15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 13:19

 


Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | « Désir » | Les femmes & le désir en poésie

 

 

 

 

 

 

À la lueur des flambeaux

 

 

 

 

 

 

Thibault Jacquot-Paratte

 

 

 

Crédit photo : Vekoslav karas, "Young woman with à mandoline", domaine public, Wikimedia. 

 

​​​​​​

   

 

Celles qui m'ont

frayé un chemin

font signe de les suivre

Celia Sánchez, Rosa Luxembourg,

Alexandra Kollontai, Dolores La Passionaria

Celles qui m'ont mené à briser les stigmas

contre d'autres et moi-même

 

Car lorsque l'on est un jeune gars,

l'on ne « peut pas » admirer de femmes 

- Il faut admirer Rambo, 

Musclé, couvert de sueur,

marchant les pattes écartées pour prouver sa taille –
admirer une femme c'était
être un sous-homme,
un untermensch de notre héritage culturel
qui ne peut pas jouer aux saint-sacrés sports
ou être un meneur
l'on ne peut mystérieusement pas faire,

ce que

Capitaine Lakshmi Sahgal,

Aoua Keïta, Kang Keqing
Arlette Laguiller ou Monique Wittig

ont toutes fait.

 

Je lisais en secret
Marx (Eleanor)

Sylvia Pankhurst, Emma Goldman

Angela Davis

dont l'influence demeurait 

muette autant que majeure ;

je prétendais m'intéresser 

aux voitures, aux machines de guerre

à ce qui devait m'attirer

en tant que mâle

interdit

d'inviter des filles à se joindre au club

à croire aux jeux mixtes,

aux vêtements unisexes

de vouloir me tenir avec un groupe des filles

- elles ne savaient pas,
en me rembarrant
que me guidaient
Henriette Holst, Cai Chang
Claudia Jones, Silvia Federicci

que je souhaitais leur ressembler 

(non pas physiquement, mais
là où ça compte

oubliant toute distinction

d'entrejambes,

comme dirait Shulamith Firestone

de poitrines ne compte que ce qui bat dedans)

ce sont elles

qui annonçaient l'espoir du monde

qu'oser vouloir,

contre tout gré

ignorant les tendances

remplaçant les sentiments

inspiraient mes expressions.

 

Sous leurs pavillons

j'ai rompu avec l'obéissance

j'ai défié ceux qui me disaient que seules les femmes

peuvent s'inspirer de femmes

et qui me disaient

qu'aucun homme ne pouvait comprendre

et qu'aucun homme ne pouvait soutenir

les causes qu'il ne comprenait pas

me traitant comme un 

ennemi inconnu,

ou inconnu donc ennemi

tandis que les avis sensés

de Gisèle Halimi

Tamara Bunke, Xiang Yingyu,

Wangari Maathai

ponctuaient mon quotidien,

agréablement remettait en cause 

mes gestes, ma posture, 

les réflexes de mon langage.

 

Lorsque j'étais petit,

un garçon ne pouvait pas admirer une femme,

sans être la risée du coin,

sans faire de soi cible.

Est-ce encore le cas de nos jours ?

J'aimerais croire que non,

mais j'ai tendance à être trop optimiste.

J'ose espérer que 

pédé ne sert plus d'insultes,

que l'industrie pop n'a pas déconstruit les luttes,

en plaçant les mots rebelles

derrière des lèvres gonflées au botox

derrière des proues faites en usine

aussi inspirantes que dénudées

pour croire que l'on peut

respirer de l'air frais dans un nez refait,

confondre si

le féminisme est la libération de tous,

ou une marque de commerce ;

j'ose croire qu'à notre époque

tout individu est source d'inspiration,

que les hommes sont sortis de leurs cavernes ;

à l'heure qu'il est

que les femmes puissent guider

et les hommes suivre

sans que les uns ou les autres

aient des appréhensions à calculer.

 

J'aime citer les femmes

qui ont changé la politique

car nous ne parlons jamais d'elles,

car même par les standards de nos jours

beaucoup d'entre elles  sont considérées

de dangereuses radicales,

socialistes ;

néanmoins, ce sont elles qui 

légitimes, justes

ont frayé les chemins

fait signe de suivre ; 

je les suis.

 

 

***

 

 

Pour citer ce poème féministe sur le désir

 

Thibault Jacquot-Paratte, «  À la lueur des flambeaux » poème féministe inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique|Le Printemps des Poètes « Les femmes et le désir en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 15 mars  2021. Url :  

http://www.pandesmuses.fr/desir/tjp-lueurdesflambeaux

 

 

 

 

 

 

Mise en page par Aude SIMON 

 

 

 

© Tous droits réservés

 

Retour à la Table du Recueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...
  • Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réception d'autrefois | Presse, média, femmes & genre Premier bouquet poétique par Mlle Fanny Forestier Paul Smith Réception journalistique choisie & transcrite par Dina Sahyouni Crédit photo : Des inondations...
  • Pluie de caresses
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Pluie de caresses Michel Orban Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et de sa maison d'édition. © Crédit photo : Présentation visuelle avec extraits du recueil de...