22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 16:00

 


Réception


Geneviève Asse


à la galerie Bamberger (Strasbourg) 

 

 

 

Françoise Urban-Menninger


DSC1106 bon- 3 copy
  © Crédit photo : Geneviève Asse photographiée par Claude Menninger

 


 

Invitée par la galerie Bamberger dans le cadre des dernières Rencontres Européennes de Littérature, Geneviève Asse a toujours eu partie liée avec des écrivains tels Samuel Beckett Jorge Luis Borges, Francis Ponge, Yves Bonnefoy  dont elle a illustré les œuvres. À Strasbourg, elle accompagnait son amie Silvia Baron Supervielle, lauréate du Prix Hans Arp pour laquelle, elle a réalisé deux livres « Les Fenêtres »  en 1975 et « Un été »  en 1996.


 

 

Peintre et graveur, Geneviève Asse est née en 1923 à Vannes. C'est en visitant des expositions dans différents musées qu'elle décide très vite de se former à l'Ecole nationale des arts décoratifs. En 1940, elle s'engage dans les FFI avec son frère et conduit une ambulance dans la 1ère DB. En 1943, elle intègre le groupe l'Echelle où elle rencontre Beckett, Nicolas de Staël, Bram et Geer van Velde... Depuis 1987, elle continue à peindre dans sa maison de l'Ile-aux-Moines où elle réalise en 1999 de grandes toiles, puis des maquettes de vitraux pour les manufactures des Gobelins.


Dans l'exposition présentée à la galerie Bamberger, Geneviève Asse nous invite à la suivre dans une recherche où elle s'essaie, selon ses dires, « à faire danser les formes ». Petite, elle pratiquait déjà l'art de la gravure en imprimant de petites formes en éventail sur le sable mouillé avec des coquillages... Ce jeu subtil avec les formes qu'elle aimerait envoyer dans l'espace « telles des feuilles qui s'enrouleraient dans le ciel », elle nous en délivre l'apesanteur dans chacune de ses gravures, voire de ses épures, aussi légères que l'air...


Dans un carré bleu, une fine ligne, presque imperceptible bouge... « Elle est fragile », confie Geneviève Asse, « mais sa fragilité lui confère sa force, ça se fait et ça ne s'explique pas.... », ajoute-telle pour elle-même. Ces « riens » dont parle l'artiste nous entraînent dans une verticalité parfois vertigineuse car ces « riens » nous emmènent au bord de nous-mêmes.

Mais le bleu nous guide inéluctablement vers la lumière, celle du bleu du ciel ou celle tout intérieure de  la conscience et de l'esprit, elle est aussi cette musique, ce rythme qui scande sur le papier la quête de l'artiste qui recherche le point d'équilibre dans l'espace pour arracher à la fuite du temps la luminescence de quelques fragments d'éternité*.


   


 

* Geneviève Asse vient d'exposer au Centre Pompidou à Paris www.centrepompidou.fr

 

Pour citer ce texte

Françoise Urban-Menninger« Geneviève Asse à la galerie Bamberger (Strasbourg) », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°3  [En ligne], mis en ligne le 22 septembre 2013.

Url.http://www.pandesmuses.fr/article-genevieve-asse-a-la-galerie-bamberger-strasbourg-120209928.html/Url. http://0z.fr/w1odc

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de l'Inclination) par...
  • Vive la Retraite !
    Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) Synopsis Enfin retraités après une longue vie de labeur, Aline et Germain ont acheté une île déserte au beau milieu du Pacifique où ils comptent couler...
  • Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) *** Pour citer ce poème Joan Ott , « » , Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ?
    Dossier majeur | Textes poétiques Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? Sylvie Troxler © Crédit photo (illustration à venir) Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? J’suis pas un chien tout de même ! D’accord, j’ai tout...
  • Vieilles dames vénitiennes
    Dossier majeur | Textes poétiques Vieilles dames vénitiennes Chantal Robillard Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteure de son blog officiel Venise, poèmes de voyage © Crédit photo : (illustration à venir) Mon hôtesse m’annonce...
  • Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout
    Femmes, poésie & peinture Avant-première Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : La Paix ramenant...
  • Penser la maladie et la vieillesse en poésie
    Dossier majeur | Introduction du n°6 Penser la maladie et la vieillesse en poésie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : (illustration à venir) À l'heure où s'achève à Strasbourg la septième édition du Forum Européen...
  • La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro
    Dossier majeur | Femmes, poésie & peinture Avant-première La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : affiche de l'exposition...
  • Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017
    Annonce de parution / revue des éditrices Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017 Tatjana Debeljački © Crédit photo : couverture illustrée du recueil fournie par l'auteure Poeta konkurs / Poeta contest Haiku za Tatjanu Debeljački...
  • Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas
    Femmes, poésie & musique Pour la Journée Internationale de la Femme Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas Dina Sahyouni La chanson « Adèle » interprétée par Patricia Kaas s'adresse à toutes les femmes parce qu'elle éclaire la condition féminine...