3 tsunamis, des flammes, des cris, des larmes,

du sang.

 

1970 : 500 000 morts au Bangladesh.

2004 : 275 000 victimes du tsunami 

après le tremblement de terre à Sumatra.

 

2005 : une semaine d’hurricane 

dans le Golfe du Mexique

détruisant la Nouvelle Orléans.

 

Puis Haïti, vous savez, en 2010, Tokyo en 2011,

des immeubles qui tanguent dans vos écrans télé,

un soldat qui porte un vieillard sur son dos

— parce que l’Homme est bon.

 

Les listes d’images et de chiffres

servent de sépultures 

quand la tempête est finie.

Ils chassent les Animaux, Âmes du Paradis !

Ils ne veulent pas parler du nucléaire

Ils ne veulent pas parler de robot messianique

ni prier pour les forêts

ni ouvrir les yeux

sur le Ciel en feu.

 

 

© Crédit photo : Vieilles maisons parmi des arbres, image fournie par l'autrice Aubaude.

 

 

Se quereller, entasser l’or, gonfler,

crier pour que la Terre éclate,

eux dont l’œil est collé de venin,

eux qui me dévorent

et dont la bouche insatiable

scelle les lèvres du mot « Amour. »

 

Principaux ouvrages de Camille AUBAUDE

MYTHE D’ISIS la (la BnF l’a jugé suffisamment important pour le mettre en ligne) CINÉVITA (chroniques de cinéma & scénarios) ;

LIRE LES FEMMES DE LETTRES (essai d’histoire littéraire) ;

LA MAISON DES PAGES (conte gothique, et une éd. bilingue italien) ;

LE VOYAGE EN ÉGYPTE DE GÉRARD DE NERVAL (sur les correspondances) ;

IVRESSES D’ÉGYPTE (lais) ;

POÈMES D’AMBOISE (éd. bilingues espagnol, italien, japonais, arabe, anglais) ;

L’ÉGYPTE CÉLESTE (épyllions, ebook avec photographies) ;

POÈMES SATIRIQUES (et une éd. bilingue espagnol) ;

L’AMBROISIE (proses poétiques, avec photographies) ;

IMPRESSION INIMAGINABLE (recueil avec photographies) ;

LA MALCONTENTE (recueil avec photographies) ;

VOYAGE EN ORIENT (carnet de voyage & oratorio) ;

SEVRAGE (livre multimédias).

 

***

 

Pour citer des poèmes

 

Camille Aubaude, « Poèmes satiriques », textes inédits, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesMegalesia 2020mis en ligne le 9 juin 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/poemes-satiriques

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour à la Table de Megalesia

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Hommage poéféministe au professeur Samuel Paty
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRIE DE PRENDRE PART À SON HOMMAGE POÉFÉMINISTE AU PROFESSEUR SAMUEL PATY Du 18 au 22 octobre 2020 Le Pan Poétique Des Muses, les périodiques et les membres de l' association Société Internationale d’Études des Femmes et...
  • Cieux en bleu-blanc-rouge
    Hommage poéféministe... | Textes poétiques Cieux en bleu-blanc-rouge (chanson patriotique ) Dina Sahyouni Crédit photo : "Drapeau de la France", domaine public, image Commons. Enfants des Lumières, soyez solidaires. enfants des Lumières, restez solaires...
  • Aujourd'hui j'ai mal à mon école
    Hommage poéféministe... | Textes poétiques Aujourd'hui j'ai mal à mon école Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème aujourd'hui j'ai mal à mon école un enseignant a payé de sa vie notre droit à la liberté d'expression garanti par nos...
  • Un pan de poèmes pour Toutes à l'école 2020
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE L'ÉVÉNEMENT POÉTIQUE & FÉMINISTE : UN PAN D E POÈMES POUR TOUTES À L'ÉCOLE ÉDITION 2020 pour fêter le 11 octobre 2020 la Journée Internationale des Droits d es Filles Cet événement est soutenu par l'association...
  • À une jeune fille
    Événements poétiques | Un pan de poèmes pour Toutes à l'école 2020. À une jeune fille Désirée Pacault Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni © Crédit photo : Il s'agit probablement d'un portrait de l'auteure/autrice "Désirée Pacault",...
  • La fileuse et l'enfant, Ondine à l'école
    Événements poétiques | Un pan de poèmes pour Toutes à l'école 2020 La fileuse et l'enfant & Ondine à l'école Marceline Desbordes-Valmore Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni La fileuse et l'enfant J'appris à chanter en allant...
  • À une jeune orpheline
    Événements poétiques | Un pan de poèmes pour Toutes à l'école 2020 À une jeune orpheline Frédérique Jacques Poème choisi & transcrit pour cette revue par Dina Sahyouni Il est un doux flambeau, dont l'œil mélancolique, Ne réfléchit jamais les rayons amoureux......
  • Père me dit
    Événements poétiques | Un pan de poèmes pour Toutes à l'école 2020 |Poésie féministe & engagée Père me dit Ortoolski Crédit photo : "Deux écolières Chepang au Népal", image de Commons, domaine public. Mon père ne veut plus que j'aille à l'école il me...
  • Où sont les hommes ?
    N°8 | Réflexions féministes sur l'actualité Où sont les hommes ? Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : "Apollon du Belvédère", image de Commons, domaine public. Depuis toujours je suis étonnée que la pilule pour homme,...
  • Franck Delbarre, Je t’emmène voir les coquelicots, poèmes entremêlés d’histoires, Éditions Sajat, 2020, 12€.
    N°8 | Critique & réception Franck Delbarre Je t’emmène voir les coquelicots poèmes entremêlés d’histoires, Éditions Sajat, 2020, 12€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo : "Première de couverture illustrée du recueil aux...