11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:00

 

 

Poèmes


Anima Mutandis

 

 

Paysage de glace – Brueghel/Amsterdam


 

Marie Gossart

    

 

 

 

 

Anima Mutandis

 

 

 

 

 


L'animal bondit

Sortit

Du bois

Du moi

Je veux de l'eau

En et autour de moi

Tenter d'apaiser ma soif

Tes mains, ces mains

Qui me touchent

Ne parviennent pas à contenter

Ma bouche

Agrippe toi à ma chair

Fais moi vivre ici bas

De peur que je ne pénètre,

En toi

Anima Mutandis

Mes rêves me créent

C'est le présent qui m'abstrait

De temps en temps

Je suis ce guépard allongé

Qui oublie

Absorbe l'air et le temps

Avant que la faim ne le remette

En émoi, aux aguets

Où es tu toi

Mon autre Prince

Aux charmes différents

Des peurs ignorant

Viens donc poser tes pattes

Sur mon velours

Mon ventre tendu

Mes fesses fermes

Mes seins rebondissants

Anima Mutandis

Joue, joue ta musique

Et

Fais moi

Danser

Danser

Pour que mon âme s'enflamme

Que mon esprit t’acclame

Que mon coeur, enfin repus et calme

Pour que mon coeur

S'étale

-----

Alors

Anima Mutandis

De ma gueule entrouverte

Je t'attraperai tendrement par le collet

Tu ne diras rien et te laissera transporter

Tout doucement, je te déposerai sur cette étendue

Ce grand, beau, lac

Frais et pur

Où nous pourrons nous ébattre joyeusement

Nous enrouler

Sans crainte

Nous parler

Silencieusement

Nous partager,

Absolument

Anima Mutandis

Mon visage magnifique

Couvert de mes poils

Mes yeux perçants, agiles

Mon âme, cet animal

Mon âme s'écrira

Chantera

Et tout alors

Enfin sera.

Réellement,

NORMAL.

 

 

Poème écrit le 10 Mai 2012

 

 

 

 

 

Paysage de glace – Brueghel/Amsterdam

 

 

 

 

 

 

 

J'ai été prise

Comme dans la glace,

Le vertige

Du temps,

Immobile.

Ces petits personnages,

Patinant

Fiévreusement,

Cette lumière, chaude

Qui caresse la pierre

Renvoie les ombres

Dessous la glace

Derrière les murs

Sous les canaux

Façades.

J'ai été prise

Par ce vertige,

Le temps

Immobile.

Mon enfant,

Non, le temps ne passe

Pas de changements

Nulle bourrasque

Ancré dans son plaisir

L'homme nu n'en finit pas de jouir

Et quelles que soient les guerres

Et quelles que soient les traces

Pierres roulent, oiseaux trépassent

Le monde toujours,

Toujours jacasse.

Et pourtant.

J'entends

Ce silence

Autour de l'homme nu, frais

Le corps frétillant,

Bien vivant.

Le vois-tu mon enfant?

Non, je te le dis

Le temps ne passe.

 

 

 

Poème écrit le 9 février 2012

 


 

 

Pour citer ces poèmes

Marie Gossart, « Anima Mutandis » & «  Paysage de glace – Brueghel/Amsterdam »Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°5 [En ligne], mis en ligne le 11 décembre 2013. Url.http://www.pandesmuses.fr/article-anima-mutandis-121480637.html/Url.http://0z.fr/3dzNk

 

 

Page précédente
Retour au sommaire Page suivante

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...