30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 17:56

 

Critique & réception

 

Simone Chevallier, l’enseignement du mystère

 

 

Camille Aubaude

Rédactrice de la revue LPpdm, membre de la SIEFEGP

responsable de la rubrique en ligne Chroniques de Camille Aubaude

 

 

Encore un exemple de l’incapacité de notre société à considérer une femme d’esprit égale à un homme : il s’agit de la patiente, voire laborieuse élaboration de l’hagiographie de l’écrivain Lucien Rebaté. Une émission radiophonique.

 

Un modèle ! qui montre comment l’on justifie une œuvre littéraire par la méthodologie de la critique genrée pratiquée par les hommes. L’argument le plus marquant est le recours à une grande référence universitaire, Georges Steiner. Cet universitaire de renom considère Les Deux étendards (Gallimard, 1952) comme « le chef d’œuvre méconnu du XXe siècle », écrit en prison. « La jeune fille, Anne-Marie » est nommée par son prénom, mais personne n’indique qu’elle figure une autrice, Simone Chevallier, « la grande poétesse méconnue du XXe siècle », si je puis oser me substituer Georges Steiner.

 

Le représentant des études rebatiennes a parlé de « l’abjection » de cet écrivain oublié, labellisé « extrême droite », et  doué d’un vrai talent. Il y aura toujours un homme qui voyage au bout de la nuit… Nos structures sociales n’aident ni ne financent une association d’études pour une poétesse. Il est temps de rendre compte de cette diversité : en littérature aussi, « il y a deux sexes », précise le titre d’un livre d’Antoinette Fouque.

Un article sur La Toile, écrit avec brio, énonce cette violence culturelle envers les femmes les plus « brillantes » : « Cernée par ce duo chatoyant, Anne-Marie n’en demeure pas moins la plus brillante. Elle éclipse tout en attisant. Elle sera longtemps cet astre merveilleux avant que Régis et Michel ne la poussent à s’éteindre. » (voir url :  http://philitt.fr/2012/09/24/lanne-marie-de-rebatet-entre-semence-et-lumiere/).

 

« J’ai peur du front pierreux des antiques rochers »

Simone Chevallier, Délivrez-nous du mal, p. 16, Les Cahiers d’art et d’amitié, 1940.

 

L’injonction « lire des femmes de lettres »* reste hélas ! d’actualité. Lisez et soyez emportés par cette poésie de «chants extatiques», à « l’harmonie consciente » (op. cit., p. 53), à « l’immortelle essence » (op. cit., p. 62). Ses images transmettent le pur enseignement du mystère.

 

Souhaitons que les efforts pour placer Rebatet sur un piédestal servent à Simone Chevallier, dont l’inspiration classique porte une sensibilité merveilleuse, dénuée d’affectation et de violence. Espérons des études rebatiennes la publication d’un numéro, voire d’un volume, qui étudierait l’influence de la pensée de la poétesse de Délivrez-nous du mal sur l’écriture dudit chef d’œuvre méconnu, Les Deux étendards.

Ce serait l’occasion de ne plus négliger « la plus brillante », donnant aux écrivains à venir les armes pour repenser la nature de la critique littéraire qui reproduit les structures sociales qui éteignent les femmes, d’autant mieux lorsque, modernes Christine de Pizan, nous pensons vainement que l’avenir appartient aux femmes.  

 

« N’es-tu pas trop lasse ce soir ?

… Le printemps rêve…

N’es-tu pas trop lasse de voir

Le blé qui lève ?

 

Délivrez-nous du mal, op. cit., p. 22.

 

 

* Camille Aubaude, Lire les femmes de lettres, Dunod, 1993. Epuisé. En cours de réédition par la SIEFEGP.

***

 

Pour citer ce texte

Camille Aubaude, « Simone Chevallier, l’enseignement du mystère »Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°8 [En ligne], mis en ligne le 30 juin 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/06/enseignement-du-mystere

 

© Tous droits réservés   Retour au sommaire

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°16 | À nos ivresses et aux Bacchantes !
    Lettre no 16 À nos ivresses & aux Bacchantes ! Crédit photo : "Bacchante", domaine public, Wikimedia. La Lettre n°16 vous propose de nous parler de vos ivresses & des Bacchantes. Au plaisir de publier vos contributions : articles, poèmes, nouvelles, contes,...
  • Ivresses mortelles, ivresses salutaires
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Poétextes thématiques Ivresses mortelles, ivresses salutaires Laure Delaunay Site officiel : https://lauredelaunay.com/ Crédit photo : "Bacchante" par Élisabeth Vigée Le Brun, Commons. Presque, pas tout...
  • Certaines l'aiment chaud
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Articles & témoignages & N° 10 | Célébrations | Poésie érotique Certaines l'aiment chaud Barbara Polla* Site où elle publie régulièrement : https://sarasvati.fr/ ou https //womentoday.fr/ Blog officiel :...
  • No 1 | O | Les figures des orientales en arts et poésie
    PÉRIODIQUES | REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Les figures des orientales... Les figures des orientales en arts & poésie © Crédit photo : Mariem Garali Hadoussa, "Tendrement vôtre", peinture. IMPORTANT : Suite à un problème technique grave et indépendant...
  • Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide)
    REVUE ORIENTALES (O) | N°1 | Florilège de créations Une femme aux yeux noirs (Victime de féminicide) Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire...
  • Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur
    Lettre n°16 | Bémols artistiques (réception cinématographique) | Revue culturelle d'Europe Huitième épisode du reportage-feuilleton d'Occupation du Théâtre de l'Odéon Chronique d’occupation de l’Odéon. Un violent désir de bonheur Mustapha Saha Sociologue,...
  • Chante l’amour
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Varia de Poétextes Chante l’amour Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club International, Sociétaire des Poètes...
  • Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!!
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Réflexions féministes sur l'actualité Bikini réglementaire pour les championnats d'Europe de Beach-Handball !!! Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : Capture d'écran...
  • Firmaman, textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret...
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Critique & réception Firmaman textes poétiques en prose de Jean-Paul Gavard-Perret. Ouvrage paru aux éditions Sans Escale avec une couverture signée par Jacques Cauda Françoise Urban-Menninger Blog officiel...
  • Agnieszka Holland, "Le Procès de l’herboriste", avec Ivan Trojan, Josef Trojan et Juraj Loj ​​​​
    Lettre n°16 | À nos ivresses & aux Bacchantes | Chroniques de Camillæ/Poésie & Cinéma ou Chroniques cinématographiques Agnieszka Holland, Le Procès de l’herboriste, avec Ivan Trojan, Josef Trojan & Juraj Loj Camille Aubaude Site & blog officiels : www.lamaisondespages.com/...