1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 17:38

 

Lettre n°14 |Être féministe|Revue culturelle d'Europe

 

 

Carnet de voyage

 

Un été à Barcelone

 

25 juillet-1er Août 2019​​​​​​

​​​​​

 

 

Maggy de Coster

Site personnel : www.maggydecoster.fr/

Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/

 

 

La Rambla, promenade emblématique de Barcelone est un lieu animé qui ne désemplit jamais. Mille et une attractions nous interpellent. Cette large et longue allée piétonne qui débouche vers la statue de Christophe Colomb  tournée vers la mer, fait palpiter le cœur de la ville en lui donnant un air d’éternelle jeunesse. Flanquées de deux rues bien plus petites destinées aux automobilistes, La Rambla, par sa vitalité, s’impose dans la Villanova en attirant les touristes.  

 

© Crédit photo : "La Casa Batlló", image par Maggy de Coster.

 

Au Musée de la mer où se trouvent consignés les exploits maritimes des Barcelonais, on peut  voir une réplique de la Galère qui a servi à la Bataille de Lépante en 1591 où les Ottomans  furent mis en déroute dans la Méditerranée au milieu du XVe siècle. L’empreinte du passé demeure présente dans la vieille ville où la muraille romaine ceinture ou supporte des édifices publics.

 

La Boqueria est un marché couvert datant de 1876 dont la fresque du plafond n’est pas sans attirer l’attention de la clientèle dès l’abord. Toutes les saveurs barcelonaises s’y découvrent et on peut même y voir des gens s’attabler au comptoir  savourant les délicieuses empanadas comme celles du sympathique Monsieur  Miquel Villanova. 

           

               

La Boqueria

 

         

© Crédit photo : "La Boqueria", image par Maggy de Coster.

             

 

Dans le quartier gothique de la vieille ville se trouvent agglomérées  plusieurs cathédrales millénaires comme La cathédrale basilique métropolitaine de la Sainte-Croix et de Sainte Eulalie de Barcelone classée Bien d’Intérêt Culturel depuis 1929. Là, chaque soir des chanteurs d’opéra viennent enchanter un public rompu à des airs de bel canto. 

 

© Crédit photo : "La Cathédrale basilique métropolitaine de la Sainte-Croix et de Sainte Eulalie", image par Maggy de Coster. 

 

 

Santa Maria del Pi, cette charmante église  du XVe siècle, aux six clochers, avec sa grande rosace frontale, a connu plusieurs dommages au fil des siècles.  Et d’après les informations disponibles au Musée de ladite église, dans son enceinte fut conservée la Sainte Épine jusqu’à sa disparition durant la Guerre civile (1936-1939).   

Dans le même secteur se trouve également l’ancien siège des archives de la Couronne d’Aragon qui recelait depuis  1318 les archives royales avant que ces dernières ne fussent transférées au nouveau siège.

 

 

C’est au  Musée d’Histoire de la Catalogne que sont consignés plusieurs pans  de l’Histoire de la région de son origine à nos jours. Ainsi  on a pu savoir que les Catalans sont les descendants des Ibères, lesquels pratiquèrent l’incinération, vécurent dans des maisons rectangulaires  disposées de manière à tracer des rues. Ils utilisèrent un foyer (dans le sens premier du terme) à la fois pour se chauffer et pour cuisiner.

Après deux siècles de romanisation, Caton  pacifia le territoire en mettant en déroute les Ibères. Ces derniers connurent plusieurs dominations. Après les Romains vinrent les Wisigoths – qui implantèrent le Christianisme  au IVe siècle et qui entre autres construisirent des Basiliques Martyrielles – les Carolingiens, les Musulmans et aussi les Français.

 

© Crédit photo :

 "La Sagrada Familia", image par Maggy de Coster. 

 

 

Impossible de manquer  la visite de La Majestueuse Sagrada Familia, temple expiatoire de la Sainte Famille dont la première pierre fut jetée en 1882  et dont l’inauguration est prévue en mars 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudi, l’architecte concepteur du célèbre ouvrage caractérisé par différentes allégories bibliques.

   

 

© Crédit photo :

 "L'Abbaye de Montserrat", image par Maggy de Coster. 

       

L’Abbaye de Montserrat, datant du Moyen âge, abrite la Vierge noire qu’une longue queue de visiteurs attendaient  patiemment de voir. Dans le Musée dorment des collections de peintures donnant à voir  des œuvres du Caravage, du Greco, de Tiepolo, de Monet, de Degas, de Sisley, de Picasso, de Dalí et de Miró, une quantité représentative de la peinture catalane également,  sans oublier des trésors de l'Égypte antique voire  une momie. Et bien sûr des objets liturgiques allant du XVe au XXe siècle. Montserrat est le lieu de naissance de la revue Serra d’Or qui reflète la culture catalane. Notons que l’Abbaye a été  détruite par les troupes napoléoniennes en 1811. Les impacts des balles demeure présents sur les deux seules portes qui ont résisté à la guerre menée par ces dernières.  

            

 

La Casa Batlló, première maison de style moderniste qui  fleure bon la manière de vivre de son concepteur  valait bien le détour.

En même temps la mer et le ciel dans leur immensité s’unissent pour séduire les baigneurs  se dorant au soleil sur la plage.

Je me retrouvais sur le Belvédère du Park Güell un des points culminants de Barcelone à l’heure où le soir déployait son voile sur l’étendue de la ville qui brillait sous les artifices des lampadaires. 

Une promenade enchantée qui  engendrait une fatigue régénératrice et salutaire.

On ne saurait repartir de Barcelone sans faire une virée en mer surtout si l’on n’a pas eu l’occasion de s’y baigner. Quarante-cinq minutes sur un rapide, c’est l’adrénaline assurée juste avant de s’envoler vers le ciel pour la France.  

Visiter vingt-et-un lieux en une semaine sans compter ceux vus de loin au cours des longues balades à pied a été le record de ma vie en cet été 2019.

***

 

Pour citer ce texte

​​​​​Maggy de Coster (texte & photographies), « Carnet de voyage. Un été à Barcelone 25 juillet-1er Août 2019 », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°14|Être féministe, mis en ligne le 1er mars 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/lettreno14/barcelone

 

 

Page publiée par le rédacteur David Simon

© Tous droits réservés                                 Retour au sommaire ​​

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...