10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 08:45

 

1er concours international de poésie

 

 

Poème sélectionné sur le thème "les animaux"

 

 

Oiselle en gras vagabonde

 

 

Natacha Guiller

 

Blog/blogue : http://natachaguiller.blogspot.fr/

 

 

 

 

Le mât voilé, l'âme amaigrie

Le bois massif à bleuets

Restauration à plat

Dorure frappée du siège

 

Icelui n'incorpore la liberté cloison

Ma prison d’espérance, d'expérience plastique

Chambrée laboratoire où le cobaye en gestes

Trafique le tamanoir en atteste l'autruche

 

Bled in bed, voyage autour de ma jambe

La danse d'réclusion, je chausse mes chaussons

À sabots repus, saute exilée des symptômes

Sabotage addictif du schéma de saint-homme

 

L'illuminée inextricablement trouble

Dépasse tout sans drainer le passage

Annexe patiente chancelle le dénivelé

Des caves à pompes funambules

 

Mythiques chroniques

De la vieille fille frêle et fêlée

Créative en rêve, la course débile

Énigmatique bile arriérée de sagesse

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Natacha Guiller, « Oiselle en gras vagabonde », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques|Concours international (édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie), mis en ligne le 10 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/concours-oiselle.html

 

© Tous droits réservés                            Retour au sommaire

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques Distinctions
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:26

 

 

N °7 | Dossier mineur | Textes poétiques

 

Poésie militante

 

 

 

Voix de femmes !

 

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

 

 

 

© Crédit photo : à venir

 

 

 

Écoutez ces voix !

Voix qui crient, étouffées

Voix stressées, blessées.

Femmes, cri de vie !

Crier ! Prier !

Mais Chantez donc, femmes !

Dressez-vous et avancez !

Qu’on vous écoute !

Écoutez-vous, femmes et rangez ces carcans

De femme désir, femme plaisir

Poupée de cire !

Ô femmes ! Ôtez le voile de l’obscurité !

Hissez la voile de la liberté !

L’avenir de l’humanité est femme !

 

***

 

 

Pour citer ce poème

 

Mariem Garali Hadoussa, « Voix de femmes ! », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 9 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/voix.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:25

 

 

N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques

 

 

 

Pluies de vie

 

 

 

 

Mariem Garali Hadoussa

 

 

 

 

© Crédit photo : à venir

 


 

 

Tombe pluie, tombe pluie de mes lamentations !

Gros nuages alourdis par mes rêves obscurs.

Les doux ruissellements forts allègent mon cœur.


 

Qu’as-tu fait douce pluie de mon amour

Malmené, balayé par tes eaux

Qui coulent dans mes veines.


 

Englouti, noyé !


 

Non, pluie !

Non, tu ne pourras pas l’emporter !

Tu ne pourras pas me l’arracher !


 

Cet amour coule dans mes veines,

Il alimente mes espoirs, mes doutes.

Il illumine mes nuits et réanime mes jours.


 

Pluie, ô pluie ! Ruisselle, chante, danse !

Que ton eau est bonne !

Que ton eau est fraîche !


 

Laisse cette petite lueur scintillante de tes gouttes

Chargées d’espoir, chargées de vie

Me parvenir, m’éblouir, me soutenir !

Laisse cette grande lueur essuyer, balayer mes larmes,

Rendre à mes jours l’espoir de voir mon amour renaître

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

Mariem Garali Hadoussa, « Pluies de vie », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 9 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/pluies.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 7
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 16:29

 

Lettre n°12 | Poèmes

 

 

 

 Trois extraits de

 

 

 

« Fiançailles et promesses »

 

 

 

 

Laure Delaunay

 

Extraits reproduits avec l'aimable autorisation de l'autrice/auteure

 

Site officiel : https://lauredelaunay.com/

 

 

 

 

Pour demander pardon

 

 

Il est des amertumes que l’on aurait voulu ne pas connaître.

Mais elles sont là, comme perdues dans le vide de nos pauvres existences. Petits fantômes. Pauvres pantins. Tristes dérisions. Fausses profondeurs.

Nous les regardons avec une sorte de désespérant étonnement et nous ne savons pas quoi en faire.

Ainsi parfois le vin sans fond nous fait faire ce que certains appellent avec beaucoup de complaisance des écarts et ce que d’autres nomment peut-être un peu trop durement un adultère.

L’important, dans ce désastre presque sinistre, est de rester très fidèle à une radicale justesse du sentiment. Seule compte en effet la difficile sincérité. C’est elle qui fait naître les plus profondes douceurs et les amours les plus solides.

Le temps forge les poètes. Mais aussi les épreuves.

L’amour est une chose puissante que la faute effleure et fait vaciller mais l’amour aussi se nourrit de certaines douloureuses chutes qu’il guérit et transpose.

 

 

***

 

 

Se déposer quelque part

                     

                    Sans jamais citer le nom de cet endroit unique, cherchons, cherchons à nous déposer quelque part.

                    Le paradis n’existe pas et nous l’avons péniblement découvert.

                    Mais un lieu tout simple et bien réel, un lieu où l’on puisse enfin échapper à la malédiction de l’errance, un lieu d’adoption, cela oui, nous l’espérons et nous l’appelons de toutes nos forces.

                    Un lieu nourricier et où la vérité n’est jamais cruelle.

                    Un lieu ou un être. Un point d’appui. Un endroit où écrire et où nos fausses souffrances pourrait enfin trouver l’air qui leur manque.

                    Un lieu subtil mais un lieu simplement où il serait doux de marcher.

                     

                     

                    ***

                     

                    Naissance du rire

                     

                    Il n’est pas de chose plus mystérieuse que la commissure des lèvres et le filet musculaire savamment architecturé autour qui la fait se mouvoir.

                    Les médecins disent avec une confiance en eux sans doute un peu excessive que tout vient et tout retourne à une réalité bien scientifique qu’ils nomment d’un mot comiquement barbare : le zygomatique.

                    Et l’on pourrait s’en tenir là. Finalement, effectivement, c’est ce petit brin là tout rose qui se tendant fait naître la divine ouverture et il n’y a là, alors, n’en déplaise aux amoureux des vérités mouvantes, rien de magique.

                    Le poète pourtant ne saurait se satisfaire d’une si laconique explication. Un peu idiot peut-être ou mieux délicieusement naïf, le poète veut croire que cette illumination bouleversante du visage naît d’un mouvement global du corps où il a bien longtemps mûri.

                     

                     

                    Voir aussi : https://lauredelaunay.com/textes-poetiques-2/fiancailles-et-promesses/

                     

                      ***

                      Pour citer ces poèmes

                       

                      Laure Delaunay, « Trois extraits de "Fiançailles et promesses" », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 8 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/extraits-fiancailles.html

                       

                      © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
                          7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 17:44

                           

                          Lettre n° 12 | Annonces diverses | Parution reçue

                           

                           

                          Alain Clastres, Silencieux,

                           

                          éd. Unicité, 2017, 90 p.

                           

                           

                          © Crédit photo : Silencieux, 1ère de couverture des éditions Unicité

                           

                           

                          Ces extraits sont reproduits avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Unicité

                           

                           

                           

                          Place du village

                          silencieuse

                          Platanes, feuillage immobile

                          Seule, résonne claire

                          l’eau d’une fontaine

                           

                          ***

                           

                          Dans la vallée

                          Tranquille

                          un nuage dort

                           

                          ***

                           

                          Pièce silencieuse

                          Large bouquet

                          Fleurs variées, colorées

                          Du vase

                          tiges émergées, dressées

                          Ce bouquet, là

                          toute la réalité

                          cristallisée !

                           

                           

                          ***

                           

                           

                          Poésie

                          Accueillir

                          le monde

                           

                           

                          Alain Clastres

                           

                          ***

                           

                          Présentation de l'ouvrage

                           

                          Alain Clastres observe les phénomènes qui sont lents ou l’œuvre d’un jaillissement. De cette observation naît un approfondissement. Mais jamais il ne donne de réponse car ce serait alors trop réducteur. L’éternité c’est quand il marche, s’asseoit ou regarde par le prisme de la totalité. En ce sens comprendre, c’est ne pas chercher justement à comprendre. La nature, l’art et la musique sont silence en ce poète qui creuse l’âme de l’humanité. (Présentation reproduite de la 4ème de couverture de l'éditeur dans les mêmes conditions de sa publication originale avec l’aimable autorisation de l'auteur)

                           

                          ***

                           

                          Détails techniques

                          Titre : Silencieux

                          Auteur :  Alain Clastres

                          Éditions :  Unicité

                          Collection :  Poésie

                          Photographies : Chantal Clastres

                          Date de parution : 1er trimestre 2017

                          Format : broché , 14,8 x 21 cm

                          Nombre de pages : 90 p.

                          Prix : 13 € TTC

                          ISBN/EAN : 978-2-37355-099-3

                          Page du recueil aux éditions Unicité

                           

                          Réception par la presse et/ou les médias :

                           ..................................................................

                          Avis du Ppdm 

                           

                          "De la poésie minimaliste... encore et alors ? !  Oui, c'est un recueil minimaliste, épuré, imitant son objet de prédilection où le silence s'installe au fil des pages pour devenir poésie. Le poète est tantôt spectateur averti débusquant le chant des Sirènes, tantôt un pointilliste saisissant des instants fugitifs. En somme, un recueil intéressant puisqu’il emploie la poésie minimaliste à bon escient pour dire les silencieux dans un vacarme généralisé."

                          Dina Sahyouni pour Le Pan Poétique des Muses

                           

                          Pour commander ce recueil aux éditions Unicité

                           

                          ***

                          Pour citer ce texte

                           

                          LPpdm, « Alain Clastres, Silencieux, éd. Unicité, 2017, 90 p. », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 7 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/silencieux.html

                           

                          © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
                          6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 15:42

                           

                          1er concours international de poésie | Poème sélectionné sur le handicap

                           

                          N°7 | Muses au masculin | Travestissements poétiques

                           

                           

                           

                          Confessionnal

                           

                           

                           

                          Texte & illustrations

                           

                          Claude Luezior

                           

                          Site officiel : www.claudeluezior.weebly.com/

                           

                          Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur

                           

                           

                          © Crédit photo : 1ère de couverture de l'ouvrage Mystères de Cathédrale

                          (St-Nicolas de Fribourg), éd. Bibliothèque Cantonale et Universitaire de  Fribourg, 2016.

                           

                           

                           

                          Être confessionnal, à l’heure actuelle, n’est pas une sinécure… Et je dois bien l’avouer : je suis presque au chômage. Moins de crimes, d’adultères, de trahisons ? Non : ils n’ont soi-disant plus rien à se reprocher. C’est la faute de l’autre, des étrangers, des impôts, des patrons, des employés. La société, blanche comme neige, n’avoue plus qu’un crime : celui de ne pas aimer les confessionnaux.

                           

                          Fini le temps béni des courtisanes vautrées dans leurs péchés, des politiciens véreux soudainement pris de remords, des jeunes filles décrivant leur première fois, des belles-mères dégoulinantes de fiel, des maquignons, des beaux capitaines aux bataillons d’enfants naturels.

                           

                          Me restent l’aumône de deux-trois grenouilles crapahutant hors d’un bénitier presqu’à sec, un smic de larcins véniels, la génuflexion d’un Alzheimer qui n’a plus que ses cent ans à déclarer. Pas de quoi fouetter un démon !

                           

                          Non, ce n’est pas drôle. Et pas juste, car le Très-Haut m’interdit toute publicité. Concurrence déloyale : ces Messieurs Javel, Karcher et Savon de Marseille en font pourtant par pages pleines. Parfois, j’écarte le rideau d’un coup sec pour guigner de-ci, de-là. Tous ont le ventre bedonnant, la calvitie proprette. Ils traînent leur insouciance, le nez dans les vitraux comme dans un musée, un restant de sandwich au coin des babines. Cartes de crédit pleines mais poches vides : pas un sou pour les bougies de la Vierge ni pour le tronc de saint Antoine, pas un péché pour moi. Rien !

                           

                           

                          © Crédit photo : Claude Luezior, Confessionnal.

                           

                           

                          Bien sûr, j’ai réclamé en Haut-Lieu. Question pénitence pour ces mécréants, Lucifer m’a signifié qu’une bonne épidémie n’était plus à la mode, qu’une guerre de cent ans était trop compliquée à organiser, qu’un tsunami en ces montagnes serait invraisemblable... Et, de toute manière, qu’il était à la retraite et que sa partie de cartes avec l’archange Michel n'était pas terminée.

                          Alors, que faire ? Avec mes planches, fabriquer un cercueil pour mes illusions d’un paradis sans taches ? Tailler une nouvelle barque pour Charon, lui qui en a si besoin ? Démonter ma boîte à soucis pour allumer un feu de joie ? Solder le tout, bénédiction comprise, en un seul lot, sur Internet ?

                          Dites-moi votre avis, vous qui êtes immaculé. Vite, venez... me le confesser !*

                           

                          © CL

                           

                          * Ce texte est un extrait de Claude Luezior, Mystères de Cathédrale (St-Nicolas de Fribourg), publié par la BCU, Fribourg, Suisse, 4e trim. 2016, reproduit avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque Cantonale et Universitaire de Fribourg, 2016.

                           

                          ***

                           

                          Pour citer ce poème en prose

                           

                          Claude Luezior (texte et illustrations), « Confessionnal », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événements poétiques|Concours international (édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie) & N°7 | Automne 2017 « Femmes, poésie & peinture » sous la direction de Maggy de Coster, mis en ligne le 6 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/concours-confessionnal.html

                           

                          © Tous droits réservés                        Retour au n°7|Sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans Événements poétiques Distinctions Numéro 7
                          6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 14:02

                           

                          Lettre n°12 | Poèmes

                           

                           

                           

                           

                          L’étincelle

                           

                           

                           

                          Huguette Bertrand

                           

                          Les illustration, poème et recueil sont reproduits

                          avec l'aimable autorisation des autrices/auteures et des éditions En Marge

                          Site personnel : http://www.espacepoetique.com/Espace/intime.html

                           

                           

                          © Crédit photo : Huguette Bertrand, Étincelle.

                           

                           

                           

                           

                          Dans notre moule d'argile

                          persiste une étincelle

                          de paix que l'espoir

                          ranime d'un souffle

                           

                          cette force chaude

                          comme un soleil

                          entre nos mains

                          cultive la compassion

                          à chaque mouvement

                          amoureux

                           

                          dans le pli des paumes

                          elle recompose

                          nos histoires

                          inachevées*

                           

                           

                           

                          * Ce poème et son tableau sont extraits du recueil d'art et poésie en version numérique D'Est en Ouest publié en septembre 2017 aux éditions En Marge. On peut consulter ce recueil par le lien suivant : https://drive.google.com/file/d/0By7TqG91rKNZSzVDazZ4Q21DUTQ/view

                          © Crédit photo : 1ère de couverture du recueil D'Est en Ouest des éditions En Marge,

                          image prise par LPpdm

                           

                           

                          Introduzione – 소개Introduction

                           

                           

                          Questo E Book è presentato in quattro lingue da parte di tre poetesse tra cui Huguette Bertrand, Sherbrooke (Qc) Canada ; Lidia Chiarelli, Torino, Italia e Kyung-Nyun Kim Richards, nata nella Corea del Sud e residente negli Stati Uniti. Queste autrici hanno utilizzato l’inglese come lingua comune per le traduzioni.

                           

                          이 전자책은 이탈리아 토리노의 리디아 치아렐리, 캐나다 셜브루크의 유겟트 베르트랑, 그리고 미국에 거주하는 한국출신 김경년 세명의 시인들에 의하여 4개국어 버전으로 출간된다. 세 시인은 번역을 위한 텍스트로 공통언어인 영문본을 사용했음을 밝혀 둔다.

                           

                          Ce livre électronique est présenté en quatre langues par trois poètes dont Lidia Chiarelli, Turin, Italie ; Kyung-Nyun Kim Richards, originaire de la Corée du Sud résidant aux États-Unis, et Huguette Bertrand, Trois-Rivières. (Qc) Canada. Les poètes ont utilisé la langue commune qu’est l’anglais pour les traductions.

                           

                          This e-book is presented in four different languages by the three poets as follows : Lidia Chiarelli, Torino, Italia ; Kyung-Nyun Kim Richards, born in South-Korea, living in United States, and Huguette Bertrand, Sherbrooke (Qc) Canada. These poets have used English as common language for translations.

                          ***

                           

                          Pour citer ce poème

                           

                          Huguette Bertrand (texte et illustration), « L’étincelle », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 6 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/etincelle.html

                           

                          © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
                          6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 10:20
                           
                          Lettre n°12 | Annonces diverses | Événements en faveur des femmes
                           
                           

                           

                          Journée d’étude :

                           

                           

                          « Femmes et musées »

                           

                           

                           
                          Sous la direction scientifique de
                           
                          Charlotte Foucher Zarmanian (Legs, UMR 8238) & Arnaud Bertinet (HiCSA)
                           
                           
                          Date : mercredi 11 octobre 2017
                          Lieu : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
                          Salle : la Galerie Colbert, Vasari (1er étage).
                          Adresse : 2, rue Vivienne, Paris 2ème
                           
                           
                          La part des femmes constitue un point aveugle de nombreux travaux en histoire de l’art, du patrimoine et muséologie, alors même que les musées représentent une cible pour les féministes des années 1970-1980, si l’on songe à la fondation du réseau anglais WHAM (Women, Heritage and Museums), ou encore à l’action plus emblématique de dénonciation menée par les Guerrilla Girls. Mais pourquoi ces protestations visent-elles le musée ? Certainement parce qu’il est un lieu de pouvoir à la fois institutionnel, social, éducatif, médiatique et culturel, où s’activent des pratiques de collection, de classification et de mises en exposition des histoires à travers des objets sélectionnés. Il constitue autant un lieu de production et de légitimation des connaissances qu’un lieu d’affirmation des sensibilités et des identités. Aussi, cette journée d’études, s’inscrivant dans une histoire culturelle et sociale, propose de reconsidérer à partir de problématiques transversales la part des femmes dans les institutions muséales de 1850 à nos jours. Dans cette optique, les différent.e.s intervenant.e.s s’interrogeront aussi bien sur les pratiques réelles de mécénat, de politiques d’acquisition, de conservation, de restauration, de création et/ou de direction des musées, et encore de participation des femmes aux savoirs muséographiques et muséologiques passés et actuels.
                           
                          Programme
                          9h30 : Accueil des participants et du public
                          9h45 : Introduction par les organisateurs de la JE
                          Séance I
                          Modération : Dominique Poulot
                          10h00 : Barbara Jouves, doctorante ED441 et HiCSA, « Conserver et restaurer les tableaux des Musées nationaux entre 1848 et 1935 : l'apanage d'un genre ? »
                          10h30 : Élodie Baillot, doctorante ED441 et HiCSA, « La collectionneuse et le musée : Lady Charlotte Schreiber, pionnière et modèle du genre ? »
                          11h00 : Pause
                          11h15 : Pauline Guyot, « Hortense Schneider, de la collection au musée »
                          11h45 : Éléonore Challine, maître de conférences, HiCSA, « Laure Albin Guillot, ou les réalités d’une politique photographique naissante (1932-1940) »
                          12h15 : Discussion puis pause
                          Séance II
                          Modération : Catherine Wermester
                          14h00 : Emmanuelle Polack, docteur HiCSA, « Rose Valland, la dame du musée du Jeu de Paume (1941-1944) »
                          14h30 : Adeline Pavie, « Des professionnelles au musée du Louvre, quelques études de cas au sein du personnel scientifique des départements Beaux-Arts entre 1915 et 1963 »,
                          15h00 : Catherine Gonnard, « Les secrets des chefs d'œuvre, une émission de Madeleine Hours, chef du laboratoire du musée du Louvre : les évidences d'un générique »
                          15h30 : Sophie Delpeux, maître de conférences, HiCSA, « Nouvelle ère, nouvelles cibles : Les Guerrilla Girls à l'assaut des musées privés »
                          16h00 : Pause
                          16h15 : Solène Voegel, « (in)visibles ? Ou comment mettre en évidence les femmes dans l'art par des procédés ludéo-participatifs »
                          16h45 : discussion
                          17h00 : Clôture de la journée
                           
                          Site de l'École Doctorale Histoire de l'Art
                          Site de l'HiCSA
                          l'École Doctorale sur Facebook
                          l'École Doctorale sur Twitter

                          Le programme du colloque à télécharger

                          ***

                           

                          Source de l'information : réseau de l'association EFIGIES &

                          Antoine Scotto

                          École Doctorale Histoire de l'Art, Laboratoire Histoire Culturelle et Sociale de l'Art

                           

                           

                          ***

                           

                          Pour citer ce texte

                           

                          LPpdm, « Journée d’étude : "Femmes et musées" », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 6 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/femmes-musees.html

                           

                          © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
                          4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 11:06

                           

                          Lettre n°12 | Poèmes

                           

                          Poésie orientaliste & géopoétique

                           

                           

                           

                          Vers unis vers

                           

                           

                          &

                           

                           

                          Je partirai

                           

                           

                           

                           

                           

                          Nicole Coppey

                           

                          Site officiel : http://www.nicolecoppey.com/

                           

                          Chaîne officielle YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC_Mt28JgxfzPW91iaO7TS1g

                           

                           

                           

                          Vers unis vers

                           

                           

                          © Crédit photo : "Vers unis vers/Toi et moi (sur un poème de Rûmî)", image capturée par LPpdm

                           

                          https://youtu.be/UFO8xrzyxq0

                          Ce sont des vers poétiques de l'Amour partagé, vibration des cœurs et des âmes sous le souffle de vie.

                          "Toi et Moi"

                          Poème de Djalâl Od-Dîn Rûmî  (ou Mawalânâ Djalâl Od-Dîn Rûmî)

                          Interprète

                          Nicole Coppey

                          Avec l'aimable autorisation du Directeur des Éditions Dervy-Médicis-Entrelacs,

                          Bernard Renaud de la Faverie pour l'utilisation de la traduction française de Leili Anvar

                          Image et Montage

                          Manuel Larriaga

                          Merci au Professeur Hervé Staub

                          Sur une idée originale de © NC et Manuel Larriaga, 2011

                          ***

                           

                          Je partirai

                           

                          © Crédit photo : "Je partirai", image capturée par LPpdm

                           

                          https://youtu.be/Y-65JvTJiVA

                          Poème calligramme extrait de l'ouvrage

                          Souffle d'or sur une mer rouge de Nicole Coppey paru aux éditions Arabesques

                          Déclamation en français par l'auteure

                          Déclamation en arabe par Rachid Brahim-Djelloul

                          Violoniste

                          Rachid Brahim-Djelloul

                          Réalisation

                          Nicole Coppey

                          Images et montage

                          Manuel Lombaier

                          Traduction en arabe

                          Mohamed Hassen Zouzi Chebbi

                          Lieu de tournage

                          Finges-VS Suisse

                          Dédicace

                          À  Simon Lombaier (décédé en juillet 2017)

                          © NC, 2017

                          ***

                           

                          Poésie, musique & art audiovisuel

                           

                          ***

                          Pour citer ces courts-métrages

                           

                          Nicole Coppey, « Vers unis vers » & « Je partirai », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 4 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/unis-partir.html

                           

                          © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm
                          4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 08:32

                           

                          Lettre n°12 | Témoignages  

                           

                           

                           

                          Gazouillis

                           

                           

                           

                          Chères lectrices et chers lecteurs,

                           

                          La Lettre n°11 est en ligne (avec quelques détails à peaufiner encore). Bien sûr, il y a plusieurs possibilités de participer au Pan Poétique des Muses (voir par exemple la "Lettre n°12"). Les dates butoirs du colloque et du concours du Pan Poétique des Muses ont été reportées respectivement au 1er décembre 2017 et au 30 avril 2018.  Vous pouvez également contribuer au septième numéro sous la direction de Maggy de Coster sur les femmes, la poésie et la peinture (1er volet).

                          J'ai le plaisir de vous informer que tous les organismes bénévoles qui ont été créés depuis 2010 sur les femmes et le genre en poésie prennent de l'importance, rayonnent dans plus d'une centaine d'institutions prestigieuses en France, en Europe et ailleurs dans le monde. Je vous remercie de croire en ces projets et d'y prendre part.

                          Mon bénévolat est actuellement au profit de la réalisation matérielle des publications imprimées de 2017, toutefois, je réponds régulièrement à une partie des messages reçus et programme des parutions en ligne.*

                          Nous célébrons le 11 octobre la Journée internationale des filles (cette journée sera l'occasion de soutenir l'éducation des filles) et le 23 octobre prochain l'anniversaire de la parution du 1er numéro de ce périodique. Vos textes, images et témoignages sont vivement souhaités pour paraître dans la Lettre n°12. Pour contribuer à cette revue, c'est simple, il suffit de respecter la ligne éditoriale, la charte et de choisir une proposition pour une des rubriques.

                           

                          Je voudrais également attirer votre attention sur ce qui suit. Il y a toujours des personnes qui voient les poètes comme des rêveurs** (voire des utopistes et irréalistes) teintés de nonchalance et d’insouciance, en somme, des Icare qui brûlent leurs ailes en voulant voler plus haut au plus près du soleil. D'autres personnes pensent que pour faire de la poésie, il faut être riche et/ou oisif. Malheureusement, les préjugés sur les poètes et sur leurs types foisonnent et causent des torts à leurs poésies depuis (au moins) Platon...

                          Et pourtant, les poètes sont tout simplement des artistes comme les autres et parfois des intellectuels et des politiques habiles. Par ailleurs, la poésie est souvent leur unique richesse. La poésie est un art accessible aux petits comme aux adultes, aux riches comme aux pauvres, à tout le monde même si tout le monde ne peut pas être poète. Le seul instrument nécessaire pour faire de la poésie est soi-même. En faire et la partager est l'une des plus belles de nos qualités humaines : celle d'être dans la joie de créer et de transmettre.

                          Oui, la poésie est souvent notre unique richesse. Soyons alors riches d'être des trouvères même en temps de guerres. Gazouillons haut et fort, remplissons l'air des murmures et des silences insoupçonnables même si gazouiller est devenu un art oublié.

                           

                          Partager de la poésie est toujours une joie,

                          --

                          Dina Sahyouni
                          Fondatrice et directrice de la publication des périodiques
                          féministes et paritaires de poésie
                          Le Pan poétique des muses, Semainier des muses,
                          Iris & Mêtis messagères bleues des muses
                          Fondatrice et présidente de l'Association
                          SIÉFÉGP

                           

                           

                          * Pour me joindre par le biais des réseaux sociaux Facebook et Twitter.

                          ** Le neutre français masculin est employé ici pour ne pas alourdir les phrases en m'adressant à l'ensemble des poètes au-delà de leur genre social. Je suis consciente toutefois que ce neutre n'est pas du tout neutre et je vous prie de m'en excuser.

                           

                           

                          La revue Le Pan Poétique des Muses est une initiative journalistique

                          (qui déconstruit les stéréotypes sexistes) labellisée par

                          le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

                           


                          La Société Internationale d'Études des Femmes et d'Études de Genre en Poésie (sigle SIÉFÉGP, association bénévole à but non lucratif) a besoin de votre soutien. Nous vous invitons à nous soutenir financièrement par l'achat de nos ouvrages

                           

                           

                          ***

                           

                          Pour citer ce témoignage

                           

                          Dina Sahyouni, « Gazouillis », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°12, mis en ligne le 4 octobre 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/10/gazouillis.html

                           

                          © Tous droits réservés                            Retour au sommaire

                          Repost 0
                          Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

                          Rechercher

                          À La Une

                          • Lettre n°12 | Vers des vers verts...
                            Publication successive du 27 septembre jusqu'au 31 octobre 2017 Lettre n°12 Vers des vers verts... © Crédit photo : Roses par DS, septembre 2017 . ISSN numérique : 2116-1046 Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
                          • N°7 |Automne 2017|Femmes, poésie et peinture
                            LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER © Crédit photo : œuvre artistique sans titre...
                          • N°7|Femmes, poésie et peinture|Sommaire
                            N°7 | Sommaire N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée en décembre 2017 © Crédit photo : œuvre artistique sans titre de Maggy de COSTER...
                          • La peinture de Louise Cara ou l'espace du monde en son féminin
                            N °7 | Dossier majeur | Articles & témoignages La peinture de Louise Cara ou l'espace du monde en son féminin Nicole Barrière Illustration de Louise Cara © Crédit photo : Toile "Trames" (157 x 150 cm, TM, 2013) de de l'artiste peintre Louise Cara. La...
                          • Les belles ancêtres
                            N °7 | Dossiers majeur & mineur | Textes poétiques Les belles ancêtres Ghyslaine Leloup Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'autrice/auteure et des éditions L'Harmattan © Crédit photo : 1ère de couverture illustrée de Sur le seuil,...
                          • Le concours international, poétique & artistique du périodique Le Pan Poétique des Muses. Édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie
                            Événements poétiques | 2017 | Concours international (1ère édition) Le concours international, poétique & artistique du périodique Le Pan Poétique des Muses Édition 2017 sur les animaux, le handicap & la joie N'hésitez pas à prendre part au 1er concours...
                          • La voix d'un enfant inconnu
                            1er concours international de poésie Poème inédit pour "Les voix de la paix et de la tolérance" Poème sélectionné sur le thème "la joie" La voix d'un enfant inconnu Mona Gamal El-Dine En souvenir des enfants coptes massacrés sur le chemin de monastère...
                          • Inspiration et improvisation sur le poème calligramme « Neige »
                            Lettre n°12 | Poèmes Performance poétique & artistique Poésie, musique & art audiovisuel Inspiration et improvisation sur le poème calligramme « Neige » Nicole Coppey Sites officiels : http://www.nicolecoppey.com/ & http://www.123.musique.ch Chaîne officielle...
                          • À une artiste & Pygmalion
                            N °7 | Dossier majeur | Textes poétiques Poèmes des ancêtres À une artiste & Pygmalion Louise Ackermann (1813-1890) Crédit photo : domaine public, Gallica, estampe de Louise Ackermann* À une artiste [P. 13/P. 39 PDF ] Puisque les plus heureux ont des...
                          • The pain and Instead of my will
                            1er concours international de poésie /1 st international competition Poèmes sélectionnés sur le thème "le handicap" /Selected poems on "Disability" The pain and Instead of my will Tatjana Debeljački The pain I take a nap and IT HURTS, I fall asleep, wake...