27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 17:31

 

Megalesia 2020 | Le néopaganisme & la sexualité dans la culture populaire du XXIe​​​​​​ siècle|Textes poétiques |Revue culturelle d'Afrique & d'Orient

 

 

 

 

Ode à

 

l’Ivoironie

 

 

 

 

Emmanuel Toh Bi

Maître de conférences

Université de BOUAKÉ Côte d’Ivoire

Écrivain-poète, concepteur de l’IVOIRONIE

 

 

Crédit photo : "Côte d'Ivoire", carte géoraphique, donaine public, Commons. 

 

 

Quel champ d’espérance à te chanter, mon ivoironie !

Quel rayon d’hospitalité à t’irradier, mon ivoironie !

Quelle parcelle de dignité à te défricher, mon ivoironie !

Quelle superficie de gloire à t’écumer, mon ivoironie !

 

    IVOIRONIE, MON CŒUR

 

Comment ne pas te courtiser jusqu’à l’aube !

 Comment ne pas m’extasier de tes charmes !

Comment ne pas séduire tes regards de miel !

Comment ne pas honorer tes couleurs pigmentaires !

   

    IVOIRONIE, MON SACERDOCE !

 

Pourquoi ne pas te servir sans relâche !

Pourquoi ne pas te faire briller d’excellence !

Pourquoi ne pas te donner bonne conscience !

Pourquoi ne pas aiguiser tes vaillances !

 

    IVOIRONIE, MA CLAIRE VISION !

 

Que je m’illumine à ta clairière !

Que je voie jusqu’aux confins de tes 322.000

Que je discerne tes jours prophétiques !

Que je dispose d’une lucide lisibilité de ton devenir !

 

    IVOIRONIE, MON HUMANITÉ !

 

Au milieu des bourrasques de mon histoire enchanteresse

tu reconstitues mon amour naturel

Au milieu des épines de conflits nébuleux

tu transcendes mes différences nationales

Au milieu des littératures de joutes tragiques

tu maintiens ma joie d’ange

Au milieu des énergies de forces négatrices

tu fais flamber mes positivités !

 

    IVOIRONIE, MA SUPERLATIVE !

 

Je ne peux me lasser de ton art d’universalité féconde

Je ne peux me passer de ta paix d’instinct spirituel

Je ne peux me priver de tes cultures d’humanisme fraternisant

Je ne peux jauger ton unité à aucune autre identique

Je ne peux m’aliéner de ta joie magnétique

Je ne peux échapper à ton hospitalité concurrentielle !

 

    IVOIRONIE, MA NATURELLE !

 

Pour ta flore intensément généreuse

Et brillamment herboyante

Pour ta flore intensément généreuse

Et carrément forestière 

                  

Pour ton climat paisiblement coloré

Et totalement vivable

Pour ton climat paisiblement coloré

Et douillettement équilibré

 

Pour tes cours d’eau aisément conciliants

Et pieusement humidifiants

Pour tes cours d’eau aisément conciliants

Et délicieusement abondants,

TU ES MA NATURELLE POÉSIE DE CÔTE D’IVOIRE !

 

Et pour la prestation du serment vital :

IVOIRONIE, MON CŒUR

IVOIRONIE, MON SACERDOCE

IVOIRONIE, MA CLAIRE VISION

IVOIRONIE, MON HUMANITÉ

IVOIRONIE, MA SUPERLATIVE

IVOIRONIE, MA NATURELLE

IVOIRONIE, MON IRONIE…

                                

Pour le pacte de ta grandeur,

Enjaillement IVOIRONIE y a fohi !

 

                                                                                      

TOH BI Emmanuel, Dabou, le 15 Juillet 2018, 19h37mn.

***

 

Pour citer ce poème

​​​​​Emmanuel Toh Bi, « Ode à l’Ivoironie », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Megalesia 2020| I- Le néopaganisme & la sexualité dans la culture populaire du XXIe​​​​​​ siècle, mis en ligne le 27 mars 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/megalesia20/ivoironie

 

Mise en page par David Simon

 

© Tous droits réservés                                 Retour à la Table de Megalesia à venir

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUC DES MUSES - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...