1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 18:23

 

Hommage poéféministe | Textes poétiques

 

 

 

 

 

À celles qui pleurent, 

 

 

L'horloge arrêtée

 

 

& Dors

 

​​​​​

 

​​

 

Marceline Desbordes-Valmore

 

Poèmes choisis & transcrits pour cette revue par Dina Sahyouni

 

 

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​Crédit photo : "Tristesse" domaine public, Commons. 

 

 

Ces textes présents ci-dessous sont des extraits de DESBORDES-VALMORE, Marceline, Bouquets et prières, Paris, Dumont, éditeur, Palais-Royal, 88 au salon littéraire, 1843, pp. 5-6, 45-46, 79-80. Le recueil appartient au domaine public.

 

 

Dieu pleure avec les innocents

 

 

À celles qui pleurent

 

 

 

Vous surtout que je plains si vous n'êtes chéries ;

Vous surtout qui souffrez, je vous prends pour mes sœurs :

C'est à vous qu'elles vont, mes lentes rêveries,

Et de mes pleurs chantés les amères douceurs.

 

Prisonnière en ce livre une âme est contenue :

Ouvrez : lisez : comptes les jours que j'ai soufferts :

Pleureuses de ce monde où je passe inconnue,

Rêvez sur cette cendre et trempez-y vos fers.

 

 

Chantez : un chant de femme attendrit la souffrance.

Aimez : plus que l'amour la haine fait souffrir.

Donnez : la charité relève l'espérance ;

Tant que l'on peut donner on ne veut pas mourir !

 

 

Si vous n'avez le temps d'écrire aussi vos larmes,

Laissez-les de vos yeux descendre sur ces vers ;

Absoudre, c'est prier. Prier, ce sont nos armes :

Absolvez de mon sort les feuilles entrouverts.

 

 

Pour livrer sa pensée au vent de la parole,

S'il faut avoir perdu quelque peu sa raison,

Qui donne son secret est plus tendre que folle :

Méprise-t-on l'oiseau qui répand sa chanson ?

 

 

 

L'horloge arrêtée

 

 

 

Horloge d'où s'élançait l'heure

Vibrante en passant dans l'or pur,

Comme l'oiseau qui chante, ou pleure

Dans un arbre où son nid est sûr :

 

Ton haleine égale et sonore,

Dans le froid cadran ne bat plus ;

Tout s'éteint-il comme l'aurore

Des beaux jours qu'à ton front j'ai lus !

 

 

 

Dors

 

 

Dieu donne l'intelligence aux petits.

 

 

L'orage de tes jours a passé sur ma vie ;

J'ai plié sous ton sort ; j'ai pleuré de tes pleurs ;

Où ton âme a monté, mon âme l'a    suivie ;

Pour aider tes chagrins, j'en ai fait mes douleurs.

 

 

Mais, que peut l'amitié ? l'amour prend tout une âme !

Je n'ai rien obtenu ; rien changé ; rien guéri :

L'onde ne verdit plus ce qu'a séché la flamme,

Et le cœur poignardé reste froid et meurtri.

 

 

Moi, je ne suis pas morte : allons ! moi, j'aime encore ;

J'écarte devant toi les ombres du chemin :

Comme un pâle reflet descendu de l'aurore,

Moi, j'éclaire tes yeux ; moi, j'échauffe ta main.

 

 

Le malade assoupi ne sent pas de la brise

L'haleine ravivante étancher ses sueurs :

Mais, un songe a fléchi la fièvre qui le brise ;

Dors ! ma vie est le songe où Dieu met ses lueurs.

 

 

Comme un ange accablé qui n'étend plus ses ailes,

Enferme ses rayons dans sa blanche beauté,

Cache ton auréole aux vives étincelles :

Moi je suis l'humble lampe émue à ton côté.

 

 

***

 

Pour citer ces poèmes

 

Marceline Desbordes-Valmore, « À celles qui pleurent », « L'horloge arrêtée » et « Dors »,   poèmes extraits de DESBORDES-VALMORE, Marceline, Bouquets et prières, (1843), choisis et transcrits par Dina SahyouniLe Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiquesHommage poéféministe au professeur Samuel Paty, mis en ligne le 1er novembre 2020. Url : http://www.pandesmuses.fr/21octobre/mdv-dors

 

 

Mise en page par Aude Simon

 

© Tous droits réservés 

Retour au sommaire de l'Hommage 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
LE PAN POÉTIQUE DES MUSES - dans S'indigner - soutenir - etc.

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Prophétesse enchanteresse
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Prophétesse enchanteresse Sarah Mostrel Site : https://sarahmostrel.wordpress.com Facebook : www.facebook.com/sarah.mostrel Poème reproduit avec l'aimable autorisation de la poétesse...
  • Petit blanc (chanson créole)
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poésie des ancêtres Petit blanc (chanson créole) La Bacchante... Poème choisi, transcrit, légèrement modifié & commenté brièvement par Dina Sahyouni Crédit photo : "La Belle Créole" label, peinture trouvée...
  • Après la pandémie
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Faits divers & catastrophes Après la pandémie Dêva Koumarane Crédit photo : Peinture de " Polyhymnia", image Commons, domaine public. Nous attendons patiemment cet instant Pour terrasser et brûler le coronavirus...
  • Une musique si légère
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques | Astres & animaux Une musique si légère Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Peinture par Joseph Edreï Site officiel : https://josephedrei.com/ © Crédit photo...
  • Le vin et la fillette (Air : Vrai sans chagrin)
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Sourires & rires féministes | Travestissements poétiques Le vin et la fillette (Air : Vrai sans chagrin) Mme Veuve Landrieu Poème choisi, transcrit & commenté brièvement par Dina Sahyouni Crédit photo :...
  • Extraits de « Un toro en la garganta del jilguero »/ Un taureau dans la gorge du chardonneret »
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Extraits de Un toro en la garganta del jilguero / Un taureau dans la gorge du chardonneret Ciela Asad Poèmes choisis & traduits en français par Maggy de Coster Site personnel Le Manoir...
  • Les cases et Les folles aux chats
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Les cases & Les folles aux chats Charlène Lyonnet Crédit photo : Rouge folie 2013, image de Commons, domaine public. Les cases Étouffant Dans le carcan De principes d’un autre temps....
  • Megalesia 2021
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PRÉSENTE SON FESTIVAL EN LIGNE Megalesia édition 2021 du 8 mars 2021 au 31 mai 2021* © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "La Tendresse", no 1, Collection "dame nature", acrylique, peinture. Festival numérique, international...
  • Table de Megalesia 2021
    Table de Megalesia 2021 Édition 2021 du 8 mars au 31 mai Festival International & Multilingue des Femmes & Genre en Sciences Humaines & Sociales En partenariat avec la Société Internationale d'Études des Femmes & d'Études de Genre en Poésie (SIÉFÉGP)...