28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 15:29

 

 

Appel à contribution

 

Dossier du n° 6

 

Penser la maladie et la vieillesse en poésie

 

 

 

 

Date limite : 30 juin 2016

Parution imprimée en 2017

 

Crédit photo : dessin de Vincenzo Busciolano (image trouvée sur Wikipédia Commons, domaine public)

 

 

Responsable du numéro : 

Françoise Urban-Menninger (courriel : jardins@pandesmuses.fr)

 

 

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !

 

C’est avec ce cri de désespoir que Don Diègue dans le Cid de Corneille exprime son impuissance face aux aléas de l’âge. C’est « cette forme dégradée de vie » que certain(e)s dénoncent en revendiquant, au nom de la dignité humaine, une mort douce, librement choisie.

Noëlle Châtelet avec son ouvrage lumineux « La dernière leçon » en offre un témoignage bouleversant. Colette Fellous (Rosa Gallica), Pierrette Fleutiaux (Des phrases courtes, ma chérie), Annie Ernaux (Une femme), Albert Cohen (Le livre de ma mère) ou encore Simone de Beauvoir (Une mort très douce) nous invitent à aborder cette problématique à laquelle nous sommes inévitablement confrontés lors de l’agonie d’un proche mais que la dictature imposée du jeunisme à tout prix tend à occulter.

Est-il plus difficile pour une femme de vieillir que pour un homme ? À l’ère où le paraître l’emporte sur l’être, la fin de vie semble gommer toute différence…Il suffit pour s’en convaincre de franchir l’entrée d’une maison de retraite pour constater qu’un tel lieu n’est autre que l’antichambre de la mort.

Mais si vieillir devenait une forme d’art où chacun apprivoiserait sa propre mort comme le suggérait Montaigne, en ajoutant que le temps de la vieillesse était celui « des loisirs » et la fin de « l’embesognement », n’aborderions-nous pas notre finitude avec plus de sérénité ? Épicure, pour sa part, déclarait que la joie des souvenirs permettait de combattre les douleurs du corps… Oui, mais alors qu’en est-il de celles ou ceux qui sont atteints de la maladie d’Alzheimer et qui ont perdu jusqu’à leur identité ?

L’espérance de vie toujours plus grande est-elle véritablement bénéfique ? On songe à cette phrase terrible de Jankélévitch : «  La ride est une allusion à la mort » et dans le même temps, on peut lire dans le journal intime de Georges Sand cette pensée rédigée lorsqu’elle avait 64 ans  : « On a tort de croire que la vieillesse est une pente de décroissement, c’est le contraire ».

Alors comment aborder la maladie et l’hiver de notre vie  dans ce dédale de contradictions ? S’il appartient à chacun(e) de trouver en soi la réponse, l’art, la littérature, la philosophie, peuvent enrichir et éclairer nos réflexions plus que jamais nécessaires pour préparer notre dernier voyage.

 

 

Participer au dossier mineur de la revue

 

 

 Muses & Poètes

 

Poésie, Femmes & Genre

 

 

Depuis l'émergence du champ de recherche de la poésie des femmes à la fin du XXe siècle, les études et les anthologies se succèdent. Notre revue s'inscrit dans cette démarche tout en élargissant les frontières qui la déterminent.  La revue Le Pan poétique des muses se voue à la poésie des femmes comme aux autres formes de leur existence en poésie et elle y inclut le genre. Vous êtes donc invité-e-s à prendre part à cette manifestation et vous avez carte blanche pour votre contribution en articles, notes de lecture, comptes-rendus, fragments, textes théoriques peu connus et poèmes de vous ou de nos ancêtres (aïeules/aïeux par votre intermédiaire). Cet appel à contribution comme cela est indiqué plus haut est permanent, il se renouvelle donc au lancement de chaque numéro de la revue. 

 

Bibliographie

 

 

Consignes à respecter

 

 

Avertissement : ce périodique est féministe et publie des études théoriques et des textes poétiques des femmes, sur les femmes et sur le genre en poésie. Notre équipe réserve le droit de modifier, modeler, ajouter, censurer voire supprimer une partie des textes reçus. Vous pouvez contribuer à la revue en proposant vos articles et créations (6 poèmes, 2 illustrations, 2 articles) qui portent sur les femmes et/ou le genre en poésie. Ce périodique accorde une exception aux poètes hommes âgés de moins de 26 ans (ils peuvent publier des poèmes sur tous les thèmes).   

 

Veuillez transmettre vos contributions inédites (d’une longueur entre 5000 et 35000 caractères pour les articles, critiques, notes de lecture, essais) à l’adresse postale de la revue (à l’attention de M. Bontron, Revue LPpdm, 24 rue Lucien Andrieux. 38100 Grenoble) ou à à l'adresse électronique de la revue à l'attention de Françoise Urban-Menninger. Les contributions qui ne respectent pas les normes usuelles et la charte affichées sur le site de la revue www.pandesmuses.fr ne seront pas examinées.

 

Merci de respecter les normes usuelles suivantes lors de la rédaction de votre article : prénom, nom (nom de plume si c'est votre cas), adresse postale et profession. Biobibliographie (de dix lignes). Pièces jointes acceptées : en format Word (pour les textes) et JPEG (pour les illustrations, dessins et annonces), police Times new Roman, taille 12, interligne, justifier, notes de fin. La revue accepte de publier des textes et des poèmes déjà parus (merci de joindre les autorisations nécessaires). La publication d'une sélection de textes de ce numéro est prévue par les éditions Pan des muses de la SIEFEGP. 

 

 

Pour citer cet appel

Françoise Urban-Menninger, «  Penser la maladie et la vieillesse en poésie », Le Pan poétique des muses|Revue internationale de poésie entre théories & pratiques : Lettre n°6 [En ligne],  mis en ligne le 28 novembre 2015. Url : http://www.pandesmuses.fr/2015/11/appel-du-no-6.html/Url :   

 

Page précédente Retour au sommaire Page suivante

 

Partager cet article

Repost 0
Le Pan poétique des muses - dans La Lettre de la revue LPpdm

Rechercher

À La Une

  • N°6|Sommaire
    N°6|Printemps 2017 Mise en ligne progressive avant sa parution en version imprimée en juin prochain © Crédit photo : Fanny , par l'artiste photographe Claude Menninger . Équipe de la version en ligne : Françoise Urban-Menninger (dir.). Couverture illustrée...
  • Jeanne Guizard, Des étoiles, TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p., 16/46€
    N°6 | Critique & réception Jeanne Guizard , Des étoiles TheBookEdition, 2014, coll. Pictures, 113 p. Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Quoi de plus beau que l’hommage d’une fille...
  • Rencontre avec Valérie Schott à Widensolen dans le café-épicerie de son arrière-grand-mère
    N°6 | Bémol artistique | Invitation à se passionner pour la Rencontre avec Valérie Schott à Widensolen dans le café-épicerie de son arrière-grand-mère Françoise Urban-Menninger Photographies de Claude Menninger © Crédit photo : Claude Menninger, "Image...
  • Hommage aux agents de police
    N°6 | S'indigner, soutenir, hommages, lettres ouvertes Hommage aux agents de police Dina Sahyouni © Crédit photo : image du "Compte Twitter de la Police nationale" prise par LPpdm Ces êtres voués à l'invisibilité que l'on oublie depuis l'éternité nous...
  • Interview avec l'artiste peintre Martine Séchoy-Wolff
    N°6 | Entretien artistique Interview avec l'artiste peintre Martine Séchoy-Wolff Françoise Urban-Menninger Illustration de Martine Sechoy-Wolff © Crédit photo : Martine Séchoy-Wolff, La Fête des Morts au Mexique, 2015. Françoise Urban-Menninger – Pourriez-vous...
  • Marguerite d’automne
    Dossier majeur | Textes poétiques Marguerite d’automne Poème et illustration de l'artiste Anick Roschi Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions Stellamaris © Crédit photo : Henri Roschi, Vieille & oiseau Sur son...
  • Lettre à Assureur
    Dossier majeur | Textes poétiques Lettre à Assureur Claude Luezior Site officiel : www.claudeluezior.weebly.com/ Cet extrait est reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur et des éditions tituli Illustration de l'artiste Henri de Lescoët © Crédit...
  • « Ô temps contre lequel il n’est repaire ». La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad
    Dossier majeur | Articles « Ô temps contre lequel il n’est repaire » La poésie de la vieillesse de Giovanna Bemporad Giovanna Bellati Università di Modena e Reggio Emilia Les poèmes de Giovanna Bemporad sont reproduits et traduits par Giovanna Bellati...
  • À regarder passer le temps & Partance
    Dossier mineur | Textes poétiques À regarder passer le temps & Partance Maggy de Coster Site personnel : www.maggydecoster.fr/ Site du Manoir des Poètes : www.lemanoirdespoetes.fr/ Le premier poème est un extrait reproduit avec l'aimable autorisation...
  • Lettre n°10
    Publication successive Lettre n°10 Nous fêtons dans cette Lettre Le Printemps des Poètes au féminin & le festival Megalesia 2017 jusqu'au 31 mars 2017 30 avril 2017 Mise en ligne jusqu'au 14 mai compris Crédit photo : Allegoria dell'Inclinazione 1615-1616...