22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 13:59

 

Hommage poéféministe | Textes poétiques

 

 

 

 

 

 

Colère​*

​​​

​​

 

 

 

 

Sarah Mostrel

 

Site : www.sarahmostrel.online.fr 

Facebook www.facebook.com/sarah.mostrel

 

 

 

À Samuel Paty

 

 

Vive les caricatures de nous tous, de nos croyances diverses

Vive ce recul, cette liberté de croire ou de ne pas croire

Vive la diversité sans que chacun n’impose rien à l’autre

Vive les femmes et les hommes sains !

 

 

 

 

Il est parti

Et nul cri ne peut être à la hauteur de ce qui s’est passé

La barbarie a encore tué, égorgé, étêté

Tradition archaïque

Au nom de… celui dont on ne peut prononcer le nom ?

 

 

Quels mots pour dire ?

On a laissé faire

Depuis si longtemps déjà

Au nom d’une culpabilité ancienne ? 

D’une tolérance ? 

D’une culture d’accueil ?

 

 

Il y a des gens qui ne peuvent être éduqués

Il y a des gens qui sont comme des bêtes

Ils n’ont rien d’humain si ce n’est des mains qui tiennent une arme pour assassiner

Avec des balles ou une arme blanche

Seul moyen de (se) débattre avec leurs idées

 

 

Imbus de leurs convictions

Ils ne veulent surtout pas de contradicteurs

Ils entendent éradiquer toute objection

Les despotes de la religion

Quel argument un terroriste peut-il avancer pour tuer un innocent ?

 

 

Ils utilisent une écriture

Extrême

Non évolutive

Comme alibi à leur ignorance 

À leur cruauté

À leur mégalomanie

 

 

 

Leur pensée unique, dictatoriale

Est un système fermé

Dangereux

Qui élimine tout libre-arbitre

Et entend conquérir et sévir dans les pays occidentaux  

Le comble !

 

 

Comme s’il fallait se plier ici

À des règles d’autres pays

C’est presque drôle

Tant c’est sordide

Ridicule

Pitoyable

Arriéré

Sans discernement

 

 

Le mal existe

Il est devant nous

Collectif   

Chez Abdoullakh Anzonov

Chez ses complices

Chez ceux qui l’ont soutenu

Chez des parents d’élèves

Chez ceux qui ont diffusé son profil

Chez ceux qui ont accepté de l’argent pour révéler son identité

Chez ceux qui ont posé sur lui une fatwa 

 

 

Ça en fait du monde !

Et quand on pense qu’on vient de relâcher 200 djihadistes

Et combien de fichés S en France !

 

 

Ces ennemis de la liberté sont emplis de haine

Revendiquent

Profitent

Souhaitent dominer la France, le monde, les femmes

Revenir en arrière

Hors de toute civilisation, respect, modernité.

 

 

Quelle pauvreté d’esprit

Quelle horreur que ce fanatisme

Qui ne respecte pas autrui

Qui est contre toute valeur, à commencer par

La liberté, l’égalité, la fraternité

L’intelligence, l’altérité, le sexe opposé.

 

 

Honte à ces oppresseurs 

Incapables de remises en question

Honte à ceux qui salissent la démocratie

qui ôtent la parole, détruisent, 

Justifient leurs actes jusqu’à couper des têtes (Sourat 8, verset 12)  

 

 

Samuel Paty était un homme de lumière

Il souhaitait l’apporter à ses élèves

Les élever

Une hauteur d’âme !

Il avait même pris la précaution de ne pas heurter 

ceux qui pouvaient être blessés par sa démonstration

Leur laissant le choix d’assister ou non à son cours

 

 

« Je pense donc je suis », n’est pas l’adage des tueurs 

Esclaves de leur adoration aveugle

Ils sont plutôt pour « tu penses donc tu n’es plus »

Radical !

 

 

Incapables de contrôler leurs pulsions

Les condamnateurs de mini-jupes 

Rêvent aussi d’imposer leurs règles avec leur barbe longue

Attention, ce ne sont pas eux qui ont des mauvaises pensées

Ce sont les femmes qui sont accusées de les tenter

 

 

L’Autre est coupable 

Le « mécréant » est à modeler selon leur volonté

Doit adhérer à leur folie

Quel délire !

 

 

D’un côté il y avait Samuel Paty, 

de l’autre, la bête immonde

Laquelle a déjà sévi

Et en réponse, des petits cœurs, des bougies, des « je suis la victime »

Au lieu d’agir, de freiner ce totalitarisme hors du temps

Dans un pays où les droits de l’homme, de la femme et de l’enfant, sont les mots clés

Et on retrace encore l’histoire du bourreau   

Mais il n’y a rien à comprendre !

D’un côté l’obscurantisme, de l’autre la libert.

 

Commentaire de la revue LE PAN POÉTIQUE DES MUSES :

 

* Avertissement au lectorat : ce texte au ton vif et un peu virulent peut heurter la sensibilité de certaines personnes parmi vous, toutefois, il est important de rappeler à tout le monde que la poète (poétesse, poétride, femme poète, etc.) parle des terroristes criminels et des totalitaires qui n'ont, évidemment, rien à voir avec les personnes croyantes et de culture musulmane...merci par avance de votre compréhension !

 

 

 

***

 

Pour citer ce poème

 

​​​Sarah Mostrel« Colère », poème inédit, Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Hommage poéféministe au professeur Samuel Patymis en ligne le 22 octobre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/sm-colere

 

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Le désir
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Le désir Rana Alam Comment ne pas écrire sur ce thème : « le désir ». Chez les femmes, c’est une spécialité. Le désir n’est pas seulement lié à un acte sexuel ; le désir...
  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021 © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, une femme en désir, peinture. Festival numérique, international & multilingue des femmes & genre...
  • Poésie printanière par Mika, Yasmine et autres artistes pour Paris
    No 9 & Événements poétiques | Megalesia 2021 | Bémols artistiques | Revue culturelle d'Europe Poésie printanière par Mika, Yasmine & autres artistes pour Paris Dina Sahyouni Fondatrice & directrice de Publication de la revue Le Pan Poétique des Muses...
  • Nudité et autres poèmes
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Nudité & autres poèmes Textes de Sophie Weill Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Nudité Tu me déshabilles et...
  • L'amoureuse
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie L'amoureuse Jean-François Blavin Le vent frôle l’herbe De tant de vertes amours Au goût de rhubarbe L’amoureuse joue Avec ses brûlants désirs Embrasant ses joues Le piano...
  • Virgule-moi, Éclore et Puissance mâle
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Virgule-moi, Éclore & Puissance mâle Emmanuelle Jay Peinture de Martine Séchoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, peinture sur le désir. Virgule-moi Met ta virgule...
  • Fêlure
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Fêlure Sarah Mostrel Site : www.sarahmostrel.online.fr Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel © Crédit photo : Sarah Mostrel, "Fêlure", huile sur toile. À l’extrême...
  • Ta nudité et Le désir
    Événements poétiques | Le printemps des Poètes | « Les femmes & le désir en poésie Ta nudité & Le désir Paul Tojean © Crédit photo : Paul Tojean, Je vois la femme cachée dans la forêt" *. Ta nudité Lumineuse sous un lustre diamant Ta silhouette se propage...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...