31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

 

 

Ma muse

&

Que serais-je sans toi

 

 

Souad Yacoub Khlif  

 

 

 

Ma muse

 

 

                                              Mon poème est mauvais, mais je n’y suis pour rien

                                            Ma muse m’l’a dicté et elle n’était pas bien.

                                             La garce, elle me joue toujours de sales tours

                                              Et menace de s’en aller au petit jour.

                                              L’autre soir en fureur, elle me dit en hurlant :

                                              Prince des nuées, fais seul un vers même blanc

                                              Moi je fous le camp, adieu petit fainéant.

                                              Depuis, je tourne en rond avec mon papier blanc.

                                             Mon poème est mauvais, mais je n’y suis pour rien

                                              Ma muse m’l’a dicté et elle n’était pas bien.

                                                                                        

 

 

Que serais-je sans toi 

 

 

 

            Un tohu a besoin d’un bohu

                                                          Pour faire du chahut.

                                                         Mieux peut faire mieux

                                                          S’il est suivi d’un mieux.

             Au train, ajoutez son sosie,

             Vous comprendrez l’ennui.

                                                           Frou sans frou

                                                           Ne serait pas doux.

                                                           Pour faire une queue,

                                                             Remplacez loup par leu,

                                                             Ajoutez à leu leu.

                                        
 

 

                                

      

Pour citer ces poèmes

 

Souad Yacoub Khlif,  « Ma muse » & « Que serais-je sans toi », in Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Dossiers « Poésie des femmes romandes », « Muses & Poètes. Poésie, Femmes et Genre », n°2|Automne 2012 [En ligne], mis en ligne le 31 octobre 2012. Url. http://www.pandesmuses.fr/article-n-2-ma-muse-que-serais-je-sans-toi-111272295.html/Url. 

Pour visiter les pages/sites de l'auteur(e) ou qui en parlent

Lien n°1

Lien n°2

 

Auteur(e)

Souad Yacoub Khlif, anncienne élève de l’École Normale Supérieure de Tunis, docteur ès lettres, spécialisée dans l’œuvre de Pierre Michon, maître-assistante à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sousse, Souad Yacoub Khlif a participé à plusieurs colloques et elle publie dans des ouvrages collectifs et des revues littéraires comme Champs du signe, Itinéraire, Mawarid

Passionnée de littérature et de poésie qu’elle enseigne aux étudiants depuis trente ans, elle compose des « poèmes » pour son propre plaisir car, pour elle, la poésie est avant tout un jeu. En témoignent ces deux petits poèmes qu’elle vous fait parvenir. Le premier poème « Ma muse » est un avertissement, une forme de dérision. Le deuxième, est un jeu avec les mots, entre les mots. Il y a une histoire d’amour, un mot peut dire à un autre « Que serais-je sans toi ». Souad Yacoub Khlif est très sensible au pouvoir de la poésie de libérer les mots, de les faire chanter.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans n°2|Automne 2012

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...
  • Barbara Polla (dir.), Équinoxe, recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Annonces diverses | Annonce de parution Barbara Polla (dir.), Équinoxe recueil collectif, Le Pan Poétique des Muses, Grenoble, éd. Pan des Muses de la SIÉFÉGP, 2020 LE PAN POÉTIQUE DES MUSES a le plaisir de vous annoncer...