26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:37

 

Rencontre poétique pour la paix à Paris

avec des membres et des poètes de la revue LPpdm

Page sélectionnée pour le numéro spécial

 

Journée de grâce et

 

 

de poésie le 8 mars 2016 à Paris

 

Chronique et photos de

Françoise Urban-Menninger

Blog officiel : L'heure du poème

 

© Crédits photos : Camille Aubaude et Aline Alterman et Françoise Urban-Menninger photographiées par F. U-M
© Crédits photos : Camille Aubaude et Aline Alterman et Françoise Urban-Menninger photographiées par F. U-M
© Crédits photos : Camille Aubaude et Aline Alterman et Françoise Urban-Menninger photographiées par F. U-M

© Crédits photos : Camille Aubaude et Aline Alterman et Françoise Urban-Menninger photographiées par F. U-M

Mona Gamal El Dine, présidente de l’association Isis Arts & Cultures et fondatrice des Rencontres des Poètes pour la Paix a réussi le magnifique pari et tour de force poétique de réunir à Paris le 8 mars dernier une cinquantaine de poètes de toutes les nationalités pour dire et réveiller en paroles et en musique l’ineffable Beauté du Monde. Également membre du Cercle universel des Ambassadeurs de la Paix basé à Genève, Mona Gamal El Dine a placé cette journée sous les signes de l’ouverture, de la tolérance, et, bien entendu, de la liberté !


 

Haïti fut admirablement mis à l’honneur par Daniel Henry Talleyrand dans son discours d’inauguration, Maggy de Coster avec ses textes mis en images, Karine Tebsi avec son poème intitulé « Honneur Haïti » ou encore avec Maurice Cury.

© Crédits photos : Marie Gossart, Mona Gamal El Dine et Bella Clara Ventura photographiées par F. U-M
© Crédits photos : Marie Gossart, Mona Gamal El Dine et Bella Clara Ventura photographiées par F. U-M
© Crédits photos : Marie Gossart, Mona Gamal El Dine et Bella Clara Ventura photographiées par F. U-M

© Crédits photos : Marie Gossart, Mona Gamal El Dine et Bella Clara Ventura photographiées par F. U-M

Le thème universel de la paix fut décliné, chanté, crié dans toutes les langues. Le témoignage du sculpteur Max Vaïtilingom-Boyer, petit-fils de déporté, renvoya d’emblée à cette mémoire qui nous traverse et dont il nous incombe de mettre en lumière.


 

C’est ainsi que l’on a pu écouter en langue serbe les textes de Nina Zivancevic, en arabe les dires de Samar Saad ou de Saadi Younes Bahri, en persan ceux d’Anna Gueho, les poèmes en espagnol de Marie du Pêcher, de Bella Clara Ventura ou de Luisa Ballesteros Rosas , ou encore apprécier en français les lectures de Marie Gossart, de François Fournet, Daniel Aranjo, Daniel Ancelet, Eric Dubois, Louis Delorme, Joëlle Thienard, Dominique Lalouer, Nicole Barrière, Martial Maynadier, Françoise Mingot-Tauran, Barnabé Laye du Bénin, Denise Chevalier, Rodrigo Ramis, Ezza Agha Malak, Louisa Nadour, Jacques Guy Saint-Araille, Yvan Telelbom, Mélanie Romain Osselet, Aline Alterman, Marie Haikel-Elsabeh….

© Crédits photos : Barnabé Laye & Eric Dubois photographiés par F. U-M
© Crédits photos : Barnabé Laye & Eric Dubois photographiés par F. U-M

© Crédits photos : Barnabé Laye & Eric Dubois photographiés par F. U-M

Ce 8 mars, journée dédiée également à la femme, fut chantée par Ghanima Ammour avec « Mémoire de femme », Lucienne Deschamps, Roselyne Chevalier, Mona Gamal El Dine avec son fervent « Message d’une femme révoltée » ou encore Camille Aubaude avec son impressionnant « Chant d’ivresse en Egypte ».


 

Anna Alvarez accompagna certains poètes à la harpe celtique, magnifiant les lectures tout en les prolongeant dans un rêve éveillé…

L’humour étant pour certains « la politesse du désespoir » dans un monde en perte de vitesse, Pierre de la Galite nous en offrit quelques pépites par le biais de ses chansons de charme.

© Crédits photos : Celine Pessoa et Anna Gueho photographiées par F. U-M
© Crédits photos : Celine Pessoa et Anna Gueho photographiées par F. U-M

© Crédits photos : Celine Pessoa et Anna Gueho photographiées par F. U-M

À la fin de cette journée « douce comme un baiser », véritable pied-de-nez à ce monde qui se délite, Mona Gamal El Dine conclut qu’une vraie famille était née !

 

La poésie sauvera-t-elle le monde ? Rien n’est moins sûr car la fuite en avant semble irrépressible… Mais cette journée, véritable fête des cultures, ouvre indéniablement la voie (voix) de la tolérance, de la paix, de la liberté !

Encore faut-il que cette rencontre soit relayée par les médias, absents, voire invisibles, ce jour-là !
 

Le groupe Pessoa vint clore en beauté et dans une joie communicative ces heures de bienheureuse parenthèse dont chaque participant conservera précieusement l’âme et l’esprit.

 

Merci infiniment Mona Gamal El Dine de nous avoir invités à réenchanter le monde !


 

***

Pour citer ce texte

Françoise Urban-Menninger (chronique et photos), « Journée de grâce et de poésie le 8 mars 2016 à Paris », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Événement poétique « Megalesia 2016 » [En ligne], mis en ligne le 26 avril 2016. Url : http://www.pandesmuses.fr/2016/04/8mars2016aparis.html

© Tous droits réservés Retour au sommaire  

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans Megalesia

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de l'Inclination) par...
  • Vive la Retraite !
    Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) Synopsis Enfin retraités après une longue vie de labeur, Aline et Germain ont acheté une île déserte au beau milieu du Pacifique où ils comptent couler...
  • Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) *** Pour citer ce poème Joan Ott , « » , Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ?
    Dossier majeur | Textes poétiques Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? Sylvie Troxler © Crédit photo (illustration à venir) Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? J’suis pas un chien tout de même ! D’accord, j’ai tout...
  • Vieilles dames vénitiennes
    Dossier majeur | Textes poétiques Vieilles dames vénitiennes Chantal Robillard Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteure de son blog officiel Venise, poèmes de voyage © Crédit photo : (illustration à venir) Mon hôtesse m’annonce...
  • Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout
    Femmes, poésie & peinture Avant-première Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : La Paix ramenant...
  • Penser la maladie et la vieillesse en poésie
    Dossier majeur | Introduction du n°6 Penser la maladie et la vieillesse en poésie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : (illustration à venir) À l'heure où s'achève à Strasbourg la septième édition du Forum Européen...
  • La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro
    Dossier majeur | Femmes, poésie & peinture Avant-première La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : affiche de l'exposition...
  • Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017
    Annonce de parution / revue des éditrices Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017 Tatjana Debeljački © Crédit photo : couverture illustrée du recueil fournie par l'auteure Poeta konkurs / Poeta contest Haiku za Tatjanu Debeljački...
  • Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas
    Femmes, poésie & musique Pour la Journée Internationale de la Femme Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas Dina Sahyouni La chanson « Adèle » interprétée par Patricia Kaas s'adresse à toutes les femmes parce qu'elle éclaire la condition féminine...