24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 16:05

 

Lettre n°14 |Megalesia 2020 | Chroniques de la pandémie de COVID-19 | Faits divers & catastrophes | Poésie de circonstance

 

 

 

Le Pari(s)

 

 

du COVID19

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel

Le Manoir Des Poètes

 

 

 

Nous sommes le lundi 16 mars 2020 et Paris a l’aspect d’une ville morte. « Une première en temps de paix », martèlent les journalistes à la télé. 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°1", 16 mars 2020.

 

 

Les bus circulent à vide dans la Capitale sauf sur la ligne du RER B où les wagons sont presque pleins avec des voyageurs debout dans les couloirs.

 

Au jardin du Luxembourg on distingue quelques coureurs faisant leur jogging habituel ainsi qu’une poignée d’aventuriers qu’on pouvait compter aisément, qui s’y promènent seuls pour les touristes sans doute atterrés par le Paris désert et pour les autres avec leurs chiens en laisse. 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°2", 16 mars 2020.

                  

En face Au Rostand, les portes sont closes et la transparence des baies vitrées indique le vide absolu qui règne à l’intérieur. 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°3", 16 mars 2020.

 

Au Monoprix, Boulevard Saint-Michel, une file d’attente de dix mètres s’observe de loin. Un homme sort du magasin, les bras chargés de plusieurs sachets remplis de paquets de papier toilette.

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°4", 16 mars 2020.

 

Sur le Boulevard Saint-Germain, les salles de cinéma sont fermées, du jamais vu. 

                       

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°5", 16 mars 2020.

 

Les cafés, les bars et restaurants sont clos et les chaises empilées sur les terrasses ou à l’intérieur. Les magasins et les bureaux sont fermés sauf les pharmacies, les commerces alimentaires, les kiosques à journaux et les bureaux de tabac.

 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°6", 16 mars 2020.

 

Au Père tranquille c’est le calme plat. 

 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°7", 16 mars 2020.

 

Faisant face au Père Tranquille, le Père Fouettard mais là, pas un chat à fouetter. 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°8", 16 mars 2020.

 

À la station Odéon, il n’y a presque pas âme qui vive ! Pourtant le Covid-19 continue de vivre en sévissant.  Sur chaque quai, une personne attend en solitaire l’arrivée du métro.

 

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°9", 16 mars 2020.

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°10", 16 mars 2020.

 

Au quartier des Halles, quartier souvent très animé, demeure un calme olympien. Idem dans le Forum : les magasins sont fermés sauf la pharmacie, on pouvait même y entendre une mouche voler. 

 

© Crédits photos : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°11 et n°12", 16 mars 2020.

 

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°13", 16 mars 2020.

© Crédit photo : Maggy de Coster, "Le Pari(s) du COVID19, n°14", 16 mars 2020.

 

La vacuité est manifeste à l’intérieur de la station Châtelet-Les Halles où il y a toujours pléthore de voyageurs.   

Les bureaux de Poste sont fermés sauf celui de la rue Etienne Marcel où une file d’attente dépasse jusque sur le trottoir, avec une distance physique d’un mètre réglementaire entre chaque client.

***

 

Pour citer ces texte & photographies

​​​​​Maggy de Coster, « Le Pari(s) du COVID19 », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020|V- Chroniques de la pandémie de COVID-19, mis en ligne le 24 mars 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/lepari

 

 

Mise en page par David Simon

© Tous droits réservés                                 Retour au sommaire à venir​​

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...
  • Barbara Polla (dir.), Équinoxe, recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Annonces diverses | Annonce de parution Barbara Polla (dir.), Équinoxe recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020 LE PAN POÉTIQUE DES MUSES a le plaisir de vous annoncer...