19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 16:47

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

 

L'origine du monde

 

 

 

 

 

 

 

Christelle Reix

 

Poétesse plasticienne

 

 

​© ​​​​​Crédit photo : Christelle Reix, "L'origine du monde". 

 

 

 

Dimanche, 16h, Musée d'Orsay, égaré salle 20 du rez-de-chaussée.

Je tombe nez à nez sur la belle alanguie.  

À l'ombre du paysage d'un ventre dénudé, l'indécente vestale, allongée sur un lit, abandonne aux regards le secret dévoilé d'un continent noir.

Le regard vacille devant ce corps troué de femme sans visage, sans nom.

Impudeur affirmée à hauteur de mon œil, je deviens voyeur, la crudité du trait me frappe de plein fouet.

La raison chancelle devant ce fragment féminin. Hypnotique vision d'une terre inconnue, l'énigme de la femme se révèle à chacun, fantasme célébré, vérité mise à nu.

J'invente son visage, en extase ou bien sage, assoupie, abandonnée, la couleur de ses yeux, le dessin de ses lèvres, les cheveux détachés en toute liberté.

La main tient une cigarette, peut-être. 

Qui est-elle ? 

Courtisane ou païenne, gueuse ou soumise, n'en rien savoir, non. L'imaginaire au galop, est-elle mère ou bien fille,  de joie ou de roi ? Son mystère m'étourdit, la broussaille femelle exhale son parfum. L'odeur de pain d'épice mêlé à la cannelle dessine des volutes dans mes yeux qui se troublent. J'imagine ce moment où les cuisses se rejoignent, le torse se relève, la femme se rhabille. Culotte, string ou panty, elle est intemporelle. L'indécence cachée sous des draps de pudeur, quitter la toile et garder cette énigme, ce rien troué qui occupe désormais d'une absence douloureuse l'œuvre de Courbet.

Je me souviens que Lacan et Masson, déjà, cachaient sous une oeuvre trompe-l'oeil la toison aux fils bruns brillant par son absence.

Du mystère féminin entre désir et jouissance, naissance et décadence.

Point commun à chaque homme né de ce paysage  singulier de chacune.

​​​​Dans l'abandon de la pose, l'origine du monde se montre, expose, cet obscur objet d'un désir dont nous sommes tous issus.


 

 

***

 

 

Pour citer ce poème érotique

 

Christelle Reix (poème & illustration inédits), « L'origine du monde », poème en prose inédit sur le désir, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 19 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/cr-originedumonde

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie Poésie érotique
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 15:59

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

Grisélidis

 

 

et moi

 

 

 

 

 

 

 

Christelle Reix

 

Poétesse plasticienne

 

 

​© ​​​​​Crédit photo : Christelle Reix, "Grisélidis et moi". 

 

 

 

Grisélidis Réal, femme inspirante, folle et poète majestueuse, qui aligne dans son corps, s'il le faut, ses quatre lèvres, et dévore d'un même goulu appétit le sexe des hommes et celui des mots.

À chacune son parcours dans le chaos de l'enfance en errance, où les maux, pris au corps, déraillent et s'entaillent à bouche cousue que veux-tu.

J'ai les goûts en pluri-elle, celui de lire, celui d'écrire, celui de rire, celui de jouir.

Dans le gémir d'un corps tombeau, retrouver un instant le cri d'un nouveau né, glapir et mourir d'une petite mort, à l'une ou en duo.

Les éclats d'un vernis écaillé des abus corseté d'une société ignorante, encore, de ce que peut la femme. S'autoriser de nul autre qu'elle-même, dans une parole libérée, et que les joutes en coups bas soient réservées à d'autres.

Ni guerrière, ni pute, ni soumise,  et toutes ensemble, pourtant, en facettes, miroir aux alouettes des discours formatés.

Grisélidis se revendiquait femme, écrivaine, peintre et prostituée.

Je suis femme adoubée sans armure, et j'accueille cette pluralité des fonctions, des désirs, et je sais d'où je parle, mon miel a le goût des traversées, des cicatrices et morsures du passé.

Qu'elle est belle la parole quand elle ne s'entache ni de remords ni de regrets. 

Une traversée en aventure d'une vie au singulier, que la fête soit belle et que les rires s'invitent !

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème érotique

 

Christelle Reix (poème & illustration inédits), « Grisélidis et moi », poème en prose sur le désir, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 19 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/cr-griselidis-et-moi

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie Poésie érotique
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 11:55

 

Événements poétiques | Megalesia 2021 | Muses au masculin 

 

 

 

 

 

Barbe douce

 

 

 

 

 

OA

 

 

Crédit photo : Al di la del muro, domaine public, Wikimedia. 

 

 

 

 

Louer un homme n’est pas une tâche aisée, c’est à peine si j’ose m’y risquer, à part encenser tes yeux, je ne sais pas ce que j’ai le droit d’écrire. Pourtant ils sont peut-être la caractéristique la plus marquante de ton être car leur teinte est parfaite, pareille à celle d’un ciel ensoleillé. Lorsque l’on voit entièrement tes iris dès que tu écarquilles les yeux, ils paraissent semblables à deux billes d’un verre limpide qui auraient été incrustées dans tes orbites.

 

Faut-il admirer tes cheveux ? Ils sont si sombres et leur couleur si intense qu’ils se contrastent outrageusement avec ta peau transparente. Comme tu les portes longs pour un garçon, tu sembles tout droit sorti d’un tableau d’une autre époque, où cette chevelure était encore un signe affirmé de virilité. Je pourrais te proposer de les décrire à la manière de Baudelaire ou de les compter un à un sans jamais me lasser comme Neruda, mais cela me paraîtrait bien étrange.

 

Est-il possible d’affirmer que ta fragilité m’émeut ? En effet, il m’est inconcevable qu’un être aussi grand que toi soit aussi peu sûr de lui. Il me plaît de scruter ton corps élégant, mince et allongé, à part quand tu te courbes pour te mettre à la hauteur des autres pour leur parler, ce qui te donne l’allure d’un adolescent dégingandé.

 

Pourrais-je te dire que j’aime ta manière de t’exprimer avec ta voix suave et posée ?!  Affairé à argumenter des propos toujours passionnés, tes paroles ne se tarissent jamais et il est si agréable de t’écouter. Dire que j’admire ton cerveau pourrait être discours bien singulier.

 

Pourrais-je avouer que mes joues, en te faisant la bise, n’ont jamais effleuré une barbe aussi douce, ce qui doit être un compliment bien incongru. J’ai eu un amant qui rasait sa barbe très courte et en l’embrassant, son contact était abrasif. Je serais curieuse de savoir quelle sensation je pourrais éprouver si je t’embrassais et si cette douceur serait au rendez-vous.

 

***

 

 

Pour citer ce poème d'amour 

 

OA« Barbe douce », poème d'amour en prose inéditLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Megalesia 2021, mis en ligne le 19 mars 2021. Url :

http://www.pandesmuses.fr/megalesia21/oa-barbedouce

 

 

 

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés 

 

Retour à la Table de Megalesia 2021 

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia Amour en poésie
18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 18:06

 

Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

I & II

 

 

 

 

 

Poèmes de

 

Irène Shraer

 

 

Peinture par

 

Martine Séchoy-Wolff

 

 

 

 

​​​​​​© Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. 

 

 

 

I  

 

Je veux te toucher

Te palper

Respirer ton parfum ambré

Te caresser du doigt la nuque

Remettre en place une de tes mèches de cheveux

Refaire le contour de ton visage

En n’omettant aucun coin

Je connais par cœur ce sentier

Qui mène du sourcil gauche à la pommette

Pour remonter par le front

En esquivant la ride traversant

Et redescendre sur le sourcil droit

Contourner l’ourlet de l’oreille

Et revenir à la pommette puis le contour des lèvres

De tes lèvres envoutantes

Où mène ce chemin dis-moi ?*

 

 



 

II

 

 

Pas un pli de ta chemise sur lequel je n’ai passé mes doigts

Ton visage tu me l’abandonnais

Aisément

Je le caressais, le recouvrais de mes paumes aimantes

J’enfouissais dans tes cheveux minces

Ma main

La branche de tes lunettes sur la tempe droite

Avait laissé un sillon

Je le suivais

Les mots n’avaient plus d’utilité

Il suffisait que nous nous regardions

Rentrons à la maison

Comme autrefois

Retrouvons le feu qui nous liait

Collés l’un à l’autre

À penser encore nos serments d’avenir.*

 

 

 

* Ces deux textes sont extraits de "Ton ombre est ma lumière", paru aux éditions L'Harmattan, 2019. Voir URL : https://www.fnac.com/ia337439/Irene-Shraer

 

***

 

 

Pour citer ces deux poèmes

 

Irène Shraer, « I » & « II », deux poèmes d'amour reproduits avec l'aimable autorisation de la poète & de la maison d'édition L'harmattan & illustrés par une peinture inédite de Martine Séchoy-Wolff, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 18 mars  2021. Url : 

http://www.pandesmuses.fr/desir/is-deuxpoemes

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Repost0
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans RECUEIL NO3 Amour en poésie Poésie érotique

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "La Tendresse", no 1, Collection "dame nature", acrylique, peinture. Festival numérique, international...
  • Table de Megalesia 2021
    Table de Megalesia 2021 Édition 2021 du 8 mars au 31 mai Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...
  • À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel et I have a dream
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie audiovisuelle À mesure que je t’aime, Une saveur de ciel & I have a dream Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel À mesure que...
  • Adieu Philippine (film de 1962)
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Chroniques de Camillæ | Revue culturelle d'Europe Adieu Philippine (film de 1962) Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/ https://camilleaubaude.wordpress.com/ C’est magique de voir enfin...
  • Frivole et Le jardin douceur
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésie érotique Frivole & Le jardin douceur Poème & peinture de Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fête", peinture. Frivole...
  • Le désir...
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques sur Le Printemps des Poètes 2021 Le désir... Anick Roschi Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. Crédit photo : Mariana Marrache (1848-1919), auteure et poète syrienne,...
  • Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité et...
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Carte blanche à une artiste | Poésie audiovisuelle Savoir discerner dans la prudence, Savoir pardonner dans la simplicité & Savoir espérer dans la foi Nicole Coppey Site officiel : http://www.nicolecoppey.com/ Chaîne officielle...
  • Les amants et Le baiser
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Varia de textes poétiques Les amants & Le baiser Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme nabeul" © Crédit photo : Mariem...
  • Je vous aime
    Événements poétiques | Megalesia 2021 | Poésies printanières & colorées | Florilège de textes poétiques Je vous aime Poème de Corinne Delarmor Peinture de Mariem Garali Hadoussa Artiste plasticienne & poète Présidente de l ’ association "Voix de femme...