11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 09:57

   

Poésie & Théâtre

 

Aristote et Ariane Mnouchkine

 

Laure Delaunay 

Rédactrice de la revue LPpdm et responsable des rubriques

"Poésie & Théâtre",  "Poésie italienne" & Littérature de jeunesse"

Site officiel : https://lauredelaunay.com/

  

 

Ça commence pareil… A… Ah.

Et c’est pareil !

Umberto Eco était fasciné par la partie de la poétique d’Aristote sur la comédie. Ariane Mnouckine a mis en scène des hommes, des femmes, a fait un film sur Molière, a mis en scène Molière… a aimé Molière et mille autres théâtres.

Ariane est une femme. Et ses secrets sont ses secrets.

Aristote est un homme et j’ai dévoilé son secret ou plutôt ce que d’autres que lui ont voulu secret : être poète comique, c’est, comme l’ont si longtemps fait les femmes, au fond, s’occuper que tout roule… que les enfants se sentent bien, etc.

Aristote (-324, -322) avait, donc, écrit un texte sur la poétique comique. Et aussi ceci dans la Rhétorique, 1361a6 :

 

Pour les filles, les vertus physiques sont la beauté et la taille, les vertus de l’âme, la tempérance et le goût du travail, dénué toutefois de servilité. Il faut chercher à ce que chacune des qualités mentionnées soit présente, tant en privé que collectivement, tant chez les hommes que chez les femmes, car les peuples – comme les Lacédémoniens – chez qui la condition des femmes est mauvaise sont privés quasiment de la moitié du bonheur.

 

Umberto est mort. Il y a peu. Son œuvre immense est dans mon cœur enracinée. Ariane est là, active, heureuse de vivre, heureuse de mettre en scène, heureuse de défendre des valeurs de courage, d’intégrité, de respect, d’universalisme. Ariane est là, soleil, et son théâtre… Soleil est son théâtre*.

Je n’oublierai jamais le dernier Caravansérail, ce moment où la scène, tout d’un coup, très simplement grâce à un immense et souple tissu bleu que les acteurs agitent à cour, à jardin, se transforme en sublime fleuve, en mer.

Et maintenant, Ariane, tu es ma mer, tu es ma mère. Mon lierre. Ma lierre. Ma liane.

Car l’année prochaine, fidèle à Umberto, fidèle à Ariane, j’entreprendrai un travail cherchant à reconstituer cette fameuse partie de la Poétique qui fascine tant.

Car je serai une femme qui pense. Car je serai une femme qui écrit. Car je serai une femme qui respire, enfin. Et qui se sent utile.

ProfesseurE des écoles. Pro fator, celle qui parle devant. Des enfants. Des infans. Ceux qui ne parlent pas encore.

J’aurais deux casquettes, et même trois : éducatrice, penseuse, poète. Je souhaite à toutes les femmes du monde entier de connaître ce bonheur-là.

In memoriam Umberto Eco.

La rose a un nom : Ariane ! Dont je suivrai le fil…


 

* Un livre d’art d’ Ariane Mnouckine, Le théâtre du soleil. Les cinquante premières années paru aux éditions Actes sud, http://www.actes-sud.fr/livre-dart-les-cinquante-premieres-annees-du-theatre-du-soleil : « Être conscient que ce qu’on voit est la vie – mais ne pas oublier qu’il s’agit de la vie au théâtre – décuple le plaisir. Je pense que le théâtre est fait pour raconter le monde, pour l’éclairer et nous donner la force de le comprendre et donc de le transformer. Je n’arrive pas à concevoir cet art sans ce rapport-là au monde. [...] Prix du meilleur livre sur le théâtre, 2015 ».

 

***

 

Pour citer ce texte

Laure Delaunay, « Aristote et Ariane Mnouchkine »Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°8 [En ligne], mis en ligne le 11 septembre 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/09/Ariane-Mnouchkine.html

© Tous droits réservés   Retour au sommaire

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de l'Inclination) par...
  • Vive la Retraite !
    Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) Synopsis Enfin retraités après une longue vie de labeur, Aline et Germain ont acheté une île déserte au beau milieu du Pacifique où ils comptent couler...
  • Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) *** Pour citer ce poème Joan Ott , « » , Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ?
    Dossier majeur | Textes poétiques Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? Sylvie Troxler © Crédit photo (illustration à venir) Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? J’suis pas un chien tout de même ! D’accord, j’ai tout...
  • Vieilles dames vénitiennes
    Dossier majeur | Textes poétiques Vieilles dames vénitiennes Chantal Robillard Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteure de son blog officiel Venise, poèmes de voyage © Crédit photo : (illustration à venir) Mon hôtesse m’annonce...
  • Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout
    Femmes, poésie & peinture Avant-première Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : La Paix ramenant...
  • Penser la maladie et la vieillesse en poésie
    Dossier majeur | Introduction du n°6 Penser la maladie et la vieillesse en poésie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : (illustration à venir) À l'heure où s'achève à Strasbourg la septième édition du Forum Européen...
  • La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro
    Dossier majeur | Femmes, poésie & peinture Avant-première La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : affiche de l'exposition...
  • Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017
    Annonce de parution / revue des éditrices Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017 Tatjana Debeljački © Crédit photo : couverture illustrée du recueil fournie par l'auteure Poeta konkurs / Poeta contest Haiku za Tatjanu Debeljački...
  • Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas
    Femmes, poésie & musique Pour la Journée Internationale de la Femme Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas Dina Sahyouni La chanson « Adèle » interprétée par Patricia Kaas s'adresse à toutes les femmes parce qu'elle éclaire la condition féminine...