26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 15:20

 

Critique & réception

 

 

Mon corps m'appartient !

 

Colloque de Strasbourg

 

 

Françoise Urban-Menninger

Rédactrice de la revue LPpdm et membre de la SIEFEGP

Responsable de la rubrique Lettres & Arts

© Crédits photos :   Mon corps m'appartient ! Le colloque en images,  photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.
© Crédits photos :   Mon corps m'appartient ! Le colloque en images,  photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.
© Crédits photos :   Mon corps m'appartient ! Le colloque en images,  photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.
© Crédits photos :   Mon corps m'appartient ! Le colloque en images,  photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.
© Crédits photos :   Mon corps m'appartient ! Le colloque en images,  photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.

© Crédits photos : Mon corps m'appartient ! Le colloque en images, photographies réalisées par Françoise Urban-Menninger, 2015.

 

C'est autour de ce slogan féministe lancé par le MLF que la Ville de Strasbourg a organisé son sixième colloque consacré aux « Violences faites aux femmes » le 17 novembre 2015.

 

 

Mine Günbay, adjointe au Maire en charge des droits des femmes et de l'égalité de genre, a ouvert cette journée par une minute de bruit dédiée aux femmes réduites au silence et victimes de barbarie.

Ce colloque, a-t-elle précisé, se doit d'être « une lueur d'espoir » pour toutes les femmes afin qu'elles puissent retrouver leur dignité.

 

Anne Cécile Mailfert a imaginé un retournement ubuesque de situation qui se situerait en 2050...Que se passerait-il si les femmes étaient au pouvoir et que dans un inversement des rôles, on implantait des utérus dans le corps des hommes pauvres?

Et d'expliquer que « les blagues sexistes, ça tue » de même que les publicités qui entrent dans « le continuum des violences ». L'exemple type en est celui de numéricable : « Téléchargez aussi vite que votre femme change d'avis ! », ou pire encore la vieille « réclame » vantant les vertus de Babette, une crème semi-épaisse : « Babette je la lie, je la fouette et parfois elle passe à la casserole »…

Et Anne Cécile Mailfert d'annoncer la nécessaire création de « La Fondation des Femmes » qui verra le jour le 8 mars 2016.

 

Le regard historique jeté sur les violences faites aux femmes, permet à tout un chacune de remonter jusqu'à la figure de Pénélope, femme passive par excellence et de saisir que dans la Grèce ancienne, le viol n'était pas un problème car la femme ne pouvait pas se refuser. L'on songe à la tragédie de Lucrèce qui, après avoir été violée, se suicide ou à l'enlèvement d'Europe.

Des gravures datant du 17e siècle attestent du fait avéré quant aux « corrections légitimes » dont les épouses étaient l'objet. Quant au 20e siècle, il a vu se développer la pratique des viols dans les conflits armés. C'est ainsi que bon nombre de femmes bosniaques ont été violées par les Serbes...L'on peut se remémorer également les scènes de défoulements collectifs où des femmes qui avaient « frayé avec l'ennemi et conçu des enfants illégitimes » ont été tondues après la guerre en France dans le même esprit que les chasses aux sorcières diligentées au Moyen-Age.

 

Marilyn Baldeck a mis en lumière la traduction juridique du consentement sexuel (ou non) notamment dans le code civil français où la parole de la victime n'a pas la même valeur que dans le droit anglo-saxon où le consentement explicite prime. Dans le droit français, les menaces doivent être concomitantes au viol, c'est à dire en clair que « céder, c'est consentir » ! Par ailleurs, la loi de 2010 instaure une présomption de consentement légal dans le mariage, rendant ainsi difficilement recevables les plaintes des épouses.

 

Florence Montreynaud, historienne, fondatrice des « Chiennes de garde » et de « Zéro Macho » a abordé sans détour les violences faites aux femmes dans l'espace public. Il n'existe pas à ce jour de jurisprudence concernant les insultes envers les femmes alors que les injures à caractère raciste sont réprimées !

Il en est de même pour les publicités qui donnent une image dégradante de la femme. Aucune censure n'existe dans ce domaine en France contrairement à ce qui a été mis en place dans d'autres pays! Voilà pourquoi certaines femmes sont entrées en résistance en dénonçant les slogans sexistes et en écrivant sur les affiches !

 

L'excision est un thème que Marie-Jo Bourdin a soulevé en rappelant qu'en 2007, on comptait 140 millions de femmes excisées de par le monde et qu'aujourd'hui une fillette est excisée toutes les 15 secondes…

Cette pratique, que l'on peut faire remonter dans l'antiquité, renvoie vraisemblablement au mythe de la bissexualité originelle. On a pu démontrer que Néfertiti avait été excisée et que les pays occidentaux avaient usé de cette pratique au 19e et au 20e siècles pour soigner l'hystérie et supprimer la masturbation !

 

Marie-Jo Bonnet a évoqué une autre forme de violence, celle dont les lesbiennes sont les victimes. Considérées parfois comme des « branches mortes » par leurs proches, certaines souhaitent faire congeler une partie de leurs ovules afin de pouvoir se les faire réimplanter plus tard mais pour cela, selon l'intervenante qui parle d'une nouvelle forme « d'industrialisation », elles deviennent également des « donneuses » car elles doivent se départir d'une partie de leurs ovules au profit de receveuses potentielles.

 

Monique Maitte, porte-parole du collectif des SDF de Strasbourg a littéralement bouleversé l'auditoire en témoignant des violences faites aux femmes SDF particulièrement vulnérables.

 

Dans le même esprit, Maudy Piot, psychanalyste, a éclairé le public quant au quotidien méconnu des femmes handicapées dont quatre sur cinq sont victimes de violence et les subissent le plus souvent sans en parler. C'est pour cela qu'elle a créé l'association FDFA , « Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir ».

 

Les problèmes spécifiques aux femmes issues de l'immigration ont été explicités par Françoise Poujoulet, déléguée régional de la CIMADE.

 

Pour clore cet important colloque, une toute nouvelle association, la « Rue'L » implantée à Mulhouse, a dénoncé, par le biais de sa présidente, l'universitaire Patricia Legouge, le harcèlement de rue que l'on peut contrer, selon Yvette Palatino, par la self défense, c'est pour cela que cette championne de boxe anglaise a créé sa dynamique association intitulée « Allez les filles ! ».

C'est sur cette injonction, non dénouée d'humour, que le colloque s'est achevé avec quelques mots prononcés par Mine Günbay et Anna Matteoli appelant à préparer dès à présent la prochaine rencontre de 2016 !

 

Pour citer ce texte et ces images

Françoise Urban-Menninger (texte et photographies), « Mon corps m'appartient ! Colloque de Strasbourg », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°6 [En ligne], mis en ligne le 26 novembre 2015. Url : http://www.pandesmuses.fr/2015/11/mon-corps-m-appartient.html/Url : 

 

Page précédente Retour au sommaire Page suivante

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Bienvenue !

 

LE SITE « PANDESMUSES.FR » DEVRA BASCULER EN HTTPS DÈS LA FIN DE SA MAINTENANCE ET LE COMPTAGE DE SES PAGES À ACTUALISER. CELA PRENDRA DES MOIS VOIRE UN AN. NOTRE SITE AURA AUSSI UN THÈME GRAPHIQUE UN PEU DIFFÉRENT DU THÈME ACTUEL. POUR UNE MAINTENANCE À COMPTER DU 20 OCTOBRE 2023. CETTE OPÉRATION POURRAIT PERTURBER VOIRE RALENTIR LA MISE EN PAGE DE NOUVEAUX DOCUMENTS. MERCI BIEN DE VOTRE COMPRÉHENSION ! 

Rechercher

Publications

Dernière nouveautés en date :

VOUS POUVEZ DÉSORMAIS SUIVRE LE PAN POÉTIQUE DES MUSES  SUR INSTAGRAM

Info du 29 mars 2022.

Cette section n'a pas été mise à jour depuis longtemps, elle est en travaux. Veuillez patienter et merci de consulter la page Accueil de ce périodique.

Numéros réguliers | Numéros spéciaux| Lettre du Ppdm | Hors-Séries | Événements poétiques | Dictionnaires | Périodiques | Encyclopédie | ​​Notre sélection féministe de sites, blogues... à visiter 

 

Logodupanpandesmuses.fr ©Tous droits réservés

 CopyrightFrance.com

  ISSN = 2116-1046. Mentions légales

À La Une

  • ÉTÉ 2024 | NO III | FLORAPOÉTIQUE
    LE PAN POÉTIQUE DES MUSES (LPpdm) REVUE FÉMINISTE, INTERNATIONALE ET MULTILINGUE DE POÉSIE ENTRE THÉORIES ET PRATIQUES N°III | ÉTÉ 2024 | FLORAPOÉTIQUE 1er VOLET Crédit photo : Anne Vallayer-Coster (1744-1818), « Vase of Flowers with a Bust of Flora »,...
  • Inclinaison : I. Berceau Et II. L’abat-jour
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Dossier mineur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 4-1 | Créations poétiques Inclinaison : I. Berceau & II. L’abat-jour Emna LOUZYR Crédit photo : « Sunset seascape morning ». Capture d'écran de l'image...
  • Saule pleureur
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Dossier majeur | Florilège & REVUE ORIENTALES (O) | N° 4-1 | Créations poétiques Saule pleureur Emna LOUZYR Crédit photo : Gravure anonyme tombée dans le domaine public « Couple de jeunes gens sous un saule...
  • je suis partie
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Dossier majeur | Florilège je suis partie Françoise Urban-Menninger Blog officiel : L'heure du poème Crédit photo : Gustav Klimt (1862-1918), « Jardin de campagne »/« Bauerngarten », peinture tombée dans...
  • Patricio Sánchez-Rojas, « L’exil est une histoire aux nombreuses pages », Éditions de l’Aigrette, 2024, 126 p.,15€
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Critique & réception Patricio Sánchez-Rojas, « L’exil est une histoire aux nombreuses pages », Éditions de l’Aigrette, 2024, 126 p., 15 Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo...
  • Emma Filao, « Un crachat de givre », Éditions du Cygne, 2024, 70 p., 15€
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Critique & réception | Dossier mineur | Articles & témoignages Emma Filao, « Un crachat de givre », Éditions du Cygne, 2024, 70 p., 15€ Maggy de Coster Site personnel Le Manoir Des Poètes © Crédit photo...
  • Coralie Akiyama, « Éternelle Yuki », Éditions du Cygne, 2024, 55 p., 12€
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Critique & réception | Dossier mineur | Articles & témoignages & REVUE ORIENTALES (O) | N° 4-1 | Critiques poétiques & artistiques Coralie Akiyama, « Éternelle Yuki », Éditions du Cygne, 2024, 55 p., 12€...
  • Des extraits de l'ouvrage primé « Femmes inspirantes »
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Revue Matrimoine Des extraits de l'ouvrage primé Femmes inspirantes Sarah Mostrel Site personnel Page officielle Facebook © Crédit photo : Première & quatrième de couverture de l'ouvrage de Sarah Mostrel...
  • Prix Littéraire Dina SAHYOUNI (4ème édition pour le 8 mars 2025) 
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Actions pour l'égalité des sexes [publication numérique uniquement du texte] & REVUE ORIENTALES (O) | N° 4-1 | Varia & Actualité Prix Littéraire Dina SAHYOUNI (4ème édition pour le 8 mars 2025) SIÉFÉGP ou...
  • Interview avec Emna LOUZYR
    N° III | ÉTÉ 2024 | Florapoétique / 1er Volet | Entretiens poétiques, artistiques & féministes & REVUE ORIENTALES (O) | N° 4-1 | Entretiens Interview avec Emna LOUZYR Propos recueillis en j uillet 2024 par Hanen Marouani Entrevue & photographies de Emna...