15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 13:08

 

Poèmes pour la 1ère thématique :

Errance, folie, drogues, alcools, poètes maudits, etc.

Au bord de notre cri, Femme démone,

Habitante de l'errance,

Jamais je ne suis entière, Le vertige d'être

& Signes invisibles

 

Françoise Urban-Menninger

 

Blog officiel : L'heure du poème

 

Au bord de notre cri

 

 

Il arrive 
que sous la chair vive 
du bleu du ciel 
l'âme ouvre grand ses ailes 

des étoiles de lumière 
alors nous éclairent 
à même notre peau 
où mot à mot 

le poème s'écrit 
au bord de notre cri 
dévoilant sous nos paupières 
une nouvelle lisière 

 

***


 

Femme démone

 

 

Femme démone 
reine des pommes 
la parole je te donne 

siffla le serpent 
en ouvrant tout grand 
les portes du temps 

Eve ne se fit pas prier 
elle descendit de son pommier 
avec un plein panier 

de fruits défendus 
la cuisse fendue 
et la langue bien pendue 

pour offrir au verbe 
trop longtemps acerbe 
la part belle de sa superbe

 

 

***

 

 

 

Habitante de l'errance

 

 

Habitante de l'errance 

j'aime la transparence 

de l'onde claire

qui m'inonde de lumière 

 

je traverse des poèmes de clarté

où les mots sont jetés

tels des ponts suspendus

entre les âmes nues


 

***

 

Jamais je ne suis entière

 

 

Jamais je ne suis entière 
car une partie infime de moi 
reste oubliée ici ou là 

dans ma chambre ou ma cuisine 
dans un parc ou un jardin fleuri 
au milieu d'un livre de poésie 

sur une vague au loin 
sur un nuage parfois 
au fond d'un étang souvent 

jamais je ne suis entière 
je ne peux être une 
car je suis multiple 

et me divise en poussière d'étoiles 
au soleil des mots 
qui me composent et me recomposent 

 

 

 

 

***

Le vertige d'être

 


 

 

 

Plus légère qu'une bulle

ma pensée se dissout

dans le bleu vif de l'air


 

entre le ciel et moi

le vertige d'être

n'est plus qu'un souffle


 

qui me tient immobile

au bord de ce rien

où naît parfois le poème

 

***

Signes invisibles

 

 

Passées les portes du silence 
il y avait le vide et l'absence 
qui emplissaient les lieux 

de ces signes invisibles aux yeux 
mais qui font danser les âmes 
même les plus profanes 

parfois le murmure de l'eau 
dans le poème à peine éclos 
devenait cette chanson de lumière 

où le visage de ma mère 
découpait une petite fenêtre 
où je venais renaître 

d'autres fois les ombres 
descendaient en nombre 
pour se mettre en ligne 

dans le corps de ma rime 
afin que toujours j'écrive 
sur les bords de l'autre rive 


                 

***

 

Pour citer ces poèmes

Françoise Urban-Menninger« Au bord de notre cri », « Femme démone », «Habitante de l'errance », « Jamais je ne suis entière », « Le vertige d'être » & « Signes invisibles », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique « Megalesia 2016 » [En ligne], mis en ligne le 15 avril 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/04/signes.html

 

© Tous droits réservés Retour au sommaire  

 

Mis en ligne par c. Bontron.

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans Megalesia

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de l'Inclination) par...
  • Vive la Retraite !
    Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) Synopsis Enfin retraités après une longue vie de labeur, Aline et Germain ont acheté une île déserte au beau milieu du Pacifique où ils comptent couler...
  • Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) *** Pour citer ce poème Joan Ott , « » , Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ?
    Dossier majeur | Textes poétiques Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? Sylvie Troxler © Crédit photo (illustration à venir) Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? J’suis pas un chien tout de même ! D’accord, j’ai tout...
  • Vieilles dames vénitiennes
    Dossier majeur | Textes poétiques Vieilles dames vénitiennes Chantal Robillard Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteure de son blog officiel Venise, poèmes de voyage © Crédit photo : (illustration à venir) Mon hôtesse m’annonce...
  • Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout
    Femmes, poésie & peinture Avant-première Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : La Paix ramenant...
  • Penser la maladie et la vieillesse en poésie
    Dossier majeur | Introduction du n°6 Penser la maladie et la vieillesse en poésie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : (illustration à venir) À l'heure où s'achève à Strasbourg la septième édition du Forum Européen...
  • La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro
    Dossier majeur | Femmes, poésie & peinture Avant-première La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : affiche de l'exposition...
  • Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017
    Annonce de parution / revue des éditrices Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017 Tatjana Debeljački © Crédit photo : couverture illustrée du recueil fournie par l'auteure Poeta konkurs / Poeta contest Haiku za Tatjanu Debeljački...
  • Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas
    Femmes, poésie & musique Pour la Journée Internationale de la Femme Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas Dina Sahyouni La chanson « Adèle » interprétée par Patricia Kaas s'adresse à toutes les femmes parce qu'elle éclaire la condition féminine...