13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 13:22

 

Texte pour le numéro de la 1ère thématique.

 

Formes fixes de la poésie

 

Le trivers

Khris Anthelme

 

 

Le « Trivers » est un poème à forme fixe moderne. Il se compose de 3 quatrains en vers de 8 ou de 12 syllabes.

La création de cette forme fixe est de Guy Foulon (cf. Wikipédia)

Disposition des vers : ABAB - CDCD - EFEF

  • Le premier quatrain est composé de rimes masculines croisées

Soit : M1 M2 M1 M2

  • Le deuxième quatrain se compose de rimes féminines croisées

    Soit : F1 F2 F1 F2

  • Le troisième quatrain de rimes masculines et féminines croisées

    Soit : M3 F3 M3 F3

  •  

(M = rime masculine / F = rime féminine)


 

Exemples :

I - Le Trivers simple

 

L’éternité


 

Ce n’est qu’une pendule au refrain incessant,

Chu d’un éclat sinistre au décor des tombeaux,

Répétant ces deux mots sans cesse vous stressant ;

« Jamais, toujours », « Toujours, jamais », glaçant les os.

 

Il arrive parfois qu’une ombre exige l’heure,

Alors, une autre voix lui répond des ténèbres,

« Éternité, c’est bien ici qu’elle demeure »,

Et l’âme se rendort au son des chants funèbres.


 

Dans cette nuit lugubre et sourde aux geignements,

L’on entend des soupirs et des douleurs lointaines,

Des agitations, des retentissements

Qui s’élèvent encore au-dessus de nos plaines.

 

K_A (2009)


 

II - Le Trivers double


 

Fleur


 

Aussitôt qu’un printemps emporte l’horizon

Je pressens, j’entrevois que ce bel univers

De vermeil couronné, comme un diapason,

S’éveille de son rêve à m’exciter le vers

 

Pour grandir cet instant. Comme une récompense

Délivrant le berceau d’un hiver bien trop dense,

Chérissant ses trésors féconds en redondance.

Alors, tout sème au vent et jouit de naissance.

 

Tenace sur les temps, de ceux des plus éloignés,

Tant une fleur égraine un vent de poésie.

Des aèdes nombreux s’en sont toujours soignés,

Dame nature est leur ; sublime esthésie !


 

À la femme amoureuse mon for la comparant,

Demeure l’éternel aspect à se plier

D’un battement de cil, l’image analysant

Comme émérite aisance, elle est amour fruitier.


 

Souvent belle du jour, la nuit jamais ingrate,

Rien n’est plus gracieux, poétique elle épate

Pour dire au papillon, « Mon pastel s’acclimate,

Viens, tu peux te poser, ton aile est délicate ;


 

Sens, mon calice encore est tiède d’un baiser

Matinal du soleil ». Fragile nourricière,

Pour l’homme elle est espoir, jusqu’à mieux l’apaiser

Las d’avoir guerroyé, parfumant sa prière.

 

K_A (2009)


 

Il est ainsi possible de composer une pièce poétique avec autant de Trivers que l’on veut !

 

***

 

Pour citer ce texte

Khris Anthelme, « Le trivers », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique « Megalesia 2016 » [En ligne], mis en ligne le 13 avril 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/04/le-trivers.html

 

© Tous droits réservés Retour au sommaire  

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans Megalesia

Publications

 

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

 

Rechercher

À La Une

  • Événements poétiques | Le Printemps des Poètes | Les femmes et le désir en poésie
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES VOUS PROPOSE DE PRENDRE PART À SON RECUEIL DU FESTIVAL LE PRINTEMPS DES POÈTES Les femmes & le désir en poésie © Crédit photo : Claude Menninger, photographie prise au musée Würth à Erstein lors d'une exposition rétrospective...
  • Lettre n°15 | Eaux oniriques : mers/mères
    Lettre no 15 sur les Eaux oniriques : mers/mères © Horizon par Véronique Caye . Vous avez carte blanche pour en parler. La parution des documents choisis par notre équipe est successive du 14 décembre 2020 au 28 février compris. La mise en ligne se fait...
  • Adrien Cannamela, Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p.
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Critique & réception Adrien Cannamela , Le Petit Prince aux douze pieds, L’Harmattan, 2018, 125 p., format A5, 20€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo , Première de couverture illustrée...
  • Les dépossédé.e.s
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Les dépossédé. e. s Charlène Lyonnet Mélodie des sirènes alarmées, Par le passage, Du navire près des rochers. Naufrage. Dépêchées sur la plage, Les mariées ont retrouvé, Emportés par l’orage,...
  • l’après-midi d’un Rossignol
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie l’après-midi d’un Rossignol Mona Gamal El Dine Docteur en sciences de l'art (La Sorbonne Paris), Membre de la Société des Gens de Lettres, Membre du P.E.N Club...
  • La petite musique
    Événements poétiques | Le Printemps des Poètes « Désir » | Les femmes & le désir en poésie La petite musique Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Photographie par Claude Menninger © Crédit photo : une magnifique image de Claude Menninger,...
  • Ah, revoir la Niagara ! (haïkus)
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Textes poétiques thématiques Ah, revoir la Niagara ! (haïkus) Chantal Robillard Crédit photo : "Niagara Falls", winter 1911 ", Commons,Wikimedia. Au bord de la rivière, Je prends les embruns Dans cheveux et figure. Penchée...
  • Inutile [enfer]tile
    Lettre n°15 | Eaux oniriques... | Biopoépolitique | Réflexions féministes sur l'actualité Inutile [enfer]tile CAM[...]ILLE Je me présente, au moins vous serez témoins : J’ai été privée de ce qui devait être un besoin Je suis celle qu’on plaint, celle...
  • C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles
    Lettre n°15 | Réflexions féministes sur l'actualité C'est la fin des haricots pour les consciences tranquilles Dina Sahyouni Crédit photo : " Gousses de Haricot Tarbais", Patrick Boilla, Commons. Les témoignages associés à #MeTooInceste sur les crimes...
  • Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise et écologique Centre d'impression numérique Everest
    Lettre n°15 | Eaux oniriques...| Revue des éditrices & éditeurs ou Revue des Métiers du livre Entretien bref avec l'imprimerie grenobloise & écologique Centre d'impression numérique Everest Propos recueillis par David Simon pour LE PAN POÉTIQUE DES MUSES...