23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 14:35

 

N°6 | Critique & réception

 

 

 

 

Jeanne Guizard,

 

 

 

Des étoiles

 

 

 

TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p.

 

 

 

Maggy de Coster

Site personnel : www.maggydecoster.fr/

Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/

 

 

 

Quoi de plus beau que l’hommage d’une fille à sa mère vieillissante, jadis dévouée à sa progéniture, quoique vivant dans l’ombre d’un mari méprisant à qui elle a su tout pardonner à l’hiver de leurs vies respectives !

Sous la plume de Jeanne Guizard les mots se sont faits chair pour dire la souffrance de sa vénérée mère qu’elle évoque avec beaucoup d’empathie et d’amour filial. Une mère qui a su retisser la toile de sa vie avant qu’il ne soit temps de partir pour le chemin des étoiles : « Vieillir est la bénédiction que tu attendais, la grâce que tu espérais, malgré les peines […] ».

Elle nous décrit résolument les prémices de la vie de ses parents où tout semblait se jouer d’avance. On dit que l’histoire est un perpétuel recommencement, ainsi la narratrice nous entraîne dans une saga familiale où des actes se répètent à travers les générations tant du côté paternel que du côté maternel. Donc il s’agit d’une histoire transgénérationnelle bilatérale.

Sa mère a toujours eu mal à sa vie, mal à sa destinée de femme. Mal perçue par son père qui la voulait de sexe masculin pour assurer la perpétuation de sa lignée d’aristocrates aux mœurs passéistes qu’elle évoque : « Une jeune fille peut sourire à moitié, une femme mariée  peut sourire complètement mais qu’aucune des deux ne doit jamais rire en société. »

Elle est très bien placée pour comprendre la souffrance de sa mère pour avoir tout autant qu’elle, connu la relégation et l’outrance du mépris de la part de cet homme qu’est son père. Le destin des femmes est-il à jamais scellé ? Aussi se demande-t-elle, perplexe : « Pourquoi a-t-on toujours fait un tel sort aux femmes ? Par peur ? Si oui, pourquoi a-t-on toujours eu tellement peur des femmes ? »

Elle évoque aussi le cas du fils (son frère) qui, n’ayant pas trouvé un référent en la personne du père, a décidé de ne pas avoir de progéniture. Histoire de dire que le processus de transmission n’avait pas été engagé .

Jeanne Guizard nous démontre que sa mère est celle qui a su rester égale à elle-même tout au long de sa vie de femme auréolée de tristesse mais seulement comblée en tant que mère. Aussi s’avère-t-il important de rattraper le temps perdu avant qu’il ne soit trop tard, en acceptant la main tendue par son mari nourrissant la crainte de la solitude du moment fatidique qu’est l’ultime jour. C’est sur cette note de sagesse que se termine ce livre qui est une ode à la sérénité retrouvée, au bonheur revisité. Il y a sans doute une leçon à tirer de ces tranches de vie, c’est qu’ « il n’est jamais trop tard pour bien faire » et « mieux vaut tard que jamais ».

 

***

 

Pour citer ce texte

 


Maggy de Coster, « Jeanne Guizard, Des étoiles, TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p.», Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : N°6|Printemps 2017 « Penser la maladie et la vieillesse en poésie » sous la direction de Françoise Urban-Menninger, mis en ligne le 23 mai 2017. Url : http://www.pandesmuses.fr/2017/guizard.html

 

© Tous droits réservés                        Retour au n°6|Sommaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Numéro 6

Rechercher

À La Une

  • N°7 |Automne 2017|Femmes, poésie et peinture
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE & MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES & PRATIQUES N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER © Crédit photo : œuvre artistique sans titre...
  • N°7|Femmes, poésie et peinture|Sommaire
    N°7 | Sommaire N°7 | AUTOMNE 2017 Femmes, poésie & peinture 1er volet sous la direction de Maggy de COSTER Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée en décembre 2017 © Crédit photo : œuvre artistique sans titre de Maggy de COSTER...
  • Entrevista con Judivan J. Vieira
    N °7 | Entrevista cultural y feminista/ Entretien culturel & féministe Entrevista con Judivan J. Vieira Entrevistado por /Propos recueillis par Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/...
  • Lettre n°12 | Vers des vers verts...
    Lettre n°12 Vers des vers verts... © Crédit photo : Roses par DS, septembre 2017 . Parution successive des textes en ligne du 27 septembre jusqu'au 30 novembre 2017 au lieu du 31 octobre pour tenter de répondre à une partie de vos demandes de publication...
  • Les vers de l’essentiel
    Lettre n°12 | Articles & témoignages Premier colloque 2017-2018 | II – La poésie et les poètes selon les contemporaines Les vers de l’essentiel Huguette Bertrand Site personnel : http://www.espacepoetique.com/Espace/intime.html Page dans Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Huguette_Bertrand...
  • Le regard de Judivan J. Vieira, juriste féministe, sur la lutte des femmes : le cas du Brésil
    N °7 | Revue culturelle des Amériques Le regard de Judivan J. Vieira, juriste féministe, sur la lutte des femmes : le cas du Brésil Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ © Crédit photo...
  • Chayan Khoï entre ciel et terre
    Lettre n°12 | Numéro spécial 2017 | Muses au masculin Poésie de célébration Chayan Khoï entre ciel et terre Photographies fournies par Mustapha Saha Sociologue, poète, artiste peintre © Crédit photo : image des artistes Chayan Khoï & Mustapha Saha Sillonne...
  • Un Prix littéraire pour raconter la parité aux enfants
    Lettre n°12 | Numéro spécial 2017 | Littérature de jeunesse Un Prix littéraire pour raconter la parité aux enfants Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Visuel du prix en italien édité par l’Institut culturel italien...
  • L’emmurée
    Calendrier poétique | Agenda poétique | Événements poétiques L’emmurée Mokhtar El Amraoui Texte reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur Derrière ce mur tout blanc, Je devine la nuit de tes lèvres, Le voyage de ton désir ligoté Dans ta langue...
  • Fatum littéraire, Bas-bleu et Chéri, garde ton esse
    Lettre n° 12 | Sourires & rires féministes Fatum littéraire Bas-bleu & Chéri, garde ton esse Dina Sahyouni Crédit photo : Thomas Gainsborough, portrait de Lady Elizabeth Montagu (1718-1800) , image trouvée sur Commons Fatum littéraire J'ai embrassé l'amour...