17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 12:29

 

 

Chronique

Résister ensemble

 

après le vendredi 13

 

 

Camille Aubaude

Rédactrice de la revue LPpdm, membre de la SIEFEGP

responsable de la rubrique en ligne Chroniques de Camille Aubaude

 

 

Qu’est-ce que ça va donner si n’importe qui peut flinguer n’importe qui à une terrasse de café à Paris ?

̶ 15 heures, parvis de Beaubourg : calme inhabituel pour un samedi après-midi. Ils ont fermé le Salon des Éditeurs indépendants venus de loin, ils ont demandé aux cafés de ne pas ouvrir, mais certains résistent : « Faut pas s’arrêter de vivre, ça fait le jeu du terrorisme, la meilleure réponse est de s’approprier la rue. Vous au moins, vous donnez de l’espoir, vous mettez quatre chaises dehors… » 

Je venais de voir le Président de la Réplique sur une des vidéos que la Toile nous impose. Il téléphonait et le stade se vidait. Le Président se retrouvait seul dans l’arène, au premier plan. L’autre vidéo montre des jeunes qui s’échappent du Bataclan en hurlant. Le sang coule devant des cafés et des restos de Paris, la boucherie, des cadavres ensanglantés, neuf mois après Charlie.

« Lors de l’attentat du 11 janvier, les gens sont sortis dans la rue. Là, ils ont peur. Ce sont des civils. C’est aveugle et massif. Rarement vu. Lâche ».

Le patron du café évoque 1961, le FLN. Pourquoi pas les carnages de la Révolution ? Les beaux portraits d’Élisabeth Vigée-Lebrun montrent les jolies jeunes femmes peintres guillotinées, au temps où elles étaient nombreuses à peindre, avec un succès retentissant

̶  À Montreuil, un lieu de lecture de poésie d’avant garde se nomme « La guillotine », car le mauvais goût fige l’esthétisme d'un nouvel académisme. Vigée-Lebrun, grande artiste d’une vraie modestie, commence à faire partie des références de la France du XXIe siècle, tandis que Daesch gagne en puissance. Le temps de l’Histoire rejoint l’actualité. Ne massacrent-ils pas pour un monde plus juste, où la puissance féminine asociale est voilée, et châtrée ? 

Les principaux médias continuent à diffuser le « témoignage poignant d’une concierge » sans interroger leur conscience, eux qui sont responsables de la propagande anti régime syrien. 

Les armes ont retenti pendant trois heures au Bataclan. Les fous d’Allah n’ont pas raté cette nuit du « vendredi 13 », devenue la leur. Ils aiment les symboles, l’opacité leur va. Avec quel sérieux ils meurent pour renverser les valeurs, assurés d’une vie meilleure. À quel prix ? N’ont-ils pas une théorie révolutionnaire contre les possédants ? La foi excite leur cruauté. Ils veulent la mort des démocraties. Résistons ensemble, vivons ensemble en paix.

 

 

Pour citer cette chronique

Camille Aubaude, « Résister ensemble après le vendredi 13 », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°6 [En ligne], mis en ligne le 17 novembre 2015. Url : http://www.pandesmuses.fr/2015/11/resister-ensemble.html/Url : 

 

Page précédente Retour au sommaire Page suivante

 

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616 (Allégorie de l'Inclination) par...
  • Vive la Retraite !
    Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) Synopsis Enfin retraités après une longue vie de labeur, Aline et Germain ont acheté une île déserte au beau milieu du Pacifique où ils comptent couler...
  • Dossier majeur | Textes poétiques Vive la Retraite ! Joan Ott © Crédit photo : (illustration à venir) *** Pour citer ce poème Joan Ott , « » , Le Pan poétique des muses|Revue féministe, internationale & multilingue de poésie entre théories & pratiques...
  • Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ?
    Dossier majeur | Textes poétiques Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? Sylvie Troxler © Crédit photo (illustration à venir) Qu’est ce qu’elle a à me regarder comme çà, la bourge ? J’suis pas un chien tout de même ! D’accord, j’ai tout...
  • Vieilles dames vénitiennes
    Dossier majeur | Textes poétiques Vieilles dames vénitiennes Chantal Robillard Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteure de son blog officiel Venise, poèmes de voyage © Crédit photo : (illustration à venir) Mon hôtesse m’annonce...
  • Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout
    Femmes, poésie & peinture Avant-première Femmes inspiratrices des grands peintres mais peintres par-dessus tout Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : La Paix ramenant...
  • Penser la maladie et la vieillesse en poésie
    Dossier majeur | Introduction du n°6 Penser la maladie et la vieillesse en poésie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème © Crédit photo : (illustration à venir) À l'heure où s'achève à Strasbourg la septième édition du Forum Européen...
  • La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro
    Dossier majeur | Femmes, poésie & peinture Avant-première La Place des femmes dans la peinture de Camille Pissarro Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Crédit photo : affiche de l'exposition...
  • Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017
    Annonce de parution / revue des éditrices Haiku za Tatjanu Debeljački 2017 / Haiku for Tatjana Debeljački 2017 Tatjana Debeljački © Crédit photo : couverture illustrée du recueil fournie par l'auteure Poeta konkurs / Poeta contest Haiku za Tatjanu Debeljački...
  • Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas
    Femmes, poésie & musique Pour la Journée Internationale de la Femme Brève chronique sur "Adèle" de Patricia Kaas Dina Sahyouni La chanson « Adèle » interprétée par Patricia Kaas s'adresse à toutes les femmes parce qu'elle éclaire la condition féminine...