27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 10:16

Poème

 

Hier Demain Jamais (extrait)

 

 

Gérard Georges

Extrait reproduit avec l'aimable autorisation

des éditions l’Échappée Belle et l'auteur

 

© Crédit photo : 1ère de couverture de l'ouvrage


[pp. 32-36]

 

Impressions mouvantes

 

Un ciel où rament

des corbeaux

des étourneaux

Un paquebot de nuages

Des panses ventrues

Des bedons bedonnants

L’apex des grands hêtres

jusqu’à l’épaule de la montagne

et en bas,

tout en bas,

une mare

où coassent des grenouilles en mal d’amour

de mâle en pis

La lune y reflète son albédo couleur de miel

couleur de fiel

rament des corbeaux

des étourneaux

à ne plus rien voir, ne plus pouvoir,

je suis resté après la pluie

sur un capuchon de neige gelée

à dénombrer tous ces automnes

et ignorer les brumes hiémales,

j’ai lapidé mon temps qui se rouille

bien sûr,

l’aube vient toujours quand le ciel se délie

ou que

l’ondée se juxtapose.

Trésors d’antan

pour que s’ouvrent les écluses du temps

et que

jouent à la marelle les étoiles buissonnières.

C’était un éternel passé

qui tardait à venir.

La fenêtre ouverte laissait fluer toutes les pensées

les plus osées –les moins formelles.

Des embruns crépitaient sous les senteurs de résine.

Ton corps alangui sur la couche

-si nu, si beau, si doux-

tressautait au moindre souffle du vent.

Cette envie de te toucher

de faire l’amour

de renaître aux jours anciens

-tous ceux qui fleurissaient comme les roses de Noël-

et puis

ce demain qui déboulait tellement vite

que,

sitôt que je pus ouvrir mes yeux purulents,

je ne sus remonter

tout à l’envers

du temps.

La brume a tissé

des ombres éphémères

sur le calendrier des jours

qui ne sont plus

l’hiver est descendu des nues

il a cadenassé en silence les vents des antipodes

et ouvert la porte au souffle boréal

-celui qui pèle qui rugit qui désosse

qui exaspère aussi

rien ne vit plus que la neige

une poussière qui court de vallon en vallon –

et puis

quelques cendres d’un feu de bois

au hasard d’une coupe sombre dans la forêt

tout s’est figé

tout s’est tu

et jusqu’à l’herbe en déshérence

qui, depuis la Toussaint,

compte à rebours les nuits sans faim ni soif

qui tombent long temps

souvent

L’antépénultième soleil d’hiver

irradiait sa comptine.

Après après demain, peut-être

-ou bien alors avant avant hier-,

il serait mort.

Les épluchures d’un vent céleste

menaient grand train dans les entrailles de la terre-mère.

Moi,

je remontais mon col

je rêvais, je rêvais

j’avais rêvé aussi

mais

tout avait été tellement dit

que

cela n’aurait servi à rien

de vouloir mâcher ses mots

ni

de cacher ses maux.

 
***

 

Titre : Hier, Demain, Jamais

Poète : Gérard Georges

Genre : Poésie

Collection : Pioche

Nombre de pages : 50 pages

Date de parution : Novembre 2016

Prix : 10 euros

ISBN : 978-2-919483-44-0

Page dédiée au recueil chez l'éditeur : http://www.lechappeebelleedition.com/gerardgeorges_hierdemainjamais.html

 

 

 

Voir aussi la présentation de l'ouvrage dans

Les nouveautés des éditions L'Échappée Belle

 

***

Pour citer cet extrait

 

Gérard Georges, « Hier Demain Jamais (extrait) », Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°10, mis en ligne le 27 février 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/jamais.html

 

© Tous droits réservés                          Retour au sommaire

 

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • N°6|Sommaire
    N°6|Printemps 2017 Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée en juin prochain © Crédit photo : Fanny , par l'artiste photographe Claude Menninger . Équipe de la version en ligne : Françoise Urban-Menninger (dir.). Couverture illustrée...
  • Jeanne Guizard, Des étoiles, TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p., 16/46€
    N°6 | Critique & réception Jeanne Guizard , Des étoiles TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p. Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Quoi de plus beau que l’hommage d’une fille...
  • Rencontre avec Valérie Schott à Widensolen dans le café-épicerie de son arrière-grand-mère
    N°6 | Bémol artistique | Invitation à se passionner pour la Rencontre avec Valérie Schott à Widensolen dans le café-épicerie de son arrière-grand-mère Françoise Urban-Menninger Photographies de Claude Menninger © Crédit photo : Claude Menninger, "Image...
  • Hommage aux agents de police
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Hommage aux agents de police Dina Sahyouni © Crédit photo : image du "Compte Twitter de la Police nationale" prise par LPpdm Ces êtres voués à l'invisibilité que l'on oublie depuis l'éternité nous...
  • Interview avec l'artiste peintre Martine Séchoy-Wolff
    N°6 | Entretien artistique Interview avec l'artiste peintre Martine Séchoy-Wolff Françoise Urban-Menninger Illustration de Martine Sechoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, La Fête des Morts au Mexique, 2015. Françoise Urban-Menninger – Pourriez-vous...
  • Marguerite d’automne
    Dossier majeur | Textes poétiques Marguerite d’automne Poème et illustration de l'artiste Anick Roschi Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Stellamaris © Crédit photo : Henri Roschi, Vieille & oiseau Sur son...
  • Lettre à Assureur
    Dossier majeur | Textes poétiques Lettre à Assureur Claude Luezior Site officiel : www.claudeluezior.weebly.com/ Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions tituli Illustration de l'artiste Henri de Lescoët © Crédit...
  • « Ô temps contre lequel il n’est repaire ». La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad
    Dossier majeur | Articles « Ô temps contre lequel il n’est repaire » La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad Giovanna Bellati Università di Modena e Reggio Emilia Les poèmes de Giovanna Bemporad sont reproduits et traduits par Giovanna Bellati...
  • À regarder passer le temps & Partance
    Dossier mineur | Textes poétiques À regarder passer le temps & Partance Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Le premier poème est un extrait reproduit avec l'aimable autorisation...
  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Mise en ligne jusqu'au 14 mai compris Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616...